Le ton monte à Hollywood

XVM81ff992e-73ed-11e5-8610-6e8a24f0982cD’après le Figaro, suite au piratage de Sony, qui a révélé des données confidentielles concernant les salaires des acteurs hollywoodiens, la célèbre actrice d’Hunger Games, Jennifer Lawrence, a dénoncé les inégalités de salaire Homme/Femme.

En effet, bien qu’étant l’actrice femme la mieux payée actuellement aux États-Unis, son salaire reste inférieur à celui des hommes de son métier. On peut constater que malgré le succès international de ces stars, les inégalités restent présentes  à toutes les échelles.

La comédienne a adressé une lettre ouverte dénonçant le sexisme qui règne et qui selon elle doit maintenant cesser. Un acteur ayant joué à ses côtés s’est prononcé sur le sujet considérant que les différences de salaire ne le concernaient pas bien, qu’il ait été lui même mieux rémunéré. Cet événement souligne l’importance du sexisme présent dans le monde et nous montre bien que contrairement à ce l’on peut penser les inégalités Homme/Femme sont omniprésentes.

5 thoughts on “Le ton monte à Hollywood

  1. Ton article précise bien qu’il s’agit ici d’un problème d’inégalité Homme-Femme et ce quelle que soit la profession reconnue vis-a-vis du grand public. C’est un problème qui se manifeste partout dans le monde et qui ne prend pas forcement en compte le niveau de développement des pays comme le précise ces chiffres de Eurostat en 2010 disant “En union européenne les femmes gagnaient 17.67 % de moins que les hommes “.

  2. Je pense que ce corps de métier n’est pas le plus à plaindre lorsque l’on sait le montant de leurs salaires. Les écarts de salaire restent une inégalité majeure des sociétés actuelles.

  3. Le véritable problème c’est le fait que le divertissement, allant du cinéma au sport, paye beaucoup trop pour le travail fourni. Le problème ici est que des gens exerçant des métiers à risques ou d’importance capitale comme la santé (hommes comme femmes) n’en gagnent pas autant. Les inégalités salariales sont présentes dans de nombreux corps de métiers mais ne sont pas pour autant sur-médiatisées même s’il est important de lutter contre les inégalités à toutes les échelles.

  4. Ne penses-tu pas qu’il faut prendre ces données salariales avec précaution ? En effet, les inégalités de salaire homme/femme ont, tout de même, baissé depuis 1950, malgré une stagnation depuis 1990. De plus, d’après l’Observatoire des inégalités, les données ne prennent pas en compte les écarts de salaires liés aux différences de temps de travail. Or les femmes sont bien plus nombreuses que les hommes à travailler à temps partiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *