Dans le monde, 2,4 millions de rugbywomen sont affiliées à un club. En France, sur l’ensemble des licenciés, elles ne représentent que  5%  ! Un chiffre bas qui montre que ce sport ne fait pas de bruit.

 

Aujourd’hui on compte 17000  rugbywomen affiliées à la FFR (Fédération Française de Rugby). Parmi ces passionnées il y a Maylie, 14 ans, dont 7 passées dans le club du stade poitevin et 2 au CREPS (Centre Régional d’Éducation Physique et Sportive) de Poitiers.  Ce qui attire Maylie dans le rugby, « c’est le contact et l’esprit collectif » précise la passionnée de ballon ovale. Modeste, elle ne se voit pas devenir professionnelle mais veut travailler dans le monde du rugby comme arbitre ou coach. Elle a d’ailleurs suivi une formation d’arbitre au CREPS, à l’automne 2019.

 

Qu’en pense-t-on à George Sand ?

 

Un sondage a été réalisé au collège George Sand (profs et élèves) pour juger de la popularité du rugby féminin.

 A la question Êtes vous au courant qu’il existe du rugby féminin ? 6 personnes sur 10 ont répondu oui. « Je trouve que le rugby féminin manque de contact » souligne d’ailleurs un sondé qui a déjà regardé un match. Un autre pense que la pratique du ballon ovale par les femmes doit être « plus mise en avant car c’est plus fair-play ! ».

 

Article réalisé par Léo H. et Corentin.

 

 

Une pensée sur “Le Rugby féminin, un sport en “mode avion””

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *