Attentats à Paris : les internautes ne restent pas passifs sur le net

Selon le journal Le MONDE, les trois géants du net, Google, Facebook et Twitter étaient et sont au cœur des attentas du 13 novembre dernier à Paris.

En effet, Twitter est le premier réseau social à avoir informé les Français et le monde de la tragédie qui se produisait au moment même. ” En 10 heures le hastag #PrayforParis a été utilisé dans 6,7 millions de tweets, à raison de 17000 tweets par minutes à 00h28″

De plus, le hastag #portesouvertes a été crée afin de venir en aide aux victimes encore en vie et toujours sur les lieux du drame et afin que celles-ci puissent être  accueillies chez des habitants. Ce tweet a été utilisé des millions de fois.

Quand à Facebook, le site a mis en place un contrôle d’absence de sécurité “safety check” afin que tous les internautes indiquent si ils sont bien en sécurité.

Enfin, Google a rendu hommage aux victimes et à leurs proches en habillant la page d’un ruban noir et le site a également indiqué le numéro d’urgence du Ministère de l’Intérieur et a proposé des communications gratuites.

Par ailleurs,  même si ces sites permettent de rester informé en temps et en heure et de pouvoir rendre hommage aux victimes, il faut tout de même rester prudent quant à la fiabilité des informations. C’est pourquoi, Bernard Cazeneuve a souhaité sensibiliser les dirigeants de ces sites et les inviter à retirer les contenus illicites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *