Flux pour
Articles
Commentaires

mardi 13 janvier

Un atelier avec les élèves de l’école de Montignac aura lieu le 27 février. Nous devrons apprendre à connaître les enfants assez rapidement pour ainsi les aider à produire les débuts de leur auto-portrait. En équipe, nous réfléchissons aux outils à créer pour cela:  faire une banque d’images et de mots et un questionnaire pour arriver à travailler avec eux et les amener à se décrire par des mots ou des images.

Mathieu B., 3èC

 

Synopsis: Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16
ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au
quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale.
Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a
découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le
concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour
elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge
adulte.

 

Commentaire: je n’en ai vu que la bande-annonce mais il a tout l’air d’un film émouvant (comme c’est annoncé sur l’affiche!) qui vous parlera certainement autant qu’à moi. L’héroïne a votre âge et  semble trouver sa voix/voie malgré quelques difficultés. Au moment où vous cherchez vous aussi votre chemin (je parle ici plus spécialement aux élèves de 3è!), c’est toujours intéressant de partager l’espace d’un film l’expérience d’une ou d’un autre et de vivre par empathie  les divers sentiments qui peuvent nous animer, nous les humains parfois très compliqués… A voir et surtout à partager! J’attends vos commentaires.

B.A

Voici un film à ne pas manquer car il parle de vous, par vous et avec vous puisque après la projection, une discussion animée sera proposée!

J’attends vos retours car malheureusement je ne pourrai pas m’y rendre…

Il sera diffusé Vendredi prochain, le 19 décembre, à 21h au cinéma de Montmoreau.

B.A

Avis aux amateurs!

Ce vendredi soir à 19h30, une rencontre avec le dessinateur Troubs est prévue. Ce rendez-vous sera l’occasion d’échanger avec un bédéiste, d’observer de plus près des planches inédites, de faire valoir et de mieux connaître notre territoire rural par ailleurs très dynamique!

(1ère version: Quentin)

Le club lecture s’est réuni dans la salle du CDI, aujourd’hui, pour parler des livres lus par chacun(e).

Le résumé des livres que chacun(e) lit est donné.

Les thèmes  de la discrimination et de l’amour sont évoqués.

Un des élève du club lit des extraits du livre qui lui a semblé difficile.

Une discussion au sujet de  la guerre, thème présent dans le livre d’où est issu l’extrait lu, débute.

L’enseignante choisit un passage de ce livre ” et elle l’explique aux élèves qui n’ont pas compris.

Le projet de  lire des livres à des enfants de l’école primaire ou de l’école maternelle est évoqué.

 

 (2ème version: Valentin)

Aujourd’hui le club s’est réuni dans le CDI pour parler des livres que chacun/ chacune a lu…On en parle!!!

Les membres du club réfléchissent pour savoir s’ils sont d’accord de lire un livre aux enfants.

Il est aussi question de la discrimination. S’ engage cette discussion parce que  les anciens 4ème ont lu pour des enfants l’année dernière dans le cadre d’un projet sur la discrimination.

Un des élèves partage un extrait de sa lecture en cours: “Le jour où on a retrouvé le soldat Botillon”, d’Hervé Giraud. Il en parle parce qu’ il n’a pas réussi à le comprendre. L’enseignante choisit à son tour  un extrait  pour expliquer un peu de quoi il parle…

Un deuxième élève nous parle  du livre: Bacha Posh, de Charlotte Erlih.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le blog est en cours de création et se nourrira très prochainement des articles d’élèves. En attendant merci de patienter et de revenir très rapidement pour nous lire!

Interview de POSEIDON :

  • – Bonjour, Poséidon qui êtes-vous ?

– Je suis un Dieu, le dieu de la mer.

  • – Quel âge avez-vous ?

– Je suis immortel donc je ne me rappelle plus mon âge.

  • – Est ce que vous avez une femme ?

– Oui, elle s’appelle Amphitrite .

  • – Avez vous eu des enfants avec elle ?

– Oui, trois : Triton, Benthésicymé et Rhodé.
J’ai beaucoup d’autres enfants avec d’autres divinités ou des mortelles mais ce serait trop long de tous vous les nommer.

  • – Qui sont vos parents, Poséidon ?

– Ma mère est Rhéa et mon père Cronos.

  • – Avez-vous des frères et sœurs  ?

– Oui : Zeus, Hadès, Déméter, Héra et Hestia .

  • – Où vivez-vous ?

– Je vis dans la mer Égée

  • – Quel est votre rôle dans la mer ?

– J’en suis le maître et je règne sur les êtres marins. Mes attributs sont : le trident, le dauphin, le taureau et le cheval que j’ai crées .

  • – A quoi sert votre trident ?

– Il sert à pêcher des gros poissons, comme le thon.

  • – Il paraît que vous avez vécu une enfance difficile ?

– Oui , à ma naissance mon père m’a avalé. Mais ma mère a réussi à me retirer de mon père en lui donnant un poulain. Puis elle m’a caché dans un troupeau de moutons à Mantinée où une nourrice d’Arné m’a recueilli. J’ai donc grandi à l’insu de mon père.

  • – Quels sont vos animaux préférés ?

– Le cheval, le dauphin et le taureau .

Photo de F.Naud (prise par Edward, élève de 4è, lors de la rencontre après le spectacle)

Photo de F.Naud (prise par Edward, élève de 4è, lors de la rencontre après le spectacle)

 

Dans le cadre d’une sortie pédagogique au cinéma de Montmoreau, les élèves ont rencontré l’artiste conteur à l’issu du spectacle. Ils ont pu s’entretenir avec lui et poser des questions qu’ils ont ensuite remises en forme.

Vous pouvez vous rendre sur le blog de F.Naud, pour de plus amples informations le concernant:

http://frednaud.blogspot.fr/

Voici quelques comptes-rendus:

Questions:

Comment avez-vous fait pour rendre vos personnages si attachants ?
-J’ai moi-même une tante qui a un handicap mental. Le personnage Domino
représente donc ma tante. Quant aux autres, c’est un peu un « mélange » de
personnes que j’ai pu rencontrer. Ma tante a bien voulu que je vous
parle d’elle. Elle est même venue voir le spectacle trois fois accompagnée de ses amis du foyer.

Est-ce que l’histoire du vieux taureau bleu existe vraiment ?
-Oui, l’histoire du taureau bleu existe: c’est un conte traditionnel breton.

Combien de temps avez-vous mis pour écrire la pièce ?
-J’ai commencé à travailler avec des personnes handicapées en allant les voir dans leur foyer d’accueil dès 2009. J’ai ensuite mis une semaine pour écrire le scénario.

Domino prédit-elle vraiment la mort des gens et voit-elle à travers les cartes du Memory ?
-Non, pas forcément. Mais elle a toujours était très forte au Memory.
Elle a quand même su prédire des choses… Comme par exemple pour sa soeur: un mois avant la maladie de sa sœur, elle savait qu’elle allait tomber malade.

Un conteur, c’est un peu quelqu’un qui améliore la vie non ?
-Oui c’est vraie! C’est une très belle définition de ce métier.

Avez-vous le trac avant le spectacle ?
-Oui, j’ai le trac, mais c’est bien d’avoir le trac. Comme ça, j’ai plus d’énergie pour la suite.

Combien avez-vous écrit de conte ?
-J’en ai écrit 3 sur mon village, plus 2 autres. Sinon, je connais surtout plus d’une centaine de contes traditionnels. Que je « reconte » aussi.

D’où êtes-vous originaire ?
Je suis originaire d’Angers, donc du Maine et Loire.

Comment faite vous pour contrôler le trac ?
J’ai quelques exercices précis à faire avant le spectacle. Des exercices de prononciation, et des exercices corporels… Je relis les passages difficiles du spectacle.
Je ne dois pas arriver trop tôt à la salle, sinon j’ai encore plus le trac.

Avez-vous des difficultés particulières pour ce spectacle ?
Oui, ce spectacle n’a qu’un an, donc il reste assez difficile.

Le théâtre est-il votre passion ?
Je suis plus passionné par les contes. Je suis plus un conteur qu’un comédien.

Avez-vous tourné dans d’autres pays ?
Oui, en Belgique, Suisse et Italie. Même si je ne parlais pas italien et que mon publique ne parlaient pas français, les spectateurs sont venus me voir et m’ont dit qu’ils avaient tout compris.

Depuis combien de temps êtes-vous conteurs ?
Depuis 20 ans.

La timidité est-il un handicap ?
J’étais très timide quand j’avais votre âge mais la scène m’a aidé à surmonter ça.

 

Julien et Enora, élèves de 4ème.

Ce n’est pas trop tôt pour penser à s’enquérir de la prochaine programmation culturelle des 4B.
En particulier, il faudra scruter l’agenda évoquant l’évènement inaugural du théâtre de Barbezieux. Car il s’est dit, entre deux portes, qu’il reviendrait nous voir, Yannick Jaulin… Peut-être pour cette occasion?
En attendant, voici un lien qui vous présentera un peu mieux cette grande petite personne venue de Pougne-Hérisson. Il est la preuve que la richesse linguistique ne se tarit pas et que nos vieilles rémanences patoisantes sont inextinguibles…
YANNICK JAULIN : CONTEUR
Le Grenier des Saveurs – 16480 BERNEUIL

 

«C’est pas faute d’avoir essayé de changer de nom.
Diseur, raconteur, humoriste, poète, comédien ! J’ai tout essayé avant de me résoudre, la «sagesse» venant, à reprendre mon nom de naissance : Conteur. J’y reviens mais ne m’en suis jamais éloigné. Parce que je suis conteur, je peux relever ce défi : être dans le réel, dans l’actualité du monde et la faire résonner sur des paroles mythologiques, des récits allégoriques, être à la fois au dessus des terres et dans les caves du monde».