Pourquoi le “rêve canadien” attire-t-il tant les Français ?

Feuilles d’Erable (Photo Pixabay)

Le Canada, deuxième pays le plus grand du monde après la Russie, est aujourd’hui une destination de rêve très convoitée par les nombreux Français désireux de renouveau, que ce soit pour des raisons personnelles, économiques ou bien professionnelles. Mais pourquoi cette terre d’immigration fait-elle autant rêver les Français ?

D’après l’article “Français au Canada : vous êtes toujours plus nombreux !”, la communauté Française au Canada a plus que doublé entre 2001 et 2017. Il y a une quinzaine d’années le nombre de Français inscrits sur les listes consulaires canadiennes approchait les 45 000 alors qu’aujourd’hui on estime à plus de 100 000 le nombre de Français installés au Canada. Le “rêve canadien” provoque un engouement particulier chez les Français, voici quelques raisons qui leur ont donné envie de tenter leur chance au pays à la feuille d’érable.

La bonne économie du Canada favorise l’immigration

L’économie canadienne est actuellement en bonne santé, selon l’article “D’où vient la bonne santé économique du Canada”, le Canada est le vingtième pays le plus riche du monde et arrive à la douzième place mondiale en terme d’IDH (Indice de Développent Humain). Le Premier Ministre canadien Justin Trudeau qualifiait même en 2018 l’économie de son pays comme “florissante”. C’est en partie pour cette caractéristique que certains Français viennent au Canada. Toujours d’après Justin Trudeau et l’article “Pourquoi le Canada est-il un pays où il fait bon vivre et travailler ?”, le Canada serait “une terre propice aux investissements” notamment grâce à de nombreux facteurs tels que : son système de santé publique, l’éducation, la sécurité et la stabilité économique. En plus d’être une terre propice pour investir, le Canada serait également un pays favorable afin de démarrer sa propre entreprise, il a d’ailleurs mis en place un programme dans le but d’aider les futurs entrepreneurs : le Programme de visa pour démarrage d’entreprise. De plus le marché canadien est actuellement un des plus attractifs en ce qui concerne l’emploi, pendant le mois d’août 2019, le Canada a connu la création de 81 100 nouveaux emplois (chiffres issus de l’article “Un taux de chômage de 5.7% en août au Canada ; le Québec affiche un taux de 4.7%”) et un taux de chômage de de 5.7%, ce qui représente un des taux de chômage canadien les plus faibles depuis plus d’une quarantaine d’années (chiffres provenant du même article). Afin de dynamiser encore plus son économie, le Canada bénéficie d’un véritable atout, la ville de Toronto.

Toronto : la capitale financière du Canada

Toronto située dans le Sud-Est du pays, est la capitale de la province de province de l’Ontario, elle est aussi le deuxième centre financier d’Amérique du Nord et le huitième dans le mode entier. Toronto, ville de technique et de technologie, fait partie des mégalopoles les plus dynamiques de la partie Nord du globe et est pour le Canada une véritable capitale des affaires et du business. Tous ces points forts permettent d’en dire long sur la santé “rayonnante” du Canada et sur le choix des Français d’immigrer là bas.

Le Québec : un atout majeur à l’immigration

Le Québec est une province canadienne située à l’Est du pays où les deux langues officielles parlées sont l’anglais et le français (c’est d’ailleurs la langue française qui, au Québec a la priorité). L’Histoire française et québécoise sont donc intimement liées entre elles. La communauté française au Québec ne cesse de s’accroître avec le temps, en effet selon le Consulat de France à Québec, les Français au Québec représentent en 2019 12.6% du nombre total de Français résidant au Canada (soit un peu plus de 12 000 Français). La langue française est un point fort pour le Québec, elle permet aux Français de ne pas être totalement désorientés et de ne pas perdre leurs repères en arrivant de l’autre coté de l’Atlantique, ils ne sont pas dépaysés par la langue et retrouvent ce petit coté “Frenchy” qui les fait se sentir comme chez eux.

La volonté du Canada d’attirer les francophones

Pays de tolérance, de respect et de liberté, le Canada utilise ses atouts majeurs dans le but d’attirer encore plus les francophones venus tenter l’aventure. L’ambiance optimiste de la vie canadienne, permet au francophones y résidant d’échapper à la morosité caractéristique française et de vivre sereinement leur “rêve canadien”. La bonne humeur ambiante et le style de vie plutôt décontracté des Canadiens est également un point fort pour le Canada qui souhaite conserver cette “marque de fabrique” dans le but de toujours voir arriver les francophones de l’autre coté de l’océan Atlantique. De plus le Canada est un pays multiculturel à la grande diversité ethnique et religieuse où il fait bon vivre et où la grande ouverture d’esprit typique de ce pays permet aux nouveaux arrivants francophones (voire même du monde entier), de tisser des relations saines et respectueuses avec les autres habitants canadiens. La ville de Montréal au Québec, par exemple, illustre parfaitement cet éventail de cultures différentes. (informations issues des articles : “Culture et règles de vie au Canada : petit guide pratique” et “Pourquoi le Canada est le pays le plus tolérant du monde ?”)

Nous pouvons penser qu’il n’est pas si difficile d’immigrer au Canada, cependant il existe certaines contraintes longues et coûteuses qui peuvent freiner l’immigration des Français là-bas. Terre d’immigration aux multiples facettes, le Canada sélectionne aussi ses futurs habitants sur des critères particuliers : compétences linguistiques, niveau d’études, âge, expérience dans le monde du travail… (informations issues de l’article “Les six critères de sélection – Programme des travailleurs qualifiés (fédéral)” du Gouvernement du Canada). Toutefois si le Canada est un pays qui vous fait vraiment rêver, essayez de tenter l’aventure afin de réaliser votre propre “rêve canadien” !

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *