Revenir à RESSOURCES

Suivre la COP21

Pour suivre l’actualité de la COP21, avant, pendant et après la Conférence des Parties : ici

L’hiver 2015-2016 a été le plus chaud en France depuis 1900, a annoncé Météo-France, en soulignant que cette «exceptionnelle douceur» n’avait «épargné aucune région».

La température moyenne a atteint 8°C, soit 2,6°C au-dessus de la normale qui correspond à la moyenne enregistrée sur la période 1981-2000.

«Cette valeur place l’hiver 2015-2016 au 1er rang des hivers les plus doux depuis le début des mesures», écrit Météo-France, en relevant que le pays n’avait pas «connu de vague de froid ni de véritables conditions hivernales» lors de cet hiver 2015-2016 qui se place «loin devant celui de 1989-1990 (+2°C) et les hivers 2006-2007 et 2013-2014 (+1,8°C).

graphique hivers 1900-2016

Les températures maximales ont par ailleurs battu de nombreux records. Les gelées, très tardives, ont été peu fréquentes en plaine, avec souvent deux fois moins de jours de gel que la normale.

Le dernier mois de l’année 2015 a été le mois de décembre le plus chaud depuis le lancement des relevés au début du 20e siècle, contribuant »largement« à la moyenne très élevée sur l’ensemble de l’hiver.

En décembre, les températures ont atteint en moyenne une température de 3,9°C au-dessus de la normale.

C’est à Biarritz (13,3°C, +4,3°C par rapport à la normale) qui l’a fait le plus doux en moyenne. Marseille et Brest affichent 12,1°C, Paris 10°C. La moyenne de décembre à Strasbourg a été de 7,3°C et de 8,7°C à Lyon. Dans toutes ces villes, les écarts par rapport à la normale dépassent les 4°C.

CARTE_AnoTM_hiver2016