Flux pour
Articles
Commentaires
Photo de F.Naud (prise par Edward, élève de 4è, lors de la rencontre après le spectacle)

Photo de F.Naud (prise par Edward, élève de 4è, lors de la rencontre après le spectacle)

 

Dans le cadre d’une sortie pédagogique au cinéma de Montmoreau, les élèves ont rencontré l’artiste conteur à l’issu du spectacle. Ils ont pu s’entretenir avec lui et poser des questions qu’ils ont ensuite remises en forme.

Vous pouvez vous rendre sur le blog de F.Naud, pour de plus amples informations le concernant:

http://frednaud.blogspot.fr/

Voici quelques comptes-rendus:

Questions:

Comment avez-vous fait pour rendre vos personnages si attachants ?
-J’ai moi-même une tante qui a un handicap mental. Le personnage Domino
représente donc ma tante. Quant aux autres, c’est un peu un « mélange » de
personnes que j’ai pu rencontrer. Ma tante a bien voulu que je vous
parle d’elle. Elle est même venue voir le spectacle trois fois accompagnée de ses amis du foyer.

Est-ce que l’histoire du vieux taureau bleu existe vraiment ?
-Oui, l’histoire du taureau bleu existe: c’est un conte traditionnel breton.

Combien de temps avez-vous mis pour écrire la pièce ?
-J’ai commencé à travailler avec des personnes handicapées en allant les voir dans leur foyer d’accueil dès 2009. J’ai ensuite mis une semaine pour écrire le scénario.

Domino prédit-elle vraiment la mort des gens et voit-elle à travers les cartes du Memory ?
-Non, pas forcément. Mais elle a toujours était très forte au Memory.
Elle a quand même su prédire des choses… Comme par exemple pour sa soeur: un mois avant la maladie de sa sœur, elle savait qu’elle allait tomber malade.

Un conteur, c’est un peu quelqu’un qui améliore la vie non ?
-Oui c’est vraie! C’est une très belle définition de ce métier.

Avez-vous le trac avant le spectacle ?
-Oui, j’ai le trac, mais c’est bien d’avoir le trac. Comme ça, j’ai plus d’énergie pour la suite.

Combien avez-vous écrit de conte ?
-J’en ai écrit 3 sur mon village, plus 2 autres. Sinon, je connais surtout plus d’une centaine de contes traditionnels. Que je « reconte » aussi.

D’où êtes-vous originaire ?
Je suis originaire d’Angers, donc du Maine et Loire.

Comment faite vous pour contrôler le trac ?
J’ai quelques exercices précis à faire avant le spectacle. Des exercices de prononciation, et des exercices corporels… Je relis les passages difficiles du spectacle.
Je ne dois pas arriver trop tôt à la salle, sinon j’ai encore plus le trac.

Avez-vous des difficultés particulières pour ce spectacle ?
Oui, ce spectacle n’a qu’un an, donc il reste assez difficile.

Le théâtre est-il votre passion ?
Je suis plus passionné par les contes. Je suis plus un conteur qu’un comédien.

Avez-vous tourné dans d’autres pays ?
Oui, en Belgique, Suisse et Italie. Même si je ne parlais pas italien et que mon publique ne parlaient pas français, les spectateurs sont venus me voir et m’ont dit qu’ils avaient tout compris.

Depuis combien de temps êtes-vous conteurs ?
Depuis 20 ans.

La timidité est-il un handicap ?
J’étais très timide quand j’avais votre âge mais la scène m’a aidé à surmonter ça.

 

Julien et Enora, élèves de 4ème.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.