Déc 30

La journée de la 3ème A du collège Jean Moulin au Festival : le jeudi 17 novembre

De septembre à novembre, les élèves ont lu les trois livres de la sélection.

Ensuite ils ont débattu en classe du choix du lauréat du prix Alé  !

Par groupes, ils ont écrit une lettre fictive aux auteurs pour les complimenter de leur ouvrage.

Pour Eric PESSAN, c'est ici

Pour Elise Fontenaille, c'est ici

Pour la journée du jeudi 17 novembre, ils ont travaillé prise de notes, écoute et observation du salon par un  livret de travail : c'est iciLe matin, ils ont découvert une première exposition, celle de  Peter ZUPNIK : c'est ici

Puis ils ont  rencontré  Eric Pessan auquel ils ont posé des questions qu'ils avaient préparées préalablement : c'est ici

Pendant ce temps, deux "ambassadeurs" de la classe ont participé aux délibérations avec les autres participants pour définir le lauréat du prix Alé :  c'est ici

En fin de matinée, la remise du prix Alé ! a eu lieu  c'est ici

Après la pause déjeuner, en attendant ils ont visité le Salon  c'est ici

Et ont découvert une seconde exposition de Céline BOYER : c'est ici

La journée s'est clôturée par le visionnement du film Jack d'Edward BERGER : c'est ici

VARIA ! Les bonus de la journée :

La chasse aux réponses et aux autographes. Mais qui sont ces insatiables curieux ?  Réponse ici.

Prix de l'Elève photographe reporter : Emilien !

Deux travaux ont mis fin au projet après le festival :

l'écriture du texte proposé par Eric PESSAN sur un lieu sûr : c'est ici

et une production libre numérique sur le livre de leur choix : en cours de finalisation.

REMERCIEMENTS.

Cette journée n'aurait pas pu si bien se passer

sans l'organisation proposée par l'équipe de Littératures Européennes et ses bénévoles.

sans des accompagnateurs actifs et précieux auxiliaires, M.Trévilly, documentaliste du collège et Mme Parisot, AVS

sans l'équipe de l'intendance Jean Moulin et  du collège Elisée Mousnier de Cognac qui nous a réservé un accueil chaleureux pour le repas de midi !

sans Eric Pessan, lors de l'atelier, qui nous a surpris par son intérêt, son respect et son immense disponibilité pour nos élèves,

sans EVIDEMMENT des élèves qui ont su tirer profit et montrer une grande curiosité aux différentes activités proposées, avant, pendant et après ce projet !

MERCI A TOUS !

Déc 30

L’exposition de Peter ZUPNIK, photographe slovaque

Allez découvrir son travail sur son site : c'est ici Ils ont découvert son travail par une activité d'observation construite sur le questionnaire suivant :  
Déc 30

La rencontre avec Eric PESSAN

Eric Pessan est l'auteur d'Aussi loin que possible, ouvrage de la sélection du Prix ALé !

Il a mis en ligne un travail riche en citations A DECOUVRIR AAAAAABSOLLLLLUUUUUUMMMEENNNT !  🙂  vite, vite , c'est ici

Extrait :
Durant cette rencontre, les élèves ont pu lui poser des questions préparées sur sa vie, son métier et son livre bien sûr.    
Déc 30

Les délibérations par nos ambassadrices : Margot et Cella

     Quand nous sommes allées à la délibération avec Margot et les 5 autres délégués on s'est d'abord présentés. 
     Les organisatrices ont demandé aux délégués de chaque collège le choix qui avait été fait  pour le prix littéraire.
     Elles nous ont ensuite demandé ce que nous avions aimé dans les livres et ce que l'on avait le moins aimé. 
     On a pu constater qu'un collège et le nôtre avaient voté pour la "révolte d'Eva" et que  la classe de garçons avait voté pour "Aussi loin que possible" mais le choix était serré.         
     Ensuite chaque délégué a dit le choix du vote et les organisatrices nous ont demandé si nous individuellement, nous étions d'accord sur le choix du livre, puis chacun a répondu et on a pu voir qu'on avait eu un choix différent.
     Après on a choisi le livre pour lequel on allait voter et c'est la "révolte d'Eva" de Elise Fontenaille qui a été élu.
 
Cella
  Cella et moi, nous sommes allées dans un petite salle avec cinq autres adolescents de deux collèges différents et  deux adultes. D'abord nous nous sommes présentés devant toutes les personnes présentes dans la salle. La délibération a commencé, deux élèves d'un collège ont eu des fiches qui parlaient des avis des trois livres sur lesquels il fallait voter. Ces deux élèves ont donné leur avis sur "La Révolte d'Eva" ensuite c'était le tour des élèves suivants,  de l'autre collège pour donner leur avis. C'était notre tour de donner notre avis. Après les opinions de "La révolte d'Eva" nous tous, nous avons parlé de "Aussi loin que possible", mais il y avaient eu quelques critiques sur le livre. En dernier, nous avons parler de "Le pire concert de l'histoire du rock", il y avait des critiques aussi. Après la fin de l'exposé des opinions, les organisatrices nous ont demandé combien de voix nous avions eu pour chaque livres pour le prix littéraire. Nous avons entendu que dans un collège la moitié de leur classe avaient voté pour "La révolte d'Eva" et pour "Aussi loin que possible". Les autres élèves d'un autre collège avaientr voté pour " Aussi loin que possible". Nous avons donné le nombre de voix dans notre classe, et plus de la moitié avaient voté pour "La révolte d'Eva"  Ddonc les organisatrices, les élèves et nous avons décidé que le gagnant du prix Alé était "La révolte d'Eva" d'Elise Fontenaille.

Margot

Déc 30

La remise du Prix Alé !

Après des échanges avec les auteurs modérés par Gérard MEUDAL, des élèves du collège Claude Boucher de Cognac ont présenté des portraits des personnages des romans lus avec des diaporamas,

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis la remise officielle du prix a été annoncée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Prix Alé a été décerné à Elise FONTENAILLE pour la Révolte d'Eva.
Déc 30

Remerciements

Cette journée n'aurait pas pu si bien se passer

sans l'organisation proposée par l'équipe de Littératures Européennes et ses bénévoles. sans des accompagnateurs actifs et précieux auxiliaires, M.Trévilly, documentaliste du collège et Mme Parisot, AVS

sans l'équipe de l'intendance Jean Moulin et  du collège Elisée Mousnier de Cognac qui nous a réservé un accueil chaleureux pour le repas de midi !

sans Eric Pessan, lors de l'atelier, qui nous a surpris par son intérêt, son respect et son immense disponibilité pour nos élèves,

sans EVIDEMMENT des élèves qui ont su tirer profit et montrer une grande curiosité aux différentes activités proposées, avant, pendant et après ce projet !

MERCI A TOUS !

 
Déc 29

Critique de Le pire concert du rock de Manu CAUSSE par les élèves du Lycée Louis DELAGE

C'est l'histoire de jean Sébastien Leforestier, un ado solitaire, C'est un pianiste virtuose . Son objectif est d’être l'homme invisible au collège . Il essaie d’être l'homme invisible pour ne pas se faire remarquer et se faire persécuter . Il se fait malgré tout remarquer en cours de musique par « brutus et brutus » les deux terreurs du collège qui contre toute attente veulent de lui pour monter un groupe de rock . Il se lie finalement d'amitié avec « brutus et brutus » malgré sa phobie des poules qu'il doit affronter à chaque répet.

Il vont faire un concert qui va finir mal entre les plombs qui saute et lui qui s’évanouit . Et malgré ça il a trouvé l'amour avec Clara et l 'amitié avec « brutus et brutus » .

Ce qui nous a plu dans l'histoire c'est que le personnage s'ouvre à l'amitié et à l'amour alors qu'au départ il aime être seul. C'est un roman facile sauf pour ceux qui n'aiment vraiment pas lire.

Certains dans la classe n'ont pas été touchés car c'est de la musique et ils n'aiment pas ça.

Déc 29

Critique d’Aussi loin que Possible d’Eric PESSAN par les élèves du Lycée Louis DELAGE

Aussi loin que possible d'Eric Pessac raconte l'histoire d'Antoine et Tony deux adolescents qui, un jour, décident de ne pas aller en cours mais de courir aussi loin que possible.

Nous avons beaucoup aimé ce livre, même si nous n'avons pas été attirés par son épaisseur et la police avec laquelle il a été écrit avant sa lecture, pour les raisons suivantes : - L'illustration de la première de couverture est attirante , on y voit deux adolescents bien habillés ; le titre Aussi loin que possible laisse planer le suspens …. jusqu'où ? Suspens entretenu dans le résumé de la quatrième de couverture. - Dès les premières pages on a envie de lire la suite de l'histoire ;   les personnages sont attachants car ils ont à peu près notre age et on peut facilement se mettre à leur place. Ils ont beaucoup de qualités : le courage, la détermination et le sens profond de l'amitié et de la solidarité. On a très envie de savoir ce qui va leur arriver. - L'histoire se termine bien : la famille de Tony ne sera pas expulsée, Antoine ne sera plus battu par son père, ils vont être reconnus et admirés par leurs professeurs, la presse va raconter leurs exploits et en faire des héros et leur course va donner l'idée d'organiser un marathon pour les droits de immigrés.
Déc 29

Critique de la Révolte d’Eva par les élèves du Lycée Louis DELAGE.

Le résumé : Le livre écrit par élise Fontenaille raconte l'histoire d'une ado de 15 ans qui se fait battre par son père. Cet homme qui adore Hitler bat aussi sa femme et ses trois autres filles . Eva se console avec le chien : le jour où le chien mord le père pour défendre Eva, il se fait abattre et Eva décide de venger le chien et tue le père. Les points positifs pour nous sont : illustration rouge : couleur sang 1 Le titres est attirant le mot : révolte . 2 Le livre est court et facile à lire. 3 Le résumé sur la 4ème de couverture donne envie de lire l'histoire. 4 Parce que c'est une histoire vrai. 5 Le façon de vivre de cette famille nous a intéressé pour connaître la suite de l'histoire. 6 Parce qu'il y a du suspense. 7 Le courage d’Éva nous a fait apprécier le livre elle est aussi protectrice elle protège ses sœurs. 8 Elle va jusqu'au bout de son acte ; elle tue son père. 9 Eva a le même âge que nous. Elle dénonce la violence conjugale et celle faite aux enfants. Les point négatifs pour notre classe sont : 1 La couverture ne correspond pas à l'histoire 2 la mort du chien, même si elle est importante, est triste.