Hum, le mystère enfin résolu ?

Nous connaissons beaucoup de choses, nous humains, mais certains mystères nous échappent complètement. Des sujets biologiques comme l’apparition de la vie ou encore une grande partie de notre cerveau comme la conscience, des sujets philosophiques comme “pourquoi la vie ?” ou encore des sujets physiques sur les modèles standards que nous utilisons aujourd’hui qui sont incomplets.

Parmi ces questions étudiées avec acharnement par des scientifiques, il y en a une, pourtant commune et d’apparence naturelle, qui ne se laisse pas résoudre si facilement. Nous l’appelons le Hum.

Le Hum est un son grave, très grave, que l’on qualifie d’infrason. Celui-ci aurait une fréquence si basse que seulement quelques individus pourraient l’entendre, certains témoignages de Hum comprennent une ville entière de personnes l’ayant entendu, il se pourrait donc apparemment qu’il soit certaines fois perceptible de tous.

Ce Hum est souvent comparé à un son sourd comme un bruit de moteur diesel qui tournerait au ralenti dans le lointain. On retrouve beaucoup de vidéos sur Internet capturant l’instant où le bruit retentit – qui sont souvent des fakes, un montage vidéo contrefaisant le fameux bruit – , dont une qui a beaucoup fait réagir la communauté chrétienne, celle-ci se déroulait à Jérusalem. Pour certains croyants, ces sons se rapportent au son des trompettes de l’apocalypse. Et elles annonceraient donc des catastrophes divines, cette idée est renforcée par son apparition à Jérusalem, ville pilier du Christianisme.

Aujourd’hui le Hum fait beaucoup plus de bruit auprès des médias, tellement que le CNRS ( Centre National de la Recherche Scientifique )  a exprimé au grand public leurs recherches sur la chose. Le CNRS pense avoir trouvé la solution, mais ne se base que sur le Hum de Bristol ( Angleterre ). Les chercheurs travaillant sur le sujet, dont Fabrice Ardhuin, proposent ce scénario, ce serait le bruit provoqué par les vagues sur le plancher océanique, ce bruit devient donc une onde sismique qui sous certaines conditions, fait résonner une partie de la plaque continentale. Rien n’est encore sûr, mais cette hypothèse est de plus en plus appuyée notamment car elle donne une réponse quant à l’origine des micro secousses sismiques enregistrées sur des sismographes. Ces micro secousses sont perceptibles à chaque instant et furent découvertes dans les années 1990.

Malgré tout, ce n’est qu’une théorie, prometteuse certes, mais cela ne reste qu’une hypothèse. Et il reste tant de choses à découvrir et tant de choses que l’on ne découvrira jamais. Malheureusement.

Personnellement je trouve ça démoralisant de devoir quitter ce monde sans pouvoir connaître la réponse à “Comment la vie ?”.  Ce sont des questions qui n’auront peut-être jamais de réponses, à moins qu’un futur génie nous guide vers la solution.

Théo Driancourt.