Les craquements de nos doigts, un jeu dangereux ?

andreas160578 / Pixabay

Dans cet article vous trouverez les réponses à vos interrogations scientifiques et comportementales concernant ce sujet. Nous verrons son aspect scientifique et comportemental avec comme exemple le travail du docteur Donald Unger.

Tout d’abord un point scientifique pour comprendre d’où viennent ces craquements.

D’après passeport santé nos articulations sont lubrifiées entre elles par le liquide synovial qui est rempli de petites bulles de gaz.  Selon  passion santé, lorsque l’on tire sur ses doigt, le gaz qui est sous forme dissout devient gazeux pour combler ce “vide”, d’où ce bruit de craquement lorsque l’on s’étire. Il est impossible de faire craquer ses doigts deux fois d’affiler car il faut laisser le temps ( environ 30 min) au gaz de se dissoudre à nouveau dans le liquide synovial.

Le docteur Donald Unger a été récompensé par un prix Nobel de médecine en 2009 pour ses recherches. Son expérience est décrite ci-dessous.

Le docteur Donald Unger a fait l’expérience de se craquer les doigts d’une seule main pendant 50 ans et d’observer les potentiels changements anatomiques. Le résultat est sans appel, il n’y a aucune différences entre une main  à  doigts craqués  et une main  sans aucun craquement. Le docteur a mis fin à une idée reçue vielle de plusieurs décennies.

Pour finir nous allons aborder l’aspect comportemental de ces craquements. Pourquoi faisons nous craquer nos doigts ?

Pour passeport santé se craquer les doigts est un trouble du comportement qui permet de se détendre ou de mettre fin à du stress, de la nervosité. Bien que cette pratique ne soit pas dangereuse pour la santé, elle peut être gênante pour votre entourage. En effet ce bruit peut être perçu comme désagréable. Pour ceux qui veulent mettre fin à leur craquements, il est nécessaire de trouver à ses mains une autre activité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *