Cancun

Lors de la conférence sur le climat de Cancun (terminée le 16 décembre dernier) on a évité un nouvel échec (comme celui de Copenhaque en 2009) et un petit peu progressé dans la voie de bâtir un cadre international acceptable par les Etats Unis et les grands pays émergents d’ici 2012 (fin du protocole de Kyoto).  Des mesures pour lutter contre la déforestation et leur financement ont été précisées ainsi que quelque peu la promesse faite à Copenhague de dégager 100 milliards d’euros par an après 2013 pour financer l’adaptation au changement climatique dans les pays du Sud. Mais l’essentiel reste à faire : définir les engagements précis des uns et des autres, les moyens de les contrôler et de répartir la charge financière correspondante. Voir http://alternatives-economiques.fr/apres-cancun_fr_art_633_52161.html

One thought on “Cancun

  1. De plus, le Fonds vert, ayant pour but d’aider les pays en développement à faire face au réchauffement, aura un conseil d’administration avec représentation équitable entre pays développés et en développement. Le texte de Cancun prévoit que la Banque mondiale servira d’administrateur intérimaire durant trois ans. Mais les nombreuses interrogations sur la façon dont ce fonds sera alimenté restent cependant sans réponse. Un débat mis en place par l’ONU a suggéré la mise en place de financements alternatifs, comme des taxes sur les transports et les transactions financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *