Un cœur vraiment humain ?!

Le cœur Carmat ! Un cœur artificiel qui sera bientôt commercialisé ?!

Pour vivre, il faut un cœur, et oui c’est aussi simple que ça !
Seulement certaines personnes sont atteintes d’insuffisance cardiaques c’est-à-dire que le cœur ne pompe pas suffisamment de sang nécessaire aux besoins de l’organisme… Mais la société Carmat est à la rescousse ! Cette société fabrique des cœurs artificiels connectés.

En effet depuis 2013 cette société implante des cœurs artificiels sur des patients humains. Lorsque ce cœur sera commercialisé, il permettra  de sauver de nombreuses vies ; près de 500 000 français sont atteints d’insuffisance cardiaque. Ce cœur permettrait de vivre de 6 mois à 3 ans de plus. Cette prothèse est une révolution médicale et technologique.

Comment fonctionne ce cœur artificiel ?

Il simule un vrai cœur, donc il y a 4 valves dont 2 valves qui éjectent le sang vers une artère qui relie le cœur des poumons  et  une autre artère qui relie les différents organes comme les muscles, les tissus, le cerveau, etc. Ainsi on retrouve deux moteurs qui servent de pompe pour fluidifier la circulation du sang qui passe en sens unique grâce aux valves cardiaques. Tous ses petits mécanismes sont retrouvés dans le cœur artificiel sous forme électronique et mécanique.

CARMAT-heart

Le risque d’une implantation rejetée par le corps

Il faut faire très attention à l’hémocompatibilité, c’est le risque que l’appareil d’assistance ventriculaire soit rejeté par le corps car soit le sang est mal traité soit le corps n’accepte par le nouvel organe.
Pour cela, les matériaux utilisés sont en quelque sorte biologique, pour faire croire au cœur que c’est un vrai.

L’utilisation au quotidien ?

À la pointe de la technologie ce cœur ! En effet, il permet de reproduire les émotions; ainsi les pulsations du cœur vont varier, les contractions musculaires vont engendrer un retour sanguin supérieur qui va l’accélérer. Il se régule automatiquement lors d’une activité, le patient peut alors faire n’importe quels sports !

Mais ! Et oui il y a toujours un “mais” dans les technologies. Effectivement il faut de l’énergie pour le fonctionnement du cœur, cette énergie est donnée par des petites batteries qui ont une autonomie de seulement 5 à 6 heures et pèse 3 kg chacune, il faut alors que le patient porte plusieurs batteries sur lui…

CARMAT_sys_pt1

Plusieurs tests ont été réalisés depuis 2013 :
Le premier patient a survécu pendant 74 jours, puis le second au bout de 8 mois, le troisième au bout de 9 mois et dernièrement le quatrième patient est décédé un mois après la greffe. Il est important de préciser que tous sont morts par des complications médicales, qui ne sont pas dû au cœur implanté.

Ce cœur promet beaucoup d’améliorations avec de nouvelles batteries pouvant aller jusqu’à 12h d’autonomie ainsi qu’un cœur connecté à la centrale pour contrôler l’état du patient et du cœur.

La société française, Carmat va sans cesse faire évoluer le produit pour le commercialiser à grande échelle et enfin être implanté à toutes ses personnes malades ! On dit “merci la France” !

http://www.carmatsa.com