“Le confinement m’a apporté une chose : du temps !”

Bonjour, je suis une élève de première et en ce moment et ça depuis quatre  semaines, je reste chez moi comme la majorité des français. Aujourd’hui, je témoigne de la façon dont j’aborde cette situation inédite.

Tout d’abord, au niveau du travail, ça va. J’ai appris durant ces semaines à m’écouter. Parfois j’arrive à me concentrer pendant longtemps alors je travaille beaucoup. Mais d’autres fois je m’égare, alors je travaille moins. Je pense que ce qui est important est de faire au mieux et j’ai l’impression que c’est ce que je fais.

Puis, au niveau des amis, ça va. Ils me manquent, j’aimerais pouvoir leur parler pendant des heures, être face à eux. Mais c’est impossible et puis tout le monde est dans cette situation, alors je relativise. Je les reverrai quand je pourrai les revoir et nous nous retrouverons comme il se doit.

Ensuite, au niveau de ma famille, ça va. Ce confinement, m’a fait prendre conscience, qu’au sein de mon foyer nous faisions que nous croiser le reste de l’année. Car, nous avons un emploi du temps très chargé. Habituellement le soir quand je rentrais des cours, je montais dans ma chambre me reposer, souffler de tout le stress que j’avais accumulé au lycée et puis je faisais mes devoirs. Après je descendais manger avec eux, puis je devais déjà remonter, me doucher et me coucher. Deux soirs par semaine je partais à mes entraînements et tous les samedis j’avais des matchs. Le dimanche c’était journée devoirs. Bref, une vie à 100 à l’heure.

En ce moment, je fais du sport avec ma sœur et ma mère tous les soirs et nous sommes ensemble le reste de la soirée pour discuter … Le week-end, nous bricolons, nous jardinons, nous lisons, nous jouons de la musique. En résumé, nous nous retrouvons.

Enfin, le confinement m’a apporté une chose : du temps. Du temps pour rejouer de la guitare, pour lire, pour regarder des films, des séries, pour appeler ma famille qui habite loin, pour méditer. D’ailleurs je pense que je dois ce bilan positif à la médiation qui m’apprend à vivre au jour le jour ce qui me permet de ne pas m’affoler par rapport au futur.

J’espère qu’après la fin de cette pandémie, je garderai certaines habitudes prises durant le confinement et que les gens continueront à se laver les mains.