On aurait pu l’éviter !

Connaissez-vous  13 Reasons Why ?

C’est une série américaine, inspirée du roman de Jay Asher publié en 2007, créée par Brian Yorkey et diffusée en France sur Netflix le 31 Mars 2017.

Cette série traite de sujets parfois difficiles à aborder tels que le suicide, mais également le harcèlement scolaire, l’homosexualité, le voyeurisme, le viol et j’en passe. Ces sujets sont évoqués de manière très dur et parfois même pénible pour certaines personnes. Il vaut donc mieux, pour la visionner, avoir une certaine maturité et une force psychologique assez solide pour ne pas se laisser submerger par la dureté des scènes.

L’histoire est centrée sur un personnage, Clay Jensen, âgé de 17 ans, qui découvre une mystérieuse boîte devant chez lui, contenant sept cassettes audio. Il s’aperçoit qu’elles ont été enregistrées par Hannah Baker, qui s’est suicidée quelques jours auparavant.

Tout d’abord, d’après le site de l’UNPS, le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes âgés entre 15 et 24 ans. De plus, selon un article du Point publié en 2016, il y aurait entre 600 et 1 000 adolescents qui mettraient fin à leurs jours chaque année en France. Enfin, au sens premier du terme, le suicide est un acte qui consiste à se donner volontairement la mort.

Mais, revenons-en à la série. Avant de mourir, Hannah décide d’enregistrer ces cassettes dans le but d’expliquer les raisons qui l’ont poussée à se suicider. Ces raisons se trouvent être au nombre de treize (d’où le titre !). Chaque face des sept cassettes correspond à une des douze personnes “responsables” de sa mort. Puis, elle a envoyé ces cassettes pour que chacune de ces personnes écoutent son message.

Pourquoi font-ils circuler ces cassettes ? Parce que Hannah voulait que TOUTES les personnes responsables de sa mort écoutent son histoire. Faute de quoi, un double des cassettes sera dévoilé au grand public. Et vu ce que ces cassettes renferment, il vaudrait mieux éviter qu’elles tombent entre de mauvaises mains !

Parmi les douze personnes mentionnées dans les cassettes, certaines n’ont pas forcément chercher à faire du mal à Hannah. En fait, ils ne pensaient pas que leurs actes auraient d’aussi lourdes conséquences. D’ailleurs, certains regretteront sincèrement leurs actes même si cela n’excuse en rien ce qu’ils ont fait.

C’est l’exemple d’Alex Standall. Au début, c’était un ami d’Hannah. Mais un jour, il décide de créer une liste “THON OU CANON” où il s’est amusé (car oui, au début, ce n’était qu’un jeu) à classer les filles selon certains critères physiques. Hannah fut élue “plus belles fesses des Premières Années”.

Vous vous demandez peut-être : mais il est où le problème ? Être élue plus belles fesses des Premières Années n’est pas une raison pour se suicider ! Et bien quand ce “titre” encourage certains garçons à venir vous toucher les fesses dans un lieu public sans aucune gêne SI ! En tout cas, ça joue un rôle.

Et pourquoi l’a-t-il fait ? Pourquoi Hannah ? Et bien, Alex s’est sûrement dit que puisqu’elle avait déjà une réputation de “fille facile” on pouvait bien en rajouter une petite couche ! Après tout, ce n’est pas comme si on remuait le couteau dans la plaie !

Néanmoins, Alex n’avait pas cherché à faire du mal à Hannah. Il ne pensait pas que cette simple liste causerait autant de dégâts. Le problème, c’est que cette liste a été vu comme un feu vert pour certains membres de la gente masculine qui se sont certainement dit : ” Tiens, tiens, les plus belles fesses des Premières Années ! Et si j’allais tripoter ! “. Finalement, Hannah n’était plus une fille de 17 ans mais plutôt une belle paire de fesses ambulantes que l’on peut tripoter quand on veut !

Parlons maintenant de Zach Dempsey. L’histoire qui concerne Zach commence le jour de la Saint-Valentin. Ce jour-là, Marcus Cole, un ami de Zack, avait invité Hannah dans un café. Problème : Marcus arrive en retard, accompagné de sa bande de copains (dont Zach). Puis, au cours du rendez-vous, il tente de l’agresser sexuellement dans le café (et évidemment, aucuns de ses stupides copains n’a eu l’idée de l’arrêter !). Pourtant, Hannah résiste et Marcus finit par laisser tomber et partir, très en colère de ne pas avoir obtenu ce qu’il voulait. Ces copains le suivent, Hannah se retrouve seule, humiliée une nouvelle fois… Jusqu’au retour de Zach…

À ce moment, il tente de la consoler, de la faire rire mais rien à faire, Hannah est beaucoup trop bouleversée par ce qui vient ENCORE de lui arriver. Il n’insiste pas et s’en va. Le lendemain, il retourne lui parler et lui dit clairement qu’il a des sentiments pour elle, mais Hannah le rejette et c’est là que tout commence (ou recommence, comme vous voulez).

En cours de Débats & Communication, la professeur avait mis en place un système de sachets à compliments. Hannah y recevait régulièrement des petits dessins, ce qui lui redonnait le sourire. Zach, lui, a décidé, pour se venger, de voler ces petits papiers. Quand Hannah s’en aperçoit, elle lui écrit une petite lettre pour lui expliquer qu’elle souffre et qu’elle a besoin de ces petits mots dont il la prive. Mais évidemment, Zach ne veux rien savoir. Cependant, il ne pensait pas que ça irait si loin. Il ne se rendait pas compte à quel point Hannah pouvait souffrir et surtout à quel point ses actes pouvaient l’affecter.

Certains dirons peut-être que cette fois, Hannah l’avait bien cherché, après tout, c’est elle qui a rejeté Zach alors qu’il voulait juste être gentil avec elle. Mais il faut la comprendre, quand tous les garçons qui vous adressent la parole, finissent par vous humilier, vous finissez par ne plus faire confiance à aucun d’eux, vous vous méfiez de peur que tout recommence. Mais cette fois, Hannah n’avait pas réalisé que Zach était vraiment sincère. Je ne peux pas pour autant blâmer Zach, même si je ne cautionne pas sa réaction, je peux comprendre que lorsqu’on vous rejette de façon très humiliante devant tous vos amis alors que vous voulez simplement vous montrer gentil et sincère avec quelqu’un, on peut se sentir énormément blessé et humilié. Malgré cela, je trouve qu’il est allé beaucoup trop loin et que sa réaction est trop excessive et vraiment immature.

Maintenant, je tiens à parler du proviseur. En effet, tout au long de la série, on entend parler d’un procès entre les Baker et le lycée Liberty. Cependant, le problème, c’est la réaction du proviseur : il est clair qu’il essaye à tout prix d’étouffer cette affaire de harcèlement dont les accusent les parents de Hannah. Mais dans un des derniers épisodes il parle de la jeune fille comme d’ “une espèce d’imbécile de Première Année fascinée par le terme “réceptacle à foutre” “.  Alors, cette “espèce d’imbécile de Première Année”  s’est suicidée car les élèves du lycée qu’il est sensé diriger n’ont fait que la harceler et la malmener ! Mais lui, il ne se préoccupe que de son stupide post de directeur, sans se soucier de ce qu’à pu subir Hannah et par conséquent, de ce que subissent ses parents qui, eux, ne comprennent pas pourquoi leur fille a décidé de mettre fin à ses jours.

C’est dur pour des parents de subir la perte de leur enfant. En général, les parents veulent ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants, qu’ils soient heureux. Alors quand ils sont malheureux au point de s’ouvrir les veines dans une baignoire… forcément les parents se remettent eux-mêmes en question.

Tout au loin de la série, on essaye de faire comprendre aux élèves que le suicide n’est pas une solution. C’est vrai. Il avait une autre solution, mais ce n’est pas une fois qu’Hannah est morte qu’il faut s’en rendre compte ! On ne peut pas vraiment dire qu’elle n’a pas cherché à s’en sortir, elle a écrit une lettre à Zach qui aurait pu intervenir mais qui ne l’a pas fait. De plus, elle a essayé de parler à Jessica (qui était sensée être son amie !) mais qui n’a pas été là pour elle.

Certains penseront que le suicide n’est que pure lâcheté. Mais les lâches ne sont pas ceux qui décident de se suicider mais plutôt ceux qui ne font que les enfoncer dans la dépression jusqu’à ce qu’ils se disent que le suicide est le meilleur moyen de tout arrêter.

D’autres diront sûrement que oui, la vie au lycée n’est pas toujours facile. Oui, certains sont méchants (Attention, euphémisme !). “Il y a des tas de jeunes qui sont victimes de ce genre de situation et pourtant tous ne finissent pas par se suicider.” Non certes, certains tombent dans la dépression, d’autres dans la drogue ou même l’alcool.

Et puis, si on y réfléchit bien, ce n’était pas forcément à elle de dire qu’elle souffrait, premièrement parce que c’était évident ! En effet, comment ne pas souffrir lorsque tous ceux qui vous entourent ne font que vous humilier et vous harceler ? Ça vous rendrait heureux de vous faire insulter, harceler et humilier tous les jours ? Deuxièmement parce que si nous étions plus attentifs à ceux qui nous entourent, ces “autres solutions”, on y aurait penser avant même qu’elle n’ait l’idée de se suicider.

Oui, il y a d’autres solutions, des associations, des psychologues… etc. Oui, tout ça c’est très bien et heureusement qu’il y en a ! Au lycée, on a la chance de pouvoir compter sur des adultes prêts à nous écouter et à nous aider : l’infirmière, les CPE, nos professeurs etc. Malheureusement, ce n’est pas le cas dans tous les établissements… Mais est-ce que nous, amis, familles, ne pouvons-nous pas aider nos proches lorsqu’ils en ont besoin ? Bien sûr, on ne peut pas toujours intervenir directement mais nous pouvons faire appel à des personnes compétentes. Parfois, il suffit d’une personne, rien qu’une, pour tout changer.

Pour conclure, je trouve cette série est très percutante,elle m’a énormément marquée. Elle nous montre comment notre cruauté peut progressivement pousser une personne à se tuer. Avec cette série, je me suis rendue compte, de manière très brutale, à quel point nous pouvons nous montrer odieux avec les autres, parfois sans s’en rendre compte et d’autre fois en ayant pleinement conscience de la souffrance que l’on peut causer à autrui. Certaine fois, nous ne sommes que les spectateurs et s’est pour cela que la leçon qu’il faut tirer de cette histoire c’est qu’il ne faut jamais abandonné une personne victime de l’acharnement d’autrui car c’est en ne faisant rien qu’on se rend coupable de la mort de cette personne.   

Et vous qu’en pensez-vous ?