Archive de la catégorie ‘Etude de territoire’

Visite d’un éleveur en marais

vendredi 23 janvier 2009
visite d'un systéme de production extensif en marais ce vendredi. Mr francis Roger est naisseur engraisseur de bovins de race charolaise.  Il nous présente son exploitation composée de marais en propriété et en location avec le conservatoire du Littoral, des terres de plaines sur lesquelles il cultive des cérales destinées à l'alimentation de ses bêtes; son cycle d'élevage et nous expose toutes les contraintes d'un éleveur en marais. Ses revendications : que l'on continue à prendre en compte l'environnement mais aussi la nécessité de pouvoir vivre de son élevage

Visite d’une exploitation céréalière en marais

vendredi 16 janvier 2009
Nous avons visité aujourd'hui le GAEC les normands à Moeze, une exploitation agricole de 460 ha qui produit du blé tendre, du blé dur et du maïs. Au programme de cette visite : historique de l'exploitation, productions et productivité, itinéraire technique, parcellaire, et aussi un parc imposant de matériels agricoles.

Sortie à la Tour de Broue

vendredi 3 octobre 2008
2ème sortie ce vendredi 3 octobre : dimension historique du marais de Brouage.

1ère sortie sur le marais de Brouage

vendredi 19 septembre 2008

 

Au programme de cette première sortie sur le marais de Brouage : 1ère parcelle sur la commune de Bourcefranc, le marais de Mérignac.  

Lecture de paysage

 

 

A l’intérieur d’une unité géographique sont distinguées trois composantes de ce «système paysage » individualisant en compartiments les principales composantes de ce que l’on nomme habituellement « paysage » :

·   Un premier compartiment est appelé «paysage-objet ». Il s’agit du paysage physique. Ses composantes peuvent être observées par le biais de descripteurs quantitatifs.

·   Le second est le «paysage visible », c’est-à-dire la portion du paysage objet qui peut être perçue depuis le point où se situe l’observateur.

·   Le troisième, appelé «paysage perçu », correspond à la perception du paysage par l’ensemble des observateurs potentiels. Ils ne percevront pas tous le même paysage à partir d’une même image, du fait de leur subjectivité propre (c’est le «filtre perceptif » du modèle).

Les interactions sont multiples entre les trois compartiments puisque les observateurs (paysage perçu) peuvent également intervenir en tant qu’acteurs, et modifier le «paysage objet ».

 
les 4 critères d'évaluation du paysage :
- l'ouverture
- le patrimoine
- l'entretien
- la diversité
  pour aller plus loin : le site de l'indicateur agri-environnemental du paysage atlas régional des paysages