Ils font souffrir les carottes … honte sur eux!

La marche du monde on 27 Nov , 2017

Savez- vous que 80% des animaux élevés en France sont entassés dans des cages et des bâtiments surpeuplés ? Ah et vous saviez que 14,5% des émissions de gaz à effet de serre sont dues à l’élevage ? Mieux encore, la conversion des espaces d’élevage et plantation agricole permettraient la fin de la faim dans le monde ? Ça met une claque hein ?!?!!!

Et pourtant, végans, végétaliens et végétariens continuent d’être perçus comme des aliens mangeurs de graines à qui l’on répète sans cesse les mêmes phrases (bien souvent de façon malveillante) basées sur des à priori. Et si nous essayions de les décrypter.

Les carottes aussi elles souffrent !

Si en réalité les carottes sont pourvues d’une sensibilité leur permettant de ressentir la douleur, aucun scientifique n’est aujourd’hui capable de le démontrer. En effet les différentes recherches et études réalisées sur les végétaux prouvent aujourd’hui que ceux-ci ne sont pas dotés d’un système nerveux ; et sans nerfs, il leur est impossible de capter la douleur.

Prenons maintenant un autre point de vue. Imaginons que les végétaux soient dotés d’une autre forme de souffrance que le système nerveux ; sachant que pour produire 1kg de bœuf il faut 7kg de céréales, un régime carné conduirait donc à une souffrance animale et végétale bien supérieure à un régime végétarien.

Tu sais, c’est le cycle de la vie …

Tous le savons, l’herbe est mangée par la gazelle et la gazelle par le lion. Le concept de la chaîne alimentaire s’applique bien sûr à l’Homme le hissant à son sommet et de toute évidence, personne ne peut le nier. Et depuis les premiers Hommes, l’espèce mange de la viande. Cependant jusqu’au paléolithique cela ne représentait même pas la moitié de leur alimentation. De plus  lorsque l’on mange une côte de porc achetée sous vide suite à un abattage et un élevage industriel intensif cela relève t-il toujours de la chaîne alimentaire ? Nos ancêtres chassaient des animaux comme le font les prédateurs dans le seul but de subvenir à leurs besoins et lutter contre les conditions de leur époque. Or, dans notre société actuelle avec les conditions de vie qui en découlent, la consommation de viande (quasi-intégralement issue d’élevages intensifs) n’est devenue ni plus ni moins qu’un marché qui rapporte.

Et la faim dans le monde ?

Dans le monde 925 millions de personnes sont touchées par la faim. Sachant que pour produire 1kg de bœuf il faut 15500L d’eau, 7kg de céréales et 323m² de terrain et que la production d’1kg de blé nécessite 590L d’eau et 100m² de terrain ; faites la comparaison. Désormais en sachant que 80% de la surface agricole mondiale est dédiée à l’alimentation des élevages et que 8% de la consommation d’eau mondiale sert aux cultures pour l’élevage, l’abreuvement des animaux et l’entretient des espaces d’élevages, je vous laisse faire le calcul de la quantité de blé que l’on pourrait planter et les litres d’eaux que l’on pourrait économiser … .

Tu manges quoi ? Des graines ?

Et bien … OUI ! Comme tout le monde en fait. Car pour faire de la farine, il faut moudre les grains de blés (appelés caryopse) qui sont des types de fruits secs qui contiennent en leur centre, je vous le donne en mille : une graine. Et je me demande qui n’a jamais mangé ni pain ni gâteaux ? Et c’est aussi le cas de nombreux aliments que nous mangeons.

Et si tu étais dans la jungle pour te nourrir tu devrais bien tuer des animaux ?

Là encore, oui. Car il ne s’agit pas d’infliger de la souffrance à l’animal pour une question de rendements, mais bien de subvenir à un besoin primaire dans une situation extrême. Et combien d’entre nous se retrouvent dans la jungle ?

Et les protéines ?

Il est claire que la question des carences n’est pas à négliger. L’apport de protéines à l’organisme est essentiel au bon fonctionnement de celui-ci. Ce dernier à besoin d’environ 60g de protéines par jour. Ce qui correspondrait à 300g de poulet ou 235g de lentilles. Alors d’accord le protéines végétales n’apportent pas exactement la même chose que celles animales ; cependant additionnées à des féculents elles deviennent un équivalent et permettent de manger équilibré et varié étant donné la variété de légumineuses et de féculents. N’oublions pas que l’excès de protéine est néfaste pour la santé, alors le lentilles-saucisses est-il vraiment raisonnable ?

Et le soja OGM ?

La grande majorité du soja OGM est destiné à l’alimentation … d’élevage ! De plus la plupart des aliments et préparations à base de soja sont issus de l’agriculture biologique qui interdit la présence d’OGM.

le végétarisme c’est pour les riches !

Un kilo de légumineuses ne dépasse que très rarement 5€ le kilo et un kilo de pâtes ne coûte que rarement plus de 2,50€. Trouve t-on un kilo de viande inférieur à 10€ ? bien rarement. De plus celle-ci est assez souvent accompagnée de féculent ou légumineuses. Le plus dur en réalité dans une alimentation non carnée est le changement de régime alimentaire. Il existe une dizaine de sorte de végétarismes ; il s’agit de trouver celui qui nous correspond pour effectuer la transition. Et l’on peut toujours se faire plaisir avec les économies faites sur la viande !

Comme on savait que tu venais, on a pas tondu la pelouse !

Là clairement, pour l’idiotie des gens, nous n’y pouvons pas grand chose …

M.POTOCZNY

sources :

http://www.vegetarisme.fr/comment-devenir-vegetarien/alimentation-equilibree/proteine-vegetale/

https://www.infogm.org/UE-Produits-bio-et-alimentation

https://www.opinion-internationale.com/2013/05/17/17668_17668.html

http://www.hominides.com/html/dossiers/alimentation-prehistoire-nutrition-prehistorique.php

http://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/eau-faut-il-litres-eau-produire-932/