Colère des policiers : Manuel Valls prend de nouvelles mesures

Ce mercredi 14 novembre 2015, 7500 policiers ont manifesté sous les fenêtres du ministère de la Justice et devant les palais de justice dans le reste de la France, dénonçant un laxisme pénal et des conditions de travail trop dures . Cette manifestation a comme déclencheur la fusillade qui a eu lieu le 5 octobre, durant laquelle un policier de la brigade anticriminalité a été grièvement blessé dans la Seine-Saint-Denis. Le tireur était un détenu en fuite n’ayant pas réintégré la prison du Réau après une permission de sortie. Le Premier Ministre, Manuel Valls, souhaite prendre de nouvelles mesures pour la sécurité des forces de l’ordre.

En effet, d’après Le Monde et Le Figaro, ce dernier aurait prévu dix mesures de simplification de la procédure pénale, notamment par rapport à la garde à vue, ainsi que trois autres mesures qui concernent les armes lourdes. D’ailleurs, les peines liées à l’utilisation d’armes lourdes seront durcies et les sorties ponctuelles des détenus seront restreintes au nécessaire. Manuel Valls a confié comprendre et entendre les policiers : “Nous entendons la colère des policiers, nous entendons leur malaise (…). L’Etat de droit, c’est notre bien commun le plus précieux”.

One thought on “Colère des policiers : Manuel Valls prend de nouvelles mesures

  1. La colère des policiers est tout a fait compréhensible, ils risquent leur vie en particulier les agents de la brigade anti criminalité. Mais est-ce que ces dix mesures de simplification de procédure pénale amélioreront réellement leurs conditions de travail ou n’ouvrent-elles pas la porte à des abus ou falsification de procédure? Le sujet semble très sensible et d’une grande complexité a manager pour le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *