Comment peux-tu dire que tu n’aimes pas si tu n’as pas goûté ?

La marche du monde on 29 Nov , 2017

Et je ne parle pas de cuisine, non, non, non !

Nous avons tous déjà entendu cette phrase devenue un proverbe par un parent ou un ami.

Mais on a beau le répéter, certaines personnes ne comprennent toujours pas le sens de ces mots. Et c’est là que se trouve le vrai fond du problème.

Je pense, et il est difficile de me contredire là-dessus, qu’il est, de manière logique, impossible de haïr une chose dont on ignore tout. N’est-ce pas ?

Alors expliquez-moi, parce que cela demeure un réel mystère pour moi, comment certaines personnes font-elles pour haïr les étrangers ?

Parce que « étranger », en plus de signifier «une personnes résidant dans un pays différent du notre», signifie également «une personne dont on ignore tout».

Donc je réitère ma question : comment certaines personnes peuvent être « xénophobes » ?

« Xénophobe » ? Un mot bien étrange pour un phénomène complètement absurde à mon sens.

Et bien sûr, dans ma quête perpétuelle de réponse sur notre monde abracadabrantesque, j’ai découvert que ces « xénophobes », en plus de tenir des propos funambulesques, n’ont clairement pas un doctorat d’étymologie.

Non, plus sérieusement ? Je suis vraiment la seule qui me suis demandée d’où venait ce drôle de mot : « xénophobie » ?

Alors oui je sais, si là maintenant tout de suite (pléonasme volontaire) vous tapez «xénophobie définition» sur un quelconque moteur de recherche, il est bien possible que vous tombiez sur quelque chose du genre «Hostilité systématique à l’égard des étrangers» et là je cite Larousse.fr. Et pire encore ! Parfois on associe le terme « xénophobie » au « racisme », mais cela est un autre débat !

Et c’est là que s’applique ce fameux dicton : «Il ne faut pas croire tout ce que l’on lit sur internet !».

Ce à quoi vous serez tentez de me répondre : «Certes, mais dans le cas présent, la source est Larousse.fr, le site du dictionnaire Larousse, c’est forcément la bonne définition !».

Oui..

…mais non !

Ce n’est pas LA BONNE DÉFINITION, unique et inébranlable. C’est UNE définition PARMI TANT D’AUTRES.

Et pour être plus précise, Larousse nous livre la définition « sociale », le sens dans lequel le mot est employé de manière courante.

Dans le cas du terme « xénophobie », la définition « sociale » qui nous est donnée, diffère de la définition « étymologique », le sens le plus littéral du terme, son origine.

Dans mes recherches pour rétablir la vérité, j’ai dû m’intéresser à la langue GRECQUE pour découvrir le sens littéral de « xénophobie ». Alors, tout d’abord, scindons ce mot en deux : nous avons « xénos » (écriture d’origine : ξένος) qui signifie « étranger », jusque là tout va bien. Sauf que « fovos » (φόβος) ne signifie pas « haine », non non non, mais « peur » !

Impressionnés ? Non ? Même pas un peu ? Moi je l’étais. C’est tout de même incroyable de se rendre compte qu’il y a peut-être 99% de la population mondiale qui utilise ce terme tout en ignorant ce qu’il signifie vraiment !

Et pas de «Oh, après tout c’est un peu pareil…» !

Parce qu’il y a un océan à perte de vue entre la Peur et la Haine !

Parce que ces « xénophobes » comme vous disiez (oui, comme vous disiez, parce que maintenant que vous savez la vérité, j’espère que vous ne le direz plus), ils n’ont pas PEUR des étrangers, ce n’est pas ça avoir PEUR. Je sais que la peur peut rendre agressif les animaux non hominidés (je précise parce que trop souvent les Hommes ont tendance à oublier qu’ils ne sont que des animaux), mais nous sommes dotés d’une intelligence développée, d’une conscience… Donc nous, Humains, créatures de pensées et de résonnement, la peur nous provoque de l’angoisse, de la crainte, de l’appréhension, cela nous pousse à fuir, pas à s’entre-tuer ! La peur est panique, irraisonnée, irrationnelle, inconsidérée, mais pas violente. Et sont-ils pacifiques ? Je ne crois pas. Ils tiennent des propos grossiers, incorrects, primitifs, voire inhumains.

Donc, et je vous en supplie, plus d’amalgame entre les vrais xénophobes, pacifiques, qui ont réellement et simplement peur de l’inconnu ; et ces personnes haineuses de manière injustifiée, agressive et irrespectueuse.

J’ai cherché quel mot Grec correspondrait. Je suis tombée sur la phrase «έχθρα του ξένος» (=échthra tou xénos) ce qui signifie : la haine de l’étranger. Ou encore «Αυτος που έχθρα του ξένος» (=Aftos pou échthra tou xénos) : celui qui déteste l’étranger. Donc, on peut appeler quelqu’un qui déteste les étrangers un «μισάνξένος» (=misánxénos), ou autrement dit un misanxénos.

Nous pouvons désormais déclarer, et ce de manière juste « Au diable tous ces misanxénos qui maintiennent la haine entre les peuples de notre beau monde ! ».

 

Article rédigé par Caroline Estieu. Illustration créée par Caroline Estieu.

 

SOURCES :

  • www.larousse.fr
  • www.toupie.org
  • www.synonymo.fr
  • https://translate.google.fr/