Dimanche 8 mars avait lieu la Journée Internationale des Droits des Femmes parce que ceux-ci ne sont toujours pas totalement acquis en 2020. Mais depuis quand les femmes se battent-elles pour leurs droits ? Est-ce un phénomène récent ou au contraire un phénomène historique. Petit tour d’horizon. 

 

Chronologie

 

1792
La loi permet aux femmes de divorcer mais toujours avec l’accord de leur mari

1804
Le mari doit la protection à sa femme et cette dernière doit obéissance à son mari.

1850
Les filles doivent obligatoirement aller à l’école dans les communes de plus 800 habitants.

1920
Les programmes scolaires masculins et féminins sont mis au même niveau, et un baccalauréat unique est créé.

1938
L’incapacité juridique de la femme mariée est supprimée : auparavant, une femme n’avait pas à s’opposer à son mari, quel que soit le sujet ou les circonstances.

1944
Le droit de vote et d’éligibilité (droit d’être élue, ndlr) des femmes fait son apparition. 

1946
La notion de “salaire féminin” est modifiée par le simple mot “salaire”.

1965
Les femmes ont le droit d’exercer une profession sans l’accord ou l’autorisation de leur conjoint, ce qui était strictement interdit avant cette loi.

1976
La mixité devient obligatoire pour tous les établissements scolaires publics. La même année, les femmes exerçant une profession peuvent désormais avoir  leur propre  compte en banque, parce qu’avant il leur fallait l’autorisation de leur mari si elles étaient  mariées, de leur père si elles étaient célibataires : leur salaire était versé directement sur le compte de l’homme (mari ou père) et non pas sur le leur, puisqu’elle n’en avait pas ! Elles devaient donc demander l’autorisation de ces mêmes hommes pour toucher l’argent qu’elles avaient gagné.

1977
La loi permet à une femme de divorcer de son mari sans son accord mais il fallait des preuves de faute(s) grave(s).

1984
Le congé parental est ouvert à chacun des parents : ce ne sont plus systématiquement les femmes qui doivent rester chez elles pour s’occuper de l’enfant né récemment.

2002

  • Création du congé de paternité
  • Reconnaissance de l’autorité parentale conjointe
  • Garde alternée + coparentalité
  • L’enfant peut porter le nom de ses deux parents

2004
La loi du 26 mai 2004 relative au divorce introduit la procédure d’éviction (être privé d’un droit, ndlr) d’un conjoint violent.

2006

– Introduction de la notion de respect dans les obligations du mariage.

– Alignement de l’âge légal du mariage pour les garçons et les filles à 18 ans.

– Loi relative à l’égalité salariale entre les femmes et les hommes.

– 29 % des entreprises sont créées par des femmes.

– Les salaires des femmes sont inférieurs de 27 % à ceux des hommes.

– En droit direct, les femmes touchent 825 € en moyenne contre 1 426 € pour les hommes, soit 50 % des retraites des hommes. A l’heure actuelle, les femmes touchent moins que les hommes pour un salaire avec le même parcours et les mêmes compétences, soit une différence de 18%.

Tout ça parce qu’elles ont des congés parentaux ou travaillent majoritairement à mi-temps pour pouvoir s’occuper des enfants. Dans la Fonction Publique (les métiers de l’Etat : profs, personnels hospitaliers, personnels administratifs, employés des impôts, ndlr) les salaires sont égaux entre les hommes et les femmes.

2010

Vote de la loi relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants : création de l’ordonnance de protection des victimes et du délit de harcèlement moral au sein du couple.

2012

Loi n°2012-954 du 6 août relative au harcèlement sexuel. Je vous invite aller voir cet article écrit par Romaïssa, qui va mieux vous expliquer ce sujet important.

2014

La loi n°2014-873 du 4 août pour l’égalité réelle les femmes et les hommes.

Le 8 mars, c’est la Journée Internationale des Droits des Femmes. Cette journée existe depuis 1977 (à l’initiative de l’Organisation des Nations Unies, ndlr) et a pour but d’exprimer les revendications des droits par les femmes car l’égalité avec les hommes n’est pas encore acquise, malgré la loi de 2014 qui devait la garantir ! Ce jour devrait d’ailleurs être férié pour les femmes.

 

Juline L.P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *