La Forticl@sse à l’ école S. Le Prestre (Neuf-Brisach, Alsace)

La Forticl@sse est un espace expérimental Future Classroom Lab dans l’école élémentaire S. Le Prestre à Neuf-Brisach en Alsace (68). Il est mis à disposition des 4 classes d’une école d’environ 100 élèves pour y mener des pédagogies actives afin d’atteindre les compétences du 21ème siècle.

L’équipe éducative mène depuis quelques années des actions innovantes et des projets ayant permis à l’école d’obtenir les labels d’école associée à l’UNESCO, d’éco-école et d’eTwinning School. Profitant de la fermeture d’une classe et d’un projet de rénovation des bâtiments par la commune, elle décide de créer un espace favorisant la mise en place de pédagogies actives.

Le groupe de pilotage

D’avril 2017 à juin 2018, un groupe de réflexion a imaginé et conçu l’aménagement de deux salles mitoyennes et d’un couloir du 1er étage de l’établissement. Ce groupe animé par le chef de projet, professeur des écoles M. Lanneau Laurent réunissait tous les mois, tous les enseignants de l’école, une enseignante du RASED, l’ERUN de la circonscription, des parents, deux adjoints au maire, le directeur du périscolaire, un membre de l’atelier Canopé Mulhouse, l’animatrice de l’OCCE68 et un membre d’une association locale.
Chaque réunion a permis de suivre les étapes de la conception de ce nouvel espace en mettant en pratique des scénarios variés.
La première étape fut de rédiger les différents objectifs de ce projet.

  • Faciliter les apprentissages des élèves
  • Viser les objectifs d’apprentissages du 21ème siècle
  • Développer des pédagogies actives et innovantes
  • Aménager deux salles de classes en un espace FCL
  • Créer un site pilote en école élémentaire

Le groupe s’est ensuite familiarisé avec différentes pédagogies actives et scénarios dont le futur espace aura pour mission de faciliter la mise en place.
Il a ensuite porté son choix sur un type d’espace découpé en micro-zones dédiées à des actions spécifiques : enquêter/rechercher, concevoir, mutualiser, créer, développer, présenter/interagir, s’isoler et se détendre.

En ce qui concerne le mobilier, le groupe a pris la décision de ne sélectionner que du mobilier à bas coût et issu de grands magasins de meubles locaux dans le but – en tant que site pilote – d’encourager d’autres établissements à tenter l’expérience sans avoir un frein important au niveau financier. Ainsi un mobilier a été sélectionné pour répondre aux caractéristiques de chaque zone. Des meubles en bois conçus sur-mesure ont été proposés par un menuisier dans les deux zones occupant les 7 niches du couloir.
La place du numérique dans le nouvel espace a été débattue et il a été décidé que le matériel informatique aurait un rôle d’outil au service des différentes zones sans en devenir l’axe principal. Six ordinateurs de l’ancienne salle informatique ont été récupérés et il a été prévu d’acheter cinq tablettes avec leur protection et un casque, une webcam, un routeur wifi et un vidéoprojecteur interactif.

En lien avec l’architecte, le groupe a finalement pu échanger sur la décoration de l’espace en faisant le choix de tonalités sobres afin de jouer sur les couleurs vives au niveau du mobilier. Un mur entier a été dédié à un affichage possible, une peinture de tableau blanc a été prévue sur trois murs et une peinture verte sur un autre mur pour des réalisations vidéo. L’emplacement des prises, des RJ45, de l’HDMI a également été discuté avec l’architecte. Deux vasques ont été prévues dans le couloir pour permettre une arrivée d’eau conséquente.

Les travaux

Les travaux ont pu se dérouler durant l’été 2018 pour que l’espace puisse être terminé à la rentrée de septembre. Le temps que les devis soient lancés, le mobilier réceptionné, les câbles tirés dans les gaines et l’installation des appareils numériques terminée, l’espace est devenu opérationnel en janvier 2019.

Associer les élèves

En parallèle des travaux du groupe de pilotage, il était important pour les enseignants d’inclure les élèves dans la conception du projet afin qu’ils puissent parfaitement se l’approprier. Ils y ont un rôle essentiel, non seulement lors de la phase de conception mais également dans celle d’expérimentation de la zone.
Ainsi, dès le lancement du projet, une classe de l’école a mené des réflexions identiques à celle du groupe de pilotage. Les élèves de CM1-CM2 ont pu identifier les compétences du 21ème siècle, vivre des pratiques de pédagogies actives mais surtout comprendre et tester les objectifs de chacune des différentes zones. Dans un projet de classe, ils ont pu aménager leur salle de classe pour concevoir un plan où chacune des zones était délimitée. Pour cela, il a été nécessaire d’investir la salle voisine du RASED et le couloir. Les élèves ont également réorganisé le mobilier de la salle en tenant compte de facteurs spécifiques à notre espace (meubles de rangement, tables trop lourdes, emplacement des portes, câbles du projecteur, branchement à une prise pour se connecter à Internet, ….) Des expérimentations ont pu alors être mise en place pour tester le fonctionnement pédagogique par zone. Pour chaque test, des bilans intermédiaires et finaux permettaient de soulever les difficultés et de réfléchir aux améliorations possibles.

Outre l’expérimentation dans leur classe, les élèves ont également été décideurs dans la conception du nouvel espace. Ils ont eu la responsabilité de prendre de nombreuses décisions selon les propositions faites par le groupe de pilotage. Ainsi ils ont pu choisir entre les propositions de l’emplacement des différentes zones, le mobilier, les couleurs, … Ils ont de plus eu en charge de trouver un nom à l’espace et d’en créer le logo. Le nom s’explique par le lien voulu entre l’espace et la ville en faisant une référence aux fortifications de Vauban. Le nom de Forticl@sse permet ainsi à la fois d’indiquer que la classe est dans des fortifications mais qu’elle rend également plus fort. L’arobase pour le logo donne un aspect numérique et le trait supérieur rappel la forme d’un bastion. Ils ont également peints une grande partie le mobilier dédié à cet espace.

Des expérimentations

Depuis janvier 2019, les élèves mènent leurs expérimentations directement dans l’espace Foricl@sse. La classe de CE2-CM2 occupe l’espace 45 min par jour. L’objectif pour le moment est de tester des modalités de travail et d’en faire régulièrement des bilans. Ces bilans permettent de lister à la fois toutes les difficultés rencontrées mais également toutes les compétences nécessaires pour optimiser l’utilisation de cet espace. Les élèves sont conscients de leur rôle. Les interactions sont importantes et elles ont du sens.

Ce travail va permettre au groupe de pilotage qui va de nouveau se réunir en juin 2019 de réfléchir aux prochains axes de cette expérimentation.

Des partenaires

Pour parvenir à cette étape, des partenariats ont été développés avec différents organismes institutionnels ou associatifs.

  • La commune de Neuf-Brisach apporte un soutien total et efficace au projet non seulement au niveau financier mais également logistique.
  • Le plan de formation de la circonscription d’Andolsheim a proposé plusieurs animations dans l’espace qui a donc pu accueillir plus d’une soixantaine d’enseignants.
  • Une professeure stagiaire de l’ESPE de Colmar a choisi l’aménagement de cet espace comme sujet de mémoire sous la responsabilité d’un enseignant chercheur associé au projet depuis le début.
  • L’Atelier Canopé de Mulhouse qui est un partenaire depuis le groupe de pilotage apporte son aide, ses compétences. Son intérêt pour le projet a permis de créer des liens au niveau académique et régional.
  • Différentes présentations de l’espace ont été faites par le chef de projet notamment devant des membres des équipes de circonscription du département. Ainsi, la prochaine réunion départementale des conseillers pédagogiques aura lieu dans la Forticl@sse en présence de l’adjoint à l’IA-DASEN. Une présentation a également été faite dans deux ateliers lors de la journée académique de l’innovation le 3 mai 2019.
  • Le soutien de la CARDIE a permis d’avoir un contact avec la DANE mais également de mettre en place une convention avec l’université de sociologie de Strasbourg pour qu’une étudiante puisse venir régulièrement en observation afin de rédiger un mémoire sur l’utilisation de l’espace par les élèves.
  • Différents organismes sont venus découvrir et mené des réunions dans l’espace comme le GFA « Motivation scolaire, persévérance scolaire et bien être à l’école », l’ICEM68 et l’OCCE68.
  • L’OCCE68 a proposé ce projet au congrès national de l’OCCE du mois de mai afin de participer à un observatoire, prélude à un conservatoire des pratiques coopératives que la fédération nationale a décidé de créer depuis 2017. Cette opportunité pourrait permettre de construire un partenariat avec un chercheur au niveau national.

Des perspectives

La Forticl@sse de l’école S. Le Prestre de Neuf-Brisach est reconnue officiellement comme site FCL au niveau national et est maintenant géré à la fois par une coordonnatrice de l’espace, Mme Heinrich qui est chargée des échanges et expérimentations entre les différents enseignants de l’école et par un chef de projet, M. Lanneau Laurent qui a obtenu par l’association European Schoolnet le badge d’ambassadeur FCL pour l’académie de Strasbourg.

Après la conception de l’espace et les premières expérimentations, le prochain défi est de l’optimiser en :

  • proposant une progression de son utilisation du CP au CM2,
  • ciblant des critères d’évaluation clairs,
  • poursuivant les partenariats avec la recherche,
  • développant sa visibilité pour initier d’autres expérimentations dans d’autres établissements et ainsi consolider son rôle de site pilote.

http://www.ec-neuf-brisach.ac-strasbourg.fr/lespetitsambassadeurs/fcl/
Lanneau Laurent
Laurent.lanneau@ac-strasbourg.fr

Laisser un commentaire