Archives de catégorie : Actualité des Laboratoires Pédagogiques FCL

Ces articles accompagnent le développement des différentes initiatives de Laboratoires Pédagogiques FCL en France

Le Centre de Connaissances et de Culture : un Laboratoire pédagogique dans un lycée

Après plus de trois ans de travail collaboratif, le Centre de Connaissances et de Culture (3C) du lycée de la Venise Verte a été inauguré le 5 octobre, après avoir été labellisé « Future Classroom Lab » en juin dernier.

Les acteurs

La diversité des acteurs impliqués ont à la fois fait la richesse et la réussite de ce projet. Ces derniers sont listés ci-dessous :

  • Les professeurs-documentalistes sous l’impulsion de M. Le Proviseur, avec l’expertise de Canopé, en particulier de l’atelier Canopé 79,
  • le Conseil Régional Nouvelle Aquitaine, sur le volet restructuration et financement du mobilier et des équipements numériques,
  • les équipes enseignantes notamment des Référents aux Usages Pédagogiques du Numérique,
  • un certain nombre de collègues de divers horizons : le LP2I, le groupe de travail « Nouvelles Forme Scolaire » porté par le CARDIE et la DANé du Rectorat de Poitiers,
  • le projet Future Classroom Lab
  • des entreprises, sensibilisées aux deux cahiers des charge (celui des 3C et celui des FCL) et force de propositions dans l’élaboration du projet
  • … et des élèves et étudiants sur les phases de tests – techniques mais aussi pédagogiques, d’écriture de la charte de l’usage du BYOD.

Un laboratoire pédagogique

Cet espace hors du commun tente, aussi bien dans la construction en amont du projet que dans son usage, de répondre à nos volontés de développer un Laboratoire Pédagogique  dans notre environnement scolaire :

Il doit permettre de :

  • questionner les postures : c’est un espace d’apprentissage co-construit par la communauté éducative au sens large (voir introduction ci-dessus);
  • De développer les compétences du 21ème siècle : c’est un lieu de développement, d’analyse et de promotion des pédagogies actives pour rendre l’élève ou l’étudiant acteur,  en permettant le développement des compétences du 21ème siècle;
  • D’expérimenter, de se tromper, d’apprendre : c’est un espace d’expérimentation, dans lequel le droit à l’erreur est un élément important dans le processus d’apprentissage de l’élève mais aussi dans la co-construction des séquences par les enseignants;
  • De partager les pratiques pédagogiques, apprendre ensemble : C’est un espace d’échange de pratiques : la mise en place dans l’établissement à travers l’ENT et Google Suite pour l’Education permet de mutualiser les témoignages et retour d’expériences. Divers rassemblement dans l’année – voir par semaine – permet aussi un partage et un feed-back quant à l’usage pédagogique de ces nouveaux espaces;
  • De s’ouvrir à l’écosystème éducatif : c’est un lieu de rencontre de l’écosystème éducatif : espaces réservés aux enseignements il est néanmoins largement sollicité à la réservation et utilisé dans le cadre de projet, de formations disciplinaires ou institutionnelle et d’échanges, grâce notamment à la mise en œuvre du volet visioconférence avec des partenaires extérieurs (projet Erasmus plus avec la Finlande, l’Italie et la République Tchèque, tutorat en CPGE ECP avec le lycée Français AEFE de Tananarive à Madagascar, etc..);
  • D’emporter avec soi le meilleur, transférer : C’est le lieu de tous les transferts : à l’intérieur de la communauté mais aussi entre élèves, entre enseignants de l’établissement (Fab Lab de production de capsules vidéo, impression 3D,…) et hors établissement.

Témoignages

Après quelques mois d’installation et quelques semaines d’usage intensif, voici quelques témoignages et retours d’expériences :

S. Tournerie, enseignant Sciences de la Vie et de la Terre
En 1S et TS, j’ai mené des séances de cours et de travaux dirigés.
Les usages que j’ai eu s’intègrent dans ma démarche de rompre avec un enseignement “classique”, descendant. Le fait de changer physiquement de lieu facilite un changement de posture de ma part et de celles des élèves…
Une mise à disposition plus large de ressources (numériques mais aussi physiques avec la proximité du rez de chaussée et des collègues documentalistes), l’équipement numérique associé aux outils collaboratifs (Google Suite for Education), la modularité du mobilier ainsi que des espaces ont entraîné les élèves vers une démarche nouvelle : il s’agissait de participer davantage à l’élaboration des contenus que de les recevoir de façon passive. J’ai pu, plus facilement, me positionner en accompagnateur pour des petits groupes (à géométrie parfois variable) plutôt qu’en prof sur son estrade. L’accompagnement a donc pu être plus ciblé sur les besoins des élèves et ces derniers ont pris part à la création de contenus (individuels et/ou collectifs et/ou partagés).


Prochaine étape : lâcher prise à un degré supérieur en acceptant que les élèves déterminent eux-mêmes leur parcours d’apprentissage intégrant les notions exigibles mais aussi une part de projet personnel.

En TPE, le travail se veut protéiforme. Cette année, j’ai surtout le souhait de me servir de ces temps de travail comme d’un laboratoire pédagogique. Il se trouve que la classe avec laquelle je travaille est très dynamique et réceptive aux intentions d’innovation. Le terrain est donc favorable !
Un des enjeux était de faire en sorte de développer la créativité et l’ambition des élèves. L’environnement du 3C le suggère : pas de barrières physiques imposées comme dans une classe standard : on s’installe comme on veut, où on veut, on change si on le souhaite, on se regroupe, on s’isole, on partage… Bref, le champ des possibles est immense !
La posture de l’enseignant est différente en TPE qu’en cours disciplinaire quel que soit le lieu dans lequel se déroule la séance. Mais là encore, le 3C offre des plus-values. Physiquement, les élèves sont plus souvent debout, l’interaction avec eux est alors d’une nature différente. Et même quand ils sont assis, il est quasi naturel de prendre une chaise proche et de s’assoir avec eux, sans regarder leur travail de haut. On peut aussi travailler en extérieur, par terre…
L’usage des ultra-portables (et du BYOD) est un moyen performant de développer les usages responsables des outils numériques tout en construisant des compétences de collaboration, de création, de partage, d’entraide…

Tous ces éléments constituent un bilan qui sera probablement très différent dans quelques semaines car les pratiques que je peux avoir s’enrichissent au contact des collègues, des lieux (que l’on apprivoise encore), des ressources que l’on trouve en ligne (on n’est pas les premiers à passer par là !), de notre animateur culturel qui a beaucoup de choses à nous apporter et surtout au contact des élèves qui sont le moteur premier de notre métier !

 

S. Feller, enseignante Culure Générale en CPGE ECP (Economique et Commerciale, voie Professionnelle)
Dans le cadre de l’Accompagnement personnalisé proposé aux étudiants de CPGE ECP, nous avons choisi de travailler sur la maîtrise de l’expression écrite, à savoir en termes de lecture, d’écriture et d’orthographe (via le Projet Voltaire). Pour cela, nous souhaitions favoriser le travail en petits groupes et en autonomie, notamment autour de lectures partagées ou d’écriture collaborative. Les espaces du 3C (salles modulaires + petites salles à l’étage), les meubles modulables ainsi que l’accès aux ultra-portables nous semblent permettre un tel fonctionnement.

Vous pouvez trouver d’autres scénario et témoignages concernant les filières Sciences et Technologies de Laboratoire – spécialité Biotechnologies & Sciences et Technologies Sanitaires et Sociales et BTS afférents sur le site disciplinaire : http://ww2.ac-poitiers.fr/biochimie/spip.php?article296

22/10/2018 – P. Castro

6 raisons de créer un laboratoire pédagogique dans un établissement scolaire

Changer la forme scolaire pour l’adapter aux exigences du 21ème siècle demande une réponse à l’échelle de l’écosystème éducatif. Le concept de laboratoire pédagogique FCL tient dans sa capacité à rassembler tous les acteurs de cet écosystème. Voici 6 raisons de s’engager avec sa communauté éducative, dans la création d’un laboratoire pédagogique FCL.

Raison n° 1 : permettre de questionner les postures

  • Un laboratoire pédagogique est un espace d’apprentissage co-construit par la communauté éducative. Cela peut être une salle, un ensemble d’espaces ou même tout un établissement scolaire comme la Vittra School de Stockholm, projet mené par Rosan Bosch. Ainsi, dans son processus même de création, fait d’ateliers inspirés par le Design Thinking, le laboratoire pédagogique change les postures des acteurs (élèves, parents, enseignants, cadres, professionnels,…), ébranle les certitudes et les représentations et contribue à l’évolution des mentalités.

Raison n° 2 : développer les compétences du 21ème siècle

  • Un laboratoire pédagogique est un lieu de développement, d’analyse et de promotion des pédagogies actives dans lequel l’élève est, à divers niveaux appréciables par l’enseignant, acteur de ses apprentissages. La finalité de ces pédagogies étant la mise en valeur et le développement des compétences du 21ème siècle (parole d’élèves ici !).

Raison(s) n° 3 : expérimenter, se tromper, apprendre

  • Un laboratoire pédagogique est un espace d’expérimentation, dans lequel le droit à l’erreur est affiché au dessus de l’entrée. Un droit à l’erreur qui est la base de tout apprentissage pour l’élève mais aussi un droit à l’erreur pédagogique pour l’enseignant.

Raison n° 4 : partager les pratiques pédagogiques, apprendre ensemble

Raison n° 5 : s’ouvrir à l’écosystème éducatif

  • Un laboratoire pédagogique est un lieu de rencontre de l’écosystème éducatif : élèves, parents, enseignants, cadres de l’éducation, chercheurs, professionnels, pouvoirs publics.

Raison n° 6 : emporter avec soi le meilleur, transférer

  • Enfin, c’est le lieu de tous les transferts :
    • transferts d’aménagement, de mobiliers, éprouvés avec succès, vers les autres espaces,
    • transferts de technologies, évaluées comme pertinentes, vers d’autres situations d’apprentissage (cours, travail personnel, à distance…).
    • transferts de scénarios, à travers, entre les disciplines : un arpentage en Français peut devenir une clé de la réussite pour la compréhension de la radioactivité en Physique-Chimie (exemple vécu au LP2I),
    • transferts de postures, telles que le lâcher-prise pour l’enseignant ou encore l’empowerment chez les élèves,
    • transfert de la perception des actes d’apprendre et d’enseigner.

Un projet de laboratoire pédagogique ?

Si vous souhaitez vous engager vers une labellisation de votre laboratoire, vous pouvez compléter ce questionnaire en ligne, en concertation avec votre communauté d’usagers.

Pour obtenir un accompagnement vers la création d’un Future Classroom Lab, rejoignez le réseau FCL !

Ce que pensent les élèves des “laboratoires pédagogiques” FCL

Avec le soutien de la Direction du Numérique pour l’Education, Xavier Garnier est parti à la rencontre des élèves dans trois des laboratoires pédagogiques membres du réseau Future Classroom Lab de European Schoolnet.

La question posée aux élèves : “Ces nouveaux espaces d’apprentissage permettent-ils de mieux développer les compétences du 21ème siècle ?”. Rude question ! Mais les élèves ont des réponses très pertinentes… Est-ce le premier signe d’un véritable impact de ces espaces et des scénarii pédagogiques qui s’y déroulent, sur la communication, la collaboration, la résolution de problèmes réels, l’autorégulation, la co-construction des connaissances,… ?

Cette vidéo a notamment été diffusée lors d’une table ronde à la conférence européenne EMINENT2017. A nouveau un grand merci aux acteurs mentionnés en fin de vidéo !

Hackathon “Coding Jam @ the Future Classroom Lab”

Le Vendredi 20 Octobre 2017

Qu’est-ce que c’est ?

La European Coding Initiative organise avec l’aide des ambassadeurs du projet Future Classroom Lab un concours en ligne international de création numérique. Des équipes issues d’écoles et de learning labs à travers l’Europe et au-delà auront la possibilité de construire et partager leur projet. La coordination se fera depuis le Future Classroom Lab de Bruxelles.

Ce hackathon a pour but de :

    • montrer l’importance des compétences numériques pour une citoyenneté numérique,

    • faire l’expérience collective d’une création numérique engageante, porteuse de sens et qui offre une capacité d’agir, au delà d’une simple consommation de technologies.

Pour qui ?

Le concours de créativité numérique est ouvert à tous (éducateurs, élèves, parents, cadres…). Aucune connaissance en programmation n’est nécessaire. Tous les langages de programmation sont acceptés (incluant Scratch, Kodu, Alice, etc.).

Inscrivez votre équipe ici !

Catégories

Le concours de création numérique sera cette année décliné en trois thèmes :

  • Créativité Numérique : « designer » un jeu interactif ou une animation, développer un logiciel ou une application, construire un robot, composer une chanson… Libérez votre créativité !

  • Une Citoyenneté Responsable : Faites-vous face à un problème dans votre école ou votre communauté ? Comment la technologie pourrait-elle aider à le résoudre ?

  • Apprendre dans le futur : Des innovateurs conduisent le changement et transforment le monde dans lequel nous vivons. A quoi devraient ressembler l’ « enseigner » et l’ « apprendre » dans le futur ?

Jetez un œil sur les projets laureats de l’an passé !

Comment ça marche ?
Avant l’événement
  • Former une équipe. Idéalement de 3 à 7 membres. L’événement est ouvert à tous : élèves, étudiants, enseignants, parents, professionnels,… Assurez-vous de la complémentarité des compétences de votre équipe : communication, management, créativité, leadership, programmation,…
  • Inscrivez votre équipe (Inscrivez votre équipe ici !). Choisissez un nom pour votre équipe qui sera utilisé pour les communications.
Pendant l’événement
  • Prenez en compte le temps. A 9h30 le 20 octobre, les organisateurs lanceront le concours depuis le FCL de Bruxelles, révélant le sujet précis de la compétition. Vous aurez alors 8 heures pour créer votre projet et soumettre :
    • Une vidéo de présentation d’approximativement 2 minutes (mais pas plus!),
    • Un court descriptif du projet.
  • Soyez Créatifs. Libérez votre imagination et soyez disruptifs. Ne vous donnez pas de limites a priori ! Vous pouvez créez ce que vous voulez. Vous lancer dans le design d’un jeu interactif ou d’une animation, développer une application, construire un robot, composer une chanson, « hacker » quelque chose qui existe déjà… C’est votre imagination et votre créativité qui feront la différence.
  • Soyez ambitieux. Votre idée est unique mais elle est plus forte si elle est partagée. Prenez des photos, des vidéos pendant votre processus de création et partagez-les avec les autres équipes.
  • Amusez-vous. Tirez le meilleur parti de cette expérience mais, avant tout, profitez et amusez-vous. Inventer, construire, détourner,… tout cela est très motivant ! Assurez-vous d’en faire profiter toute votre équipe. Soyez respectueux et attentifs aux différentes idées et opinions de vos partenaires.
De quoi avez-vous besoin pour participer ?

Pour participer au concours de création numérique, vous aurez certainement besoin :

  • d’un espace dans lequel passer la journée. Afin d’éviter de perdre un temps précieux qui risque de manquer à la fin, il est déconseillé de changer de lieu en cours de journée.

  • des provisions (nourriture, boissons…). Le concours dure 8h !

  • éventuellement un canal sur les réseaux sociaux. En particulier, un compte Twitter est fortement recommandé pour suivre les organisateurs et les autres équipes. Les organisateurs interagiront avec les participants via Twitter et Facebook. Suivez pour cela le compte Twitter de l’événement @needcodeeu et soyez attentif au mot-dièse #HandsOnHack

Pour obtenir les dernières informations autour de cette initiative, visitez notre site web et nos pages facebook :

Que se passera-t-il pendant l’événement ?

Au cours de la journée, il y aura différents temps pendant lesquels les organisateurs rentreront en contact avec les participants. Soyez en particulier attentifs aux trois « Check Points » (Points d’Etapes) :

A tous, un très bon “Coding Jam” !

Soirée ‘Portes ouvertes’ FCL @ctif le Petit Quevilly en Normandie

Une soirée ‘portes ouvertes’ a eu lieu la semaine dernière dans la salle @ctif au Collège Denis Diderot en Normandie.  L’évènement a attiré beaucoup de visiteurs: des parents, des élèves, des membres du conseil d’administration, des enseignants, des représentants de la presse et des membres des réseaux Cardie et Canopé.  Un groupe d’élèves a organisé la soirée et sa mise en place y compris la coupe du ruban.  Cette soirée a permis aux élèves de montrer  aux invités les zones, des projets et des exemples de productions finales.  Ils étaient fiers de montrer leurs QRcodes et pages padlets et comment les lire à l’aide d’ applications lecteurs QR code.  Deux élèves ont montré comment programmer avec nos robots.  Les invités ont pu écrire sur notre livre d’or collaboratif et créer une vidéo devant l’écran vert dans la zone créer. C’était un bon moment de partage. Merci aux élèves.

portesouvertes FullSizeRender (10)IMG_2690

Vers un Future Classroom Lab au LP2I !

  1. Aujourd’hui, jeudi 12 novembre 2015, est une date qui compte pour le Lycée Pilote Innovant International.

En parallèle des travaux lancés dans le premier espace “Interagir”, Jean-François Raffestin, Expert Consultant Communication Vidéo, notamment à European Schoolnet, est venu installer un système Polycom de visioconférence !

IMG_9705 4 IMG_9707 4

La salle se prépare à accueillir ce système et sera dotée d’un mobilier modulable – encore à penser – qui permettra d’organiser non seulement des réunions, mais aussi de l’interaction classe à classe.

 

IMG_9708 4 zone 1

Le sol est encore un secret ( 😉 ) mais l’on reconnait déjà le code couleur du Future Classroom Lab de EUN situé à Bruxelles.

IMG_9704 3

Le restant des salles est en projet mais déjà l’ensemble des zones a été identifié.

plan FCLP2I

Derrière chaque zone, se cache des usages et des scénarios, certains ont été construits l’an passé selon la méthodologie FCL comme celui des Experts, qui se réalisera parfaitement dans la zone Echanger. L’idée pour cet espace est, au delà de l’accueil de formations et autre visites, d’en avoir une utilisation principalement pédagogique avec des “vrais élèves” ‘(sic). Chaque utilisation devra être documentée et partagée à l’aide d’un outil comme le Learning Designer qui permet de penser son scénario pédagogique en terme d’activité de l’élève (produire, collaborer, écouter, discuter,…) et de chercher un équilibre grâce à une visualisation graphique des différents temps accordés à chaque type d’activité.

L’espace sera prêt à accueillir un mobilier créatif, innovant (et pourquoi pas recyclé !!) au premier trimestre 2016 notamment grâce aux travaux du groupe Archicl@sse.

L’équipe pédagogique du LP2I se réunira exceptionnellement fin novembre pour donner une nouvelle impulsion collective au projet. Les idées sont déjà en place depuis les formations FCL de l’an passé mais il convient maintenant d’aller au bout du processus de création en déterminant précisément les matériels et mobiliers souhaités.

Allez, pour le plaisir des idées, un dernier aperçu de la réflexion du LP2I sur la zone Echanger.

zone 3N’hesitez pas à commenter et partager vos idées !

Et on n’oublie pas le Tackk du FCL en France !!!

 

A suivre…

Future Classroom Lab Normandie ‘Projet Innovant’

La classe’ future classroom lab’ à Collège Denis Diderot est désormais un ‘projet innovant’ (Rectorat de Rouen, Celle Innovation) et à ce titre l’équipe bénéficiera d’un accompagnement ciblé.    Des élèves ont lancé un concours  logo et nous aurons bientôt notre logo ‘ Collège Denis Diderot Salle @ctif’.  Cette semaine nous avons testé la zone de présentation,  tout particulièrement les élèves ont appris à présenter un travail et puis à intégrer des retours et des conseils donnés par d’autres élèves, afin d’améliorer le produit final.  Ils ont aussi appris à gérer l’espace pour présenter et partager.  Le mobilier est pratique et nous permet de changer la disposition de la salle à tout moment et très facilement.

 

IMG_2164 IMG_2170 IMG_2158

Future Classroom Lab, Collège Denis Diderot – premier test

Cette semaine le collège Denis Diderot a testé le Future Classroom lab avec un groupe d’élèves en décrochage.   Notre premier projet , la découverte et la présentation du lieu nous a permis de règler quelques problèmes techniques.  Les élèves ont testé des zones et pendant la séance ils ont créé des QR codes pour présenter le lieu aux autres élèves.  Nous étions contents de recevoir leurs idées sur comment améliorer certains aspects du lieu.

FullSizeRender (8) IMG_1784 IMG_1763

Future Classroom Lab bientôt dans un collège en Normandie

Une salle du futur ouvrira ses portes ce mois-ci au collège Denis Diderot à Petit Quevilly, en Normandie.  Cette classe, baptisée Future Classroom ACTIF, fruit de mois de réflexion de l’équipe enseignante, et inspirée de la Future Classroom Lab de Bruxelles, accueillera des élèves en groupe et en classe entière (6ème – 3ème).

 A partir de plans généreusement dessinés par un entreprise d’architectes parisienne, nous avons transformé et réaménagé une ancienne salle de technologie en une salle du futur divisée en plusieurs zones d’apprentissage, mais entièrement modulable grâce au choix du mobilier (tables et tableau intéractif sur roulettes, sièges..).   Les  scenarii pédagogiques concus pour cette futur classroom sont pluridisciplinaires et permettront la réalisation de projets collaboratifs, en équipe et en autonomie.  Les productions finales mettront l’accent sur le choix  et la créativité des élèves et également du public auquel seront présentées les productions (parents, d’autres élèves, e-twinning). 

Passant dans la zone de présentation (le coin bleu), les élèves apprendront à présenter leurs projets en cours, à s’autoévaluer et évaluer le travail des autres, élément clé pour développer la prise de parole et pour répondre aux difficultés d’ estime de soi présentes chez nos élèves (un des objectifs du projet d’établissement).

Les outils numériques ont une place primordiale dans la Future Classroom ACTIF avec mise à disposition de tablettes et applications,  d’un tableau interactif (acheté grâce au fonds du collège et à un don d’entreprise ), découverte des robots et  du codage.   Les élèves pourront également utiliser un écran vert permettant la création de vidéos dans la zone créer.    Nous voulons préparer nos élèves pour le futur, développer chez eux un esprit d’initiative et surtout l’envie d’apprendre pour toute la vie.

 Auteur: Hélène Braund Professeur d’anglais Collège Denis Diderot

 

FCL au LP2I – Seconde rencontre – Mardi 31/03/2015

Cette séance de mise en oeuvre du projet Future Classroom Lab en France a eu lieu au LP2I le mardi 31 mars 2015. Elle fait suite à celle du lundi 16/02/15. Autour de la table, les “habitués” (élèves, enseignants, membre de la société LogoSapience, chercheurs du laboratoire TECNE, direction du LP2I et représentant de Canopé) ont été rejoints par deux représentants du rectorat de Poitiers (Délégation Académique au Numérique), renforçant le soutien institutionnel au projet.

Comme de tradition, voici la présentation faite lors de cette séance et qui a accompagné les participants dans la réflexion autour cette fois du second volet du toolkit : “Évaluer la Maturité [Numérique] de la structure cible”. Il a bien évidemment été question du LP2I comme établissement cible mais la réflexion suscité par l’outil FCL a permis des échanges plus larges sur l’École française, la pédagogie et le Numérique en général.

Après un rappel de la première session sur les tendances identifiées par le groupe et le rôle de chacun des acteurs, le travail s’est rapidement porté sur l’évaluation de la maturité numérique du LP2I selon les 5 axes proposés par la méthodologie. Les scores obtenus ci-dessous sont assez évocateurs :

  • Le rôle de l’élève : maturité 2/5
  • Le rôle de l’enseignant : maturité 3/5
  • L’évaluation : maturité 4/5
  • Le soutien de l’établissement à l’innovation :maturité 5/5
  • Les ressources et outils : maturité 5/5

IMG_5422

On peut ainsi remarquer qu’au niveau structurel, le score obtenu est très bon. Puis, plus l’on se rapproche des actions pédagogiques et d’apprentissage, moins le score est élevé. C’est intéressant, car l’objectif de ce deuxième volet est de proposer à la fois un point de départ et un but à atteindre lors de la construction de scénarios pédagogiques dans le volet 3. Il a par exemple été identifié que l’élève n’est pas encore suffisamment acteur et décideur de ses apprentissages. Voilà une direction à considérer pour construire un futur scénario pédagogique (prochaine réunion/formation du groupe FCLP2I le 13 mai 2015 à l’atelier Canopé Chasseneuil)!

 IMG_5421 IMG_5423

La fin de la rencontre était consacrée à la poursuite du travail sur les espaces d’apprentissages. La “classe du futur” du LP2I se dessine peu à peu. La prochaine formation à Canopé débutera par la création définitive des terminologies pour désigner les zones d’apprentissage et les décrire (finalité pédagogique, composition physique,…).

Pour le moment se dessinent les espaces suivants (aux noms parfois evocateurs ! ;)) :

  • Espace Créativité
  • Espace Echange
  • Espace de Présentation
  • l’Incubateur
  • Espace Interaction
  • Espace Développement

testLe FCL au LP2I, première mise en œuvre en France de la méthodologie, affaire à suivre !!