Coronavirus Chinois : doit-on prendre des mesures d’urgence ?

À Tokyo, de nombreuses personnes ont adopté le port du masque chirurgical par mesure de précaution contre l'épidémie. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

À Tokyo, de nombreuses personnes ont adopté le port du masque chirurgical par mesure de précaution contre l’épidémie. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Ce virus né en Chine inquiète fortement le monde entier : Déjà plus de 900 personnes infectées et 41 décès.

D’après LeFigaro et LCI, si ce mystérieux Coronavirus a émergé dans la métropole chinoise de Wuhan (11 millions d’habitants), plusieurs cas ont été détectés dans les pays d’Asie (notamment en Thaïlande, Japon, République de Corée, Taïwan) mais également aux États-Unis. Il provoque des symptômes grippaux chez les personnes infectées, pouvant aller jusqu’à des syndromes respiratoires sévères. La première alerte est reçue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 31 décembre 2019. Selon un expert chinois, Zhong Nanshana, la maladie se transmet entre humains. Le port du masque est rendu obligatoire dans l’espace public de Wuhan et les autorités chinoises ont bloqué les trains et les avions de la ville. Les villes de Huanggang et Ezhou (à 70 km de Wuhan) sont aussi passées en quarantaine le 23 janvier. Selon le président chinois Xi Jinping, il est “urgent de prévenir et de contrôler correctement la maladie compte tenu des flux massifs de population pendant les prochaines vacances du Nouvel An chinois, qui tombe le 25 janvier”.

De nouveaux hôpitaux

Alors que la ville de Wuhan s’est lancée dans une course contre la montre pour bâtir dans un temps record un hôpital dédié spécifiquement aux patients souffrant du Coronavirus, la Chine annonce ce samedi qu’un deuxième hôpital va être construit dans la mégalopole d’où est partie l’épidémie, pour traiter des malades. Ces deux établissements devraient sortir de terre en moins de deux semaines, avec une capacité totale de 2300 lits. Selon des images diffusées à la télévision, des dizaines d’engins de chantier étaient occupés à préparer le terrain sur lequel doit s’élever les futurs bâtiments.

L’arrivée du virus en France

Ce vendredi, trois cas du nouveau Coronavirus chinois ont été “confirmés” en France, ceux sont les premiers en Europe. Il y en a eu un à Bordeaux et deux à Paris. De ce fait, les festivités du Nouvel An chinois, qui devaient se tenir dimanche à Bordeaux, ont été annulées par les organisateurs. Le premier cas concerne un Français d’origine chinoise âgé de 48 ans et travaillant dans le domaine du vin, a expliqué le maire de Bordeaux. Cet homme est revenu en France le 22 janvier dernier, après avoir séjourné quelques jours en Chine. Il est passé par la ville de Wuhan, centre de l’épidémie. Pour ce qui est des deux autres cas recensés dans la capitale, nous n’avons pas beaucoup d’informations, excepté le fait que les deux individus y sont hospitalisés et qu’ils rentraient eux aussi d’un voyage en Chine. Tous les jours, le ministère de la Santé a annoncé qu’il tiendrait quotidiennement un point d’information sur cette épidémie.

Que faire en cas de symptômes ?

Ce nouveau virus se présente comme une pneumonie et appartient à la famille des Coronavirus. D’après le ministère de la Santé, les symptômes décrits évoquent principalement une infection respiratoire aiguë : fièvre, toux, frisson, courbatures, fatigue ou encore maux de tête. Des formes plus sévères sont également détectées comme des difficultés respiratoires et des anomalies pulmonaires, détectables par radio. Un test de dépistage existe, mis au point en Allemagne, il est déjà disponible à Paris et à Lyon, et le sera dans toute la France à partir de la semaine prochaine.

La transmission d’homme à homme se ferait, d’après les premières conclusions, par voies respiratoires, par le contact des mains et par l’échange de salive. Les mesures de précaution classiques sont recommandées pour éviter la contamination : se laver les mains régulièrement, utiliser des mouchoirs jetables, tousser dans son coude, éviter les personnes à risque, ou encore de porter un masque chirurgical. Les personnes présentant des signes cliniques d’infection respiratoire et ayant séjourné dans la ville de Wuhan dans les 14 jours précédant le début des symptômes sont bien évidemment appelés à «se surveiller».

Il est préconisé de ne pas se rendre aux urgences, mais de prendre contact avec le Samu-Centre 15. Ce dernier viendra chercher les personnes à leur domicile et les emmènera se faire hospitaliser. Les personnes suspectées d’être touchées par la maladie seront placées en isolement afin d’éviter le contact avec les autres patients.

A l’heure actuelle, l’origine du virus n’est pas confirmée et il n’existe pas de médicament contre cette nouvelle maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *