Le parcours du Vendée Globe

Les règles de la course du Vendée Globe :

C’est un tour du monde en

L’interview imaginaire :

Dans le cadre de notre défi internet, nous avions à repérer des fausses informations sur un site, nous avons donc eu envie de fabriquer nous aussi un faux article concernant l’actualité du Vendée Globe.

Saurez-vous détecter les 5 erreurs qui se sont glissées dans notre interview ?

 

Bonjour, je vais interroger un skipper qui participe à la course du VENDÉE GLOBE.

Bonjour, quel est votre nom ?

Mon nom est Tanguy Riou.

Sur quel bateau participez-vous à la course du Vendée Globe ?

Je fais la course sur le bateau Initiative Coeur.

Tanguy, quel âge avez- vous ?

J’ai 36 ans et je suis né en 1978.

Faites-vous vraiment cette course pour gagner ou bien pour voyager ?

Je fais cette course pour ma passion de la mer, pour faire le tour du monde, pour me lancer un défi

personnel : suis-je capable de me débrouiller tout seul ? Je fais aussi cette course pour aider les

enfants malades.

Avez vous déjà participé à la course du Vendée Globe?

Oui, j’ai déjà participé deux fois à la course ; ça a été deux victoires mais cette fois-ci, j’ai dû abandonner car j’ai eu une avarie.

A quel endroit du globe avez-vous eu votre avarie ?

Sur l’océan Atlantique, près de l’archipel du Cap Vert.

Quel jour avez-vous eu cette avarie ?

Le 5 novembre 2016.

Que s’est-il passé ?

Il y a eu du feu sur la voile, du coup la voile est tombée à l’eau et elle a coulé ; je n’ai pas pu la récupérer et j’ai sauté pour la reprendre mais je n’ai pas réussi. Il y a eu des vagues qui ont fait couler mon bateau, je n’ai pas pu le récupérer, je dois donc finir la course à la nage !

Heureusement, je portais mon gilet de sauvetage, je l’avais mis avant que mon bateau coule !

N’avez-vous pas peur, si vous êtes épuisé, d’être obligé d’abandonner ?

Oui, c’est possible mais je n’y pense pas, je fonce.

Pensez-vous arriver dans les premiers ?

Non, je ne crois pas, mais je vais tout faire pour y arriver…

Merci beaucoup de nous avoir accordé cet entretien, Tanguy.

Attention, c’est une interview imaginaire mise au point par les élèves de 6èmeA du collège Louis Pasteur de Chasseneuil pour le défi médiatice 2016-2017 ! 5 informations sont fausses. Saurez-vous les retrouver ?

Initiative coeur, le bateau de Tanguy Riou

Nos questions aux skippers :

Sur les quais des Sables d’Olonne, il y avait tellement de monde que nous n’avons pas pu poser nos questions, de plus, certains skippers étaient en haut de leur mât, bien difficile dans cette position de nous répondre….

Un skipper au travail en haut du mât

Nous avons aussi vu François Gabard, le gagnant du dernier Vendée Globe, interviewé par un journaliste ainsi que Sébastien Josse.

François Gabard, dernier vainqueur du Vendée Globe

 

Sébastien Josse, skipper de Gitana

Voici les questions que nous aurions voulu leur poser :

  • Combien de bateaux y a-t-il ?
  • Comment faites-vous pour vous repérer en mer ?
  • Qu’avez-vous ressenti à l’heure du départ ?
  • Avez-vous un équipement spécial de sécurité pour éviter la noyade ?
  • Comment faites-vous pour boire pendant la course?
  • Qui a inventé la course du  Vendée Globe?
  • Depuis combien de temps  faites-vous cette course?
  • Comment  faites-vous pour dormir ?
  • A partir de quel âge  avez-vous commencé à faire cette course?
  •  Comment  fait-on pour conduire un bateau ?
  •  Portez-vous une tenue spéciale pour éviter la noyade ?
  •  Avez- vous eu peur la première fois que vous avez fait une course de bateaux ?
  •  Comment faites-vous pour manger ?
  • Et pour dormir ?
  •  Comment  faites-vous pour aller aux toilettes ?
  •   Comment faites-vous pour avancer quand il n’ y a pas de vent ?
  • Est-ce que la course est dangereuse ?
  • Comment  faites-vous pour garder le cap ?
  • Est-ce que vous êtes bien équipé ?
  • comment  faites-vous pour vous repérer sur  une carte ?
  • Est-ce que ça vous arrive de ne pas dormir pendant quelques jours ?
  • Est-ce  que vous avez  peur de couler ?

    Les pontons surchargés par le public…

Une journée aux Sables d’Olonne

Vendredi 4 novembre 2016, nous sommes allés en bus au port de plaisance des Sables d’Olonne en Vendée. Les 6A de Chasseneuil, une classe du lycée, une autre classe de Ruelle sont partis ensemble pour aller voir les monocoques qui allaient participer à la course du Vendée Globe.

Depuis les quais nous avons observé les voiliers ; nous avons vu des skippers suspendus en haut des mâts ; des journalistes interviewaient des skippers. Dans les modèles réduits, nous avons utilisé un winch, un gouvernail. Nous avons eu une séance de cinéma à 180° comme si nous étions sur un bateau à voile. Un autre écran nous présentait le quotidien des marins…etc..

Nous avons passé une agréable journée malgré la foule car il faisait beau temps pour la promenade et le pique-nique.

Ce que j’ai aimé le plus :

J’ai aimé visiter tous les monuments et surtout le château du Louvre pour ce qu’il y avait à l’intérieur, les tableaux et dehors le jardin et les sculptures.

Ce que je n’ai pas aimé : Je n’ai pas aimé voir des gens sur les trottoirs qui dorment.DSCF0636    Arnaud et Romain L

Ce que j’ai aimé.

J’ai aimé quand on est monté dans la Tour Eiffel parce qu’il y avait une belle vue.

Quand on était dans le bus et qu’on voyait les monuments.

J’ai bien aimé quand on était dans nos chambres parce qu’on n’ était pas mélangé avec d’autres classes.

Quand on a visité le musée d’histoire naturelle où il y avait des animaux.

J’ai adoré quand on avait vu les ponts parce qu’ils étaient faits de toutes sortes de matières.

J’ai aimé quand on était monté au Sacré Cœur parce qu’on avait vu les monuments au loin.

j’ai aimé quand on est rentré dans la cathédrale Notre Dame de Paris parce qu’il y a de beaux vitraux.

Ce que je n’ai pas aimé.

Je n’ai pas aimé quand j’ai fait un petit malaise et qu’on n’a pas pu finir la visite du Château de Versailles.

Océane

Ce que j’ai aimé le plus ?

J’ai aimé quand je suis montée dans la Tour Eiffel mais j’avais peur quand même.

J’ai aimé aussi quand on est monté dans les tours de Notre Dame de Paris. Tout en haut la vue était magnifique. J’adore regarder loin, c’est tellement beau.

Et aussi j’ai aimé quand on pique-niquait autour de Notre Dame de Paris, c’était très beau et avec les pigeons.

Et aussi j’ai aimé quand on pique-niquait au pied de la Tour Eiffel.

Ce que je n’ai pas aimé ?

Certains élèves qui ne respectent pas les autres.

Et aussi quand ma copine était mal vendredi. Ça me faisait mal pour elle.

les colonnes de Buren continuent sous le sol

les colonnes de Buren continuent sous le sol

Chloé

Sous le ciel de Paris…fin mai 2015

Nous sommes partis à Paris en bus pour 4 jours, avec trois nuits passées en auberge de jeunesse en plein centre de Paris. Le soleil nous a accompagnés dans nos promenades et nos pique-niques sur les berges de la Seine, sur la butte Montmartre, dans les escaliers de la Tour Eiffel,

pique-nique au Trocadéro

pique-nique au Trocadéro

dans les tours de Notre Dame,

Ile de la cité

Ile de la cité

Chimère de Notre dame

Chimère de Notre dame

et à Versailles.

Versailles

Versailles

Nous avons aussi visité deux musées, le Louvre et la grande galerie de l’évolution au muséum d’histoire naturelle, mais Paris est un musée en plein air, à tous les coins de rue, on croise des oeuvres  d’art

Colonnes de Buren

Colonnes de Buren

et en bateau mouche, l’histoire défile devant nous.

en bateau mouche

en bateau mouche

Avant de rentrer à Chasseneuil  les yeux remplis d’images, nous avons encore eu le temps de visiter les halles de Rungis et ses étalages immenses de viande et de fleurs.

Halles aux fleurs à Rungis

Halle aux fleurs à Rungis

Vendredi, dernier jour à la Bourboule.

Dès le matin , nous sommes partis à pied pour chercher des pierres transparentes de rhyolite dans un dépôt de cendres créé par une nuée ardente.

 

à la recherche des cristauxA la recherche des cristaux

 

 

DSCF0234

Puis nous avons continué à monter jusqu’au village de Murat le Quaire pour visiter le musée de la Toinette : Il nous a impressionné ; certaines histoires étaient émouvantes. On a vu aussi une dentellière travailler.

 

DSCF0238

 

distributions de rochesdistributions de roches volcaniques

Puis, on est rentré au centre pour manger et finir nos bagages.

 

Nos logements à la bourbouleNos logements à la Bourboule

La pluie a commencé à tomber au moment de rentrer à Chasseneuil : on a eu beaucoup de chance!

Jeudi à la Bourboule

Bonjour,

Nous avons encore échappé à la pluie et aux orages et il a fait beau aujourd’hui.

Ce matin nous avons visité la ferme du Petit Planchat.la fromagerie

La fermière nous a expliqué comment on fabrique le Saint-Nectaire et nous y avons goûté.

Cet après -midi, nous avons marché dans la vallée de Chaudefour.DSCF0159

orientation en vallée de Chaudefour

orientation en vallée de Chaudefour

la source gazeuse

Nous avons vu une cascade et une source pétillante qui avait un goût de fer.

La dent de la rancune et la crête du coq

La dent de la rancune et la crête du coq

Le Sancy

Le Sancy

On était au pied du puy de Sancy.

Le guide a fait une maquette du volcan avec une taupinière. On a vu des belles choses et ce soir on fait les valises puis on écoute un conteur.

Au revoir,

à demain.

Mercredi venteux

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, c’est le mot du professeur :

Les élèves ont des choses bien plus motivantes à faire que d’écrire ce blog : se montrer les souvenirs qu’ils viennent d’acheter à la Bourboule et se faire beaux pour … la BOUM !

Le temps est resté agréable malgré les prévisions météo, pas de pluie, juste un grand vent par rafale.

Ce matin on est allé faire le tour d’un lac de cratère,on dit un maar, le lac Servière.

Le lac Servière

Le lac Servière

En passant au lac de Guéry, on ne s’est pas arrêté, il y avait des vagues !La mer ?La mer ?

L’après-midi, on devait monter sur un volcan : la Banne d’Ordanche, mais on n’a pas pu y monter tellement le vent était fort.

Alors on est descendu à pied vers la Bourboule et on s’est arrêté dans un village pour faire un dessin de paysage.

Tous les élèves sont ,c’est leur mot, heu-reux…

Mardi à la Bourboule

Bonjour  à  tous,

Nous avons passé une bonne nuit et  une très bonne journée. Il a fait assez beau et on a pu pique-niquer après avoir visité la carrière du volcan de Lemptégy. On a vu deux film dynamiques en 4D très impressionnants. On a ramassé différentes roches volcaniques puis nous sommes descendus dans le cratère d’un autre volcan de la chaîne des puys

la carrière du Lemptegy

la carrière du Lemptegy

les bombes en choux fleurs

les bombes en choux fleurs

La chaîne des volcans

La chaîne des volcans

dans le cratère

dans le cratère

.

Au revoir à tous.

 

Lundi à la Bourboule

Bonjour à tous,

Le voyage s’est bien passé. Nous sommes allés manger au parc et faire du toboggan. Nous nous sommes installés dans nos chambres. Nous sommes passés dans le centre de la Bourboule, et nous sommes montés sur la roche des fées. Le moniteur nous a parlé des volcans puis on a dessiné le paysage et orienté notre plan à la boussole. Il faisait chaud avec du vent . On a bien aimé notre dîner.

Au revoir.

à la queue leu leu

météo de la semaine

météo de la semaine

toboggan du parc

toboggan du parc

le paysage de la Bourboule

le paysage de la Bourboule

A la recherche des volcans

Hugo voudrait visiter la ville de la Bourboule. Alexandre aimerait monter marcher  sur les montagnes. Dorian est pressé de voir à quoi ressemble un volcan. Mickaëlla est impatiente d’y  aller. Dylan veut savoir comment un volcan entre en éruption. Anaïs a hâte de voir les chambres.

Le splendide puy  de Dôme

Le splendide puy de Dôme

Voyage à la Bourboule

Dans une semaine ,  on part à la Bourboule.

Anaïs est heureuse d’y aller, Romain est content, l’autre Romain veut aller voir les volcans, Raphaël est pressé de découvrir le bâtiment , Arnaud a hâte de voir les montagnes.

Le puy de Dôme

Le puy de Dôme

Bientôt la saison des volcans…

Vallée de Chaudefour

Sous le soleil … ou sous la neige ?