Les Landes, un foyer agricole national

Récolte de carottes dans les hautes Landes

Depuis déjà plusieurs années, le département des Landes devient peu a peu un pilier central de la production agricole française, premièrement par son abondante diversité en termes de cultures mais aussi par les nouvelles technologies qui s’y installent d’années en années.

Située dans le Sud Ouest de la France, la foret des Landes abrite de nombreuses variétés de pins maritimes, étant par la même occasion la plus grande foret artificielle d’Europe.

Mais avec ses 900 000 hectares de terres, le département n’abrite pas seulement l’immense foyer forestier d’Europe, mais aussi une agriculture intensive de masse, peu dévoilée publiquement, avec des machines qui la plupart du temps sont à chenilles pour éviter au maximum le tassement du sol, et des outils impressionnants, de très grandes largeurs, approchant parfois les 12m de large.

En effet, de grandes exploitations agricoles y sont présentes, mais plus particulièrement des exploitations légumineuses, produisant de nombreuses cultures propres a ce département, telles que les carottes, les poireaux sans oublier la récolte de maïs doux, très peu commun en Europe, mais aussi les bulbes cultivés du coté de Cestas, faisant objet d’une des plus grande collecte de Lys de France. Mais n’oublions pas la grande particularité du sol Landais : il est en majeure partie constitué de sable noir ! Par la même occasion, il est important de préciser que sur le territoire landais, la monoculture est autorisée, ou certaines fermes peuvent ainsi semer 3 cultures de maïs en 1 année.

Mais comment est-ce possible ? Certains OGM sont-ils utilisés ? Et bien non ! Il faut savoir que les terres sableuses sont très riches en minéraux, et de plus les nappes phréatiques se situent en moyenne entre 5 et 10 mètres sous vos pieds, et ce sur une grande partie de ce territoire. Ces nappes se régénèrent très rapidement en eau par leurs proximité de l’océan mais aussi grâce la platitude des terrains Landais situés au niveau de la mer, ce qui est très avantageux pour les exploitants, qui peuvent ainsi alimenter 24h/24 les cultures en eau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *