Les fémens : action “seins-boliques” ou provocation ?

Le 10 septembre dernier, ces femmes révoltées ce sont manifestaient à Notre Dame de Paris, légèrement vêtues.

Femen est un groupe féministe d’origine ukrainienne, fondé à Kiev en 2008 par Anna Hutsol, son actuelle présidente, Oksana Chatchko et Alexandra Chevchtchenko.

Le groupe devient mondialement connu en organisant des actions, essentiellement seins nus, dont l’objectif est  de défendre les droits des femmes, ce qui amène à s’impliquer sur plusieurs autres sujets, notamment pour la démocratie et contre la prostitution ou encore l’influence des religions au sein de la société.

Les militantes de Femen sont adhèrent aussi volontairement un féminisme radical qu’elles appellent « sextrémisme ». Le mouvement Femen se proclame athée, antireligieux, et reproche à la laïcité d’être « une façon d’accepter l’inacceptable ».

            Elles étaient poursuivies (pour la première fois en France) pour avoir dégradé une cloche de Notre-Dame de Paris. Le tribunal correctionnel de Paris a rendu sa décision. Les neuf Femen ont été relaxées. Trois surveillants de l’église, poursuivis pour violences, ont été condamnés à des amendes avec sursis. Le parquet avait, à l’origine, requis 1500 euros d’amende contre chaque Femen. Pour les trois membres du service de sécurité, le parquet avait requis des amendes de 250, 300 et 500 euros avec sursis.

D’après une interview d’une de ces jeunes femmes, cette action n’était pas exhibitionniste, leur avocat déclare que ce fait n’est que symbolique, non violent et non érotique. Le juge à relevé que les dégradations ont pu être fait par des visiteurs ou par le service de sécurité au moment de l’arrestation puisqu’elles muni de bâtons en feutrine avec aucun élément intentionnels de violence. Elles sont satisfaites et auraient étaient choqué si elles avaient été condamnées car cela aurait remis en cause la laïcité en France.
Malgré que ce soit une action uniquement politique, d’après un sondage de LePoint 73.1% des Français déclarent avoir étaient choqués par cette action.

Elle ne sont pas prêtes de s’arrêter à déclaré une des neuf Femen relaxées : « Il ne nous reste qu’un seul regret, celui de voir se finir ici cette relation si chaleureuse que nous avions nouée avec Notre-Dame depuis lors, mais nous sommes certaines que nous trouverons un moyen de nous revoir… ».

Pauline et Siwar

L’Allemagne, idéalement imparfaite

La république fédérale est considérée comme le modèle européen en matière de stabilité économique depuis ces dernières années. Cependant, la réalité est toute autre….Sa gestion budgétaire peut paraître quelque peu incomprise.

Une situation compliquée

L’économiste Marcel Fratzscher, fait un bilan assez mitigé de la grande et puissante Allemagne fédérale. Lorsqu’il fait le bilan de la croissance économique de l’Europe, il remarque une baisse des revenus en Allemagne. Il constate également une baisse de la croissance allemande, à l’inverse de l’opinion européenne qui condamnerait plutôt le Portugal ou l’Italie. Selon l’économiste, les problèmes allemands sont essentiellement : un faible taux d’investissement, des services publiques de mauvaise qualité notamment les transports publiques ainsi que l’éducation.

Investir, il faut !

En effet, le taux d’investissement des entreprises allemandes n’était que de 17% en 2013. Il a chuté de 4 points entre 2000 et 2013. Ceci révèle « la situation catastrophique de l’investissement en Allemagne. » Par ailleurs, les entreprises investissent de moins en moins dans les machines et les ordinateurs. L’investissement des entreprises allemandes ont tendance à se délocaliser vers l’étranger. De plus, on constate une chute de l’investissement public. Entre 1999 et 2012 ce déficit représentait 3% du PIB et même jusqu’à 3,7% entre 2010 et 2012. L’investissement public représentait en 2013 1,6% du PIB allemand ; sur 100 généré par l’économie allemande, 1,6 était consacré à l’investissement dans l’éducation, les infrastructures et les entreprises.

D’autre part, le système éducatif en Allemagne particulièrement celui des tout petits est de mauvaise qualité. Ainsi l’Allemagne : « ne consacre que 5,3% de son PIB aux jardins d’enfants, écoles et universités. » Alors que la moyenne de l’OCDE est de 6,3%. Selon Fratzcher, il y a un grand retard a combler. L’Etat a en effet peur d’investir dans l’éducation de peur de ne pas réussir a rentabiliser ses fonds.

Enfin, en matière de transport, l’Allemagne est aussi en déclin. Ainsi, « autoroutes, routes nationales, ponts, écluses, voies ferrées et voies navigables ont pris de l’âge. » L’ Etat devrait investir au moins 10 milliards d’euro de plus chaque année : 3,8 milliards pour entretenir les équipements dégradés, 2,65 milliards pour rénover les infrastructures qui auraient du déjà l’être ET 3,5 milliards pour l’extension du réseau. Cependant l’ Allemagne se tourne vers le secteur privé pour s’occuper de son réseau de transport bien que ce ne soit pas la meilleure manière de réaliser des économies : « sur les 7 grands projets routiers financés par le secteur privé, 5 auraient été moins coûteux s’ils avaient été financés de manière classique : on aurait économiser 1,9 milliards d’euro en tout »

Pourtant que l’Allemagne est belle

Avec une situation économique difficile, l’Allemagne s’en tire plutôt bien avec un faible taux de chômage de 4,9% en août 2014, et une forte compétitivité de ses entreprises qui arrivent à exporter de nombreux produits. Elle reste aux yeux de l’Union Européenne le pays modèle à suivre.

Adèle, Axel et Romain

La révolution de la voiture électrique : Tesla

Tesla est une marque de voiture électrique créée dans la sillicon valley aux Etats-Unis, fondée en 2003 par Martin Eberhard, Marc Tarpenning, Ian Wright, et Elon Musk .

Elon Musk l’actuel PDG de tesla , est un inventeur de nationnalité sud- africaine , canadienne , et Américaine . Cet incroyable ingénieur a revolutionné le concept de la voiture électrique grâce à l’invention de la roadster , la premiére voiture sportive électrique au monde, capable d’effectué le 0 à 100 km/h en 3,7 sec, avec une vitesse de pointe de 212 km/h et une autonomie de 340 km, ce qui est une grande avancée technique dans le domaine de la voiture toute électrique.En 2012, Tesla commercialise leur nouveau projet la Tesla S en 2012 . C’est une berline haute gamme de 5 places , disponible en 3 versions différentes ( 60kwh, 80kwh, P85kwh) .Ce véhicule est capable selon le contructeur , d’avoir une autonomie de 440km du jamais vue dans cette catégorie de véhicule .

Pour se départagé de ces nombreux concurrents , Tesla innove un « superchargeur » capable de rechargé les batteries du véhicule en 45 min et pour les versions 80 kwh et 85 kwh la marque offre le superchargeur . Grâce aux nombreuses subvention versé par l’état comme l’éco-taxe , l’acquisition d’une voiture électrique est facilité mais le prix de ces véhicules reste quand même assez onéreux. La tesla reste une voiture d’exception mais l’entreprise met en place de nouvelle technique de commercialisation comme celui de la « tesla d’occasion » qui permettra de distribuer ce produit à un plus grand nombre de personne.

Bilal et Sofiane

Chorale du lycée Guez de Balzac

Comme chaque année, depuis maintenant une quinzaine d’années, la chorale du lycée Guez de Balzac s’est réunie à la Nef ainsi qu’à Chateaunef, dans leur salle des fêtes.

Le chœur, composé d’une centaine d’élèves, a interprété plusieurs chansons medley tels que « Lions for Lions », « It don’t mean a thing » ainsi que la chanson « Africa » de Toto.

Frank Sinatra était lui aussi mis à l’honneur, avec l’interprétation de « My funny Valentine ». Une chorale dirigée par M. BRAULT ainsi que de M. HENIN.

 

 Théo MARTRON

Carnaval à Guez…

Aujourd’hui, vendredi 18 avril 2014, est un grand jour pour le lycée Guez de Balzac d’Angoulême : c’est le carnaval du lycée! La majorité des élèves du lycée sont déguisés, mélangés entre personnages de films, références artistiques, musicaux ou costumes personnels. Le lycée prend aujourd’hui des couleurs. La proviseure est elle-même déguisée, pour montrer l’exemple. Un défilée sera organisé à 15 heures. Les plus originaux seront récompensés par le jury. N’oubliez pas qu’il y a aussi des concerts dès 14 heures, et un gouter à 16 heures.

Lors de se carnaval, même les parents d’élèves étaient présents. Ils ont été invité à déjeuner par Madame la Proviseure. Ils ont aidé à la confection des gâteaux et à l’organisation du goûter.

adele3

Les classes préparatoires du lycée qui n’ont point participer l’année dernière, nous ont rejoint à participer au carnaval. On a pu durant ce temps tous se détendre et rigoler comme une grande famille. Et comme dit l’expression, « plus on est de fous, plus on rit »

adele 2

Après le défilé du carnaval, nous avons appris, les différents thèmes qui ont été récompensés par leur créativité et leur bonne prestation sur la scène devant les élèves du lycée.

adele 4

Le Premier prix, a été attribué au « bateau »

le deuxième prix: danse trash

le troisième prix: le cheval

le prix de groupe: là haut

et pour finir, le prix des élèves: Toy Story

Les lauréats se sont vu remettre des prix tels que des bons d’achats à la librairie Cosmopolite, des places d’accro-branches, des places au cinéma CGR et des lots divers offerts par la mairie d’Angoulême.

Durant ce carnaval, il y a eu différents groupes de musique qui ont également participé au carnaval, par exemple, le bassiste des Pimpoys était déguisé en une banane. La plupart des élèves se sont amusés avant les bac qui arrivent à grands pas Nous avons un témoignage de Pauline, élève de première L/ES: « le carnaval, était super, cela nous as permis de nous amuser et de nous décontracter avant les épreuves. Il y avait une bonne ambiance, aussi bien avec le défilé, qu’avec la musique. On a bien dansé et on a surtout bien rigolé. Et je suis pressée de participer à la prochaine édition du carnaval du lycée. ».

Adèle, Fiana et Thomas

Le carnaval de Venise

Cela fait plus de mille ans que l’on porte le masque à Venise
Le carnaval de Venise n’est donc pas né d’une quelconque volonté d’animation touristique.
Moment de fête, moment de fusion entre les nobles et le peuple de Venise, le carnaval de Venise avait aussi une importance sociale.

images

Ce carnaval vénitien devint vite connu dans toute l’Europe et de 20 à 30 000 étrangers, dont de nombreux souverains, participaient à cet événement.
Cet engouement est toujours bien présent et Venise se remplit encore chaque année, à en craquer, avec tous les passionnés de son carnaval.

Ce carnaval se perpétue depuis de nombreux siècles et bénéficie d’une grande histoire.Des traces attestées du carnaval de Venise apparaissent dès le Xe siècle lors de spectacles publics les derniers jours précédant les mortifications du carême.

Le but premier du carnaval de Venise était d’abolir les contraintes sociales habituelles.

Le riche devenait pauvre et vice versa, les personnes qui se connaissaient bénéficiaient du privilège de ne plus avoir à se saluer grâce à l’incognito procuré par les masques apparus au XIIIe siècle.

Le port du costume permettait une liberté inconnue pendant le reste de l’année, les individus pouvaient transgresser certaines règles sans se faire reconnaître.

Depuis sa réintroduction officielle en 1980, le carnaval de Venise est devenu un événement touristique important et spectaculaire, des dizaines de milliers de visiteurs venant y participer en raison de l’atmosphère de la ville et des masques.

Les jeux au détriment des animaux n’existent plus mais les attractions médiévales du carnaval (jongleurs, acrobates, musiciens, danseurs) subsistent et les spectacles ont traditionnellement lieu sur les places de Venise, en particulier sur la Piazza San Marco.

Le carnaval actuel comprend le défilé inaugural des plus beaux costumes, le lâcher des ballons, la parade nautique l’Envol de l’ange, la Procession des Maries.

Il est marqué par ses spectacles publics dans les rues, des manifestations payantes dans les hôtels, palais et restaurants et ses divertissements privés (soupers fins, bals, concerts baroques) dans les palais. Le public est composé de différentes classes sociales.

masque 1 masque 2

Les masques et costumes garantissent l’anonymat, il est même possible de mentir sur sa classe sociale, son sexe, sa religion. On choisit souvent la classe “inverse ” à la sienne(ex:un pauvres prendra souvent l’habit d’un riche). La joie et l’anonymat sont au cœur de ce festival. C’est un temps pour oublier le quotidien et tous les préjugés. Les costumes pour le carnaval ont engendré un véritable marché des masques et des costumes.

Elie & Hugo