La Twin-day

Le 20 décembre 2019,

Nous avons fait une journée déguisée sur le thème des “twins” (“jumeaux” en anglais).

Le matin à la récréation de 9h45, il y a eu un goûter, à 13h15 il y a eu le défilé puis l’élection des déguisement les plus réussis.

Vers 14h le collège a organisé une “battle” de danse.

Les gagnants des meilleurs déguisements sont :

  • Angelo et Thibo
  • Mama et Laylina
  • Elissa et Yona

Nous avons trouvé que cette journée était géniale et amusante.On espère qu’il y aura d’autres journées comme celle là.

Article rédigé par Isaure et Mathilde, élèves de 6e.

 

 

Journée déguisée et “TWIN DAY “

Vendredi 20 décembre aura lieu la journée déguisée au collège.

Trouvez-vous un “jumeau” et venez déguisés comme lui ! ou bien déguisez-vous comme vous le voulez !

DES LOTS SONT A GAGNER !!

Nous vous proposons :
à 9h50 : un goûter
à 13h15 : le DÉFILÉ COSTUMÉ
à 13h45 : l’élection du meilleur déguisement ou du meilleur couple de “Twin”
Et pour finir à 14h une BATTLE DE DANSE !

Nous vous invitons fortement à venir déguisés pour profiter de cette journée !

Article écrit par M.M-R, et L.D., élèves de 5e

Journée coopération au collège

Vendredi 18 octobre 2019, une journée particulière au collège :

plein phare sur la COOPERATION

Pendant la matinée, ont été organisées dans chaque classe des activités coopératives et l’après-midi, a eu lieu le cross du collège au lac de Saint Yrieix.

Vous trouverez sur le mur collaboratif ci-dessous, photos, vidéos et impressions sur cette belle journée 🙂

 

Fait avec Padlet

Concert des 6eB à la Nef

Suite à la résidence d’artiste et aux interventions du musicien Emile Biayenda au collège, nous avons été accueillis à la Nef pour nous y produire en concert le soir du mardi 28 mai.

Nous y sommes arrivés vers 15h en bus et nous avons fait les balances (c’est à dire : régler les instruments, les micros et tester l’acoustique de la salle).

Puis Adeline (qui est chargée de faire le lien entre la Nef et les établissements scolaires), nous a expliqué le fonctionnement de la Nef, le rôle des personnes qui y travaillent… elle nous a ensuite emmené voir l’intérieur d’un studio de répétition et nous avons testé l’insonorisation du studio. Puis elle nous a expliqué les contrats et demandes des artistes qui se produisent à la Nef. La liste des demandes étaient tellement longues que certains ont bien ri !

L’heure du concert approche et nous répétons encore une dernière fois. Nous mangeons et nous reposons dans la loge qui nous été attribuée.

L’heure du concert ! La salle est bien remplie, le concert s’est bien déroulé et chacun était plus ou moins content de lui !

Compte-rendu rédigé par Emilien, élève de la classe.

Ci-dessous, l’enregistrement réalisé quelques jours avant le concert (on peut y entendre chaque instrument séparément) :

Résultats du défi-lecture des 5e

Le grand défi lecture interclasses niveau 5e vient de se terminer, après deux mois de lecture intense !

Voici le détail par classe des résultats :
5eA : total de 245 points
5eB : total de 197 points
5eC : total de 163 points

Rappel du décompte des points : cumul du nombre de livres lus, des créations réalisées en lien avec les lectures et du résultat au grand quiz final.

La classe de 5eA, la classe gagnante se verra offrir un goûter et des surprises.

Au sein de chaque classe, les trois meilleurs lecteurs ont aussi été récompensés : une cérémonie de remise des prix a été organisée au CDI, lundi 24 juin. Les élèves méritants se sont vus remettre des livres, carnets, feutres… offerts par le FSE.

Voici la liste des heureux gagnants :

– pour la classe de 5eA :
1er Rayan Tsigoye
2ème Dorian Durosier
3ème Ibtissem Bouazza

– pour la classe de 5eB :
1er Rémy Sebban
2ème Roman Mascina-Lalloz
3ème Antoine Lecacheur

– pour la classe de 5eC :
1er Célestin Tournier
2ème Natacha Dos Santos
3ème Evan Mirecourt

BRAVO A TOUS !

Ateliers antiques au collège

Le 14 Janvier 2019 (au matin) nous, les latinistes du collège (avec ceux du lycée) avons assisté à plusieurs ateliers antiques, proposés par l’association “ACTA”.

1. Un premier atelier autour du combat des gladiateurs :

Nous avons fait un entraînement au combat avec explication des gestes techniques.

Noms des techniques et matériels utilisés :

  • gestes basiques: unus, percutite, custodia.
  • matériel : bouclier, dague.

2. Pendant le deuxième atelier, nous avons découvert l’équipement d’un légionnaire :

L’équipement d’un légionnaire est constitué pendant l’époque républicaine, d’un casque en bronze très lourd (plus de 3kg),

d’un bouclier rectangulaire (plus de 5kg), d’un glaive (une épée très courte),d’ un pilum (une lance) et pour les plus riches, de la cotte de maille qui coûte le prix d’une exploitation agricole. L’armée romaine s’est servie de l’équipement gaulois pour améliorer son équipement. Elle ne fournit que le casque et le pilum. Le bouclier est une pièce principale de l’armement du légionnaire, il est constitué de lattes de bois, de tissu et de peaux de bête. Il ne faut pas croire les clichés sur l’armement du légionnaire comme par exemple que l’armure du soldat romain est en fer, comme dans Astérix alors qu’il est en peaux de bête.

3. Le théâtre était la 3ème activité :

L’animateur nous a expliqué pourquoi le théâtre était muet à l’époque impériale : l’empire s’étend dans plusieurs pays qui ne parlent pas la même langue, c’est pour cela que le théâtre est muet.

Donc nous avons participé comme acteurs dans la scène de théâtre qui était en salle 30. Le premier personnage était Pappus joué par Rémy. C’est un vieil homme riche, il est gros car il aime les repas copieux, il nargue et séduit le public à la recherche d’une Puella (d’une jeune fille).

Le 2ème personnage Servus joué par Roman est son esclave. Il nargue son maître en cachette, en l’imitant pour le ridiculiser devant le public. Pappus voit son esclave l’humilier derrière son dos.

Le 3ème personnage apparaît, c’est la Puella joué par Lou. La Puella cherche un vieil homme riche pour récupérer son héritage : elle le voit avec une grosse bourse et commence à l’amadouer. Pappus attiré par son attention veut tout de suite se marier.

Le 4ème personnage était la sorcière, jouée par Inès. La sorcière en voyant Pappus qui a trouvé une belle fille est très en colère. Elle jette un sort sur Pappus mais l’esclave s’interpose pour protéger son maître et se prend le sort de plein fouet, il se transforme en poulet.

3. Pour finir, les sixièmes ont rejoint tous les latinistes dans l’amphithéâtre du lycée pour assister au spectacle de gladiateurs.

Avant la représentation, l’animateur a levé les préjugés que le public pouvait avoir sur les gladiateurs : les combats ne duraient que quelques minutes (de 5 à 13) car ils étaient très fatiguants. Il nous a appris qu’il n’y avait presque pas de combats à mort. Si un gladiateur demande la mort, il fait un signe de la main. C’est celui qui payait l’école de gladiateurs qui décidait si le gladiateur mourrait ou non. Si l’homme politique ou important (celui qui paye l’école) décide que le gladiateur meurt, ce dernier se suicide, c’est un signe de respect. Si au contraire, il lui laisse la vie sauve, les deux gladiateurs quittent l’arène et soignent leurs blessures.

Il y avait plusieurs types de gladiateurs :

  • le Provocator : débutant dans l’arène
  • le Rétiaire : il possède un filet, un trident et une dague
  • le Thrace : il possède un petit bouclier, un casque et un glaive

Il y a plusieurs types de combats :

  • les condamnés à mort combattent contre des animaux le matin
  • les combats de gladiateurs l’après-midi

Les gladiateurs s’entraînent beaucoup, pendant des mois. Ils s’entraînent sur des pieux ou des troncs d’arbres, avec des armes en bois pour ne pas se blesser. Un gladiateur connu fait environ cinq à six combats par an et gagne environ trois ans du salaire d’un soldat par combat.

Le combat que nous avons vu était un duel de provocatores. L’arbitre séparait les deux combattants à l’aide d’un long bâton en bois. Leurs armes étaient réelles mais non aiguisées.

Par moments, le combat ressemblait à une danse : les provocatores se tournaient autour et  faisaient de grands mouvements.

Compte-rendu écrit par les élèves latinistes de 5e.