Réaliser des mesures sur une image

En sciences ou ailleurs, il peut être utile de réaliser des mesures de distances, d’angles ou de surfaces sur des images. Si diverses applications existent pour traiter des images sur tablettes ou logiciels pour faire des mesures sur PC, les applications fonctionnelles de mesures sur tablettes sont relativement rares. Nous vous présentons ici l’application On-2DCameraMeasure.

La première chose à faire est de définir l’échelle. Il est donc nécessaire de prendre la précaution de photographier un repère de taille connue avec l’objet. Ici, ce repère est déjà sur l’image utilisée. L’application permet soit d’utiliser un fichier préexistant, soit de capturer une image à partir de l’appareil photo de la tablette.

Ramener les zones actives des extrémité du curseur sur la zone repère. En tapant sur l’encadré Ref Length, une zone active s’affiche où l’on peut rentrer la valeur réelle de l’étalon. Veiller également à ce que l’unité en haut à droite soit correcte

Truc : La loupe à droite permet d’affiner la position par simple glisser.

définir_échelle

définir_échelle

Une fois l’échelle définie, il est alors possible de passer en mode mesure  et de positionner les curseurs sur les points voulus pour que les longueurs s’affichent  et s’actualisent de manière instantanée. Le bouton + permet de rajouter autant de repères que voulus.(ON-2DCameraMeasure) 2D-Measurement 4En changeant de mode, il est possible également de mesurer des angles

(NB : ici la rotation du crâne crée une perspective et invalide la valeur affichée).

mesurer_angle

mesurer_angle

L’outil aire permet de délimiter des surfaces. Il suffit de taper entre deux repères pour en créer un nouveau et affiner le contour au plus près de la surface à mesurer.

mesurer_surface

mesurer_surface

Bien sûr, ce qui est faisable sur un crâne est facilement transposable sur d’autres support. Dans le cadre des ECE cet outil remplacerait avantageusement d’autres outils préconisés par l’inspection comme Mesurim qui n’est pas disponible sur tablette.

Astuce pour partager facilement un Google document avec ses élèves.

L’article précédent, intitulé « Travail collaboratif en utilisant Google document » , soulevait le problème technique de partage du Google doc via les adresses gmail des élèves.

Voici une solution possible évitant de récolter les adresses des élèves.

 Etape 1 : créer un document ouvert à tous :

– Créer un Google document

– Cliquer en haut à droite sur “share

– Sélectionner « change » et cliquer sur « anyone with the link »

– Sélectionner «  can edit » afin que tout le monde puisse avoir les droits d’écriture sur le document.

– Puis Copier-coller le lien du Google doc écrit en haut de la page. C’est ce lien que nous pouvons donner aux élèves pour partager le document.

 

Etape 2 : communiquer le lien facilement aux élèves :

– Utiliser le site QR code generator https://www.the-qrcode-generator.com/ (cf article dans ce blog) par exemple pour créer un QR code à partir du lien du google doc que l’on vient de copier – coller.

– Projeter l’image du QR code au tableau et les élèves viennent scanner le code avec leur tablette équipée de l’application Barcode Scanner.

Astuce : lors d’un travail collaboratif par groupe, afin de limiter les aller-retour des élèves au tableau, un seul élève par groupe peut se charger de scanner le code. De retour au sein de son groupe, il partage ce lien en cliquant sur ‘partager’, puis ‘presse papier’ et le QR code s’affiche sur sa tablette. Les autres membres du groupe peuvent donc à leur tour scanner ce code et avoir accès au google document.

Autre alternative : copier-coller le lien dans un document que l’on dépose sur l’ENT. Les élèves ouvrent le document et cliquent sur le lien.

 

 

 

 

 

Télécharger un dossier partagé depuis Google drive sur son ordinateur ou sur sa tablette

1-      Ouvrir son navigateur sur drive.google.com, se connecter éventuellement.

2-      Récupérer le lien fourni par la personne qui veut partager un dossier avec vous.

(exemple de lien test : vers un dossier, vers un document.)

Sur ordinateur

a)      coller le lien obtenu dans la barre d’adresse (ou cliquer ci-dessus)

b)      sélectionner le fichier/dossier  que vous désirez télécharger puis dans la barre d’outils,

c)       si c’est un fichier, il se télécharge automatiquement en prévisualisation , l’icône ê en bas à droite de votre écran permet un téléchargement afin d’ouvrir ou enregistrer le fichier selon vos méthodes habituelles.

image1

d)      s’il s’agit d’un dossier :

Méthode 1 : faites le glisser vers « votre drive »

image2

 

Méthode 2 : télécharger (si vous n’avez pas de compte)

image3

e)      Choisir au besoin les formats de documents

f)       Charger alors le dossier compressé (format.zip) (limite : 2 Go par téléchargement) avant d’en extraire les contenus vers le dossier de votre choix sur votre ordinateur

image4

Sur tablette

1-      S’assurer au préalable d’avoir installé les applications

X-plore

Google Drive

 

a)      Si votre Google drive est installé, il devrait se synchroniser automatiquement avec votre compte google

b)      Pour un téléchargement direct depuis le site google documents, choisir la version bureau pour ordinateur

2-      Gérer vos dossiers web et locaux

Ouvrir X-plore

Si l’application Google drive est installée, après avoir ajouté un nouveau  serveur « storage web » il vous est possible de copier le contenu du dossier distant dans un dossier local.

Les fichiers visibles dans « storage web » apparaissent sous forme de répertoire mais ne sont pas physiquement sur la tablette. Si vous désirez vous affranchir de la connexion réseau,  il faut les copier  depuis le dossier  storage web /google Drive vers le dossier de votre choix sur « sd card ».

Attention, ce dernier ne sera pas synchronisé il vous appartient de répéter si nécessaire l’opération périodiquement.

image5

image6

Si vous ne désirez pas installer google drive sur votre tablette

Ouvrez dans votre navigateur le lien du dossier google drive qui vous a été communiqué (ou votre compte)

NB l’affichage de bureau, avec sa présentation en dossiers,  est plus pratique d’emploi que l’affichage mobile qui offre des listes (parfois interminables, de fichiers)

Sélectionnez le fichier ou le dossier que vous voulez télécharger sur votre tablette. Apparait alors le bouton « autres » à partir duquel vous pouvez télécharger

image7

a)      S’il s’agit d’un dossier comprenant divers documents,  la procédure est similaire à celle décrite plus haut pour les ordinateurs (méthode 2).

Le dossier compressé  est alors téléchargé dans  sdcard/download

b)
S’il s’agit d’un fichier unique, ce fichier va s’ouvrir soit dans votre application par défaut ou en prévisualisation. Dans ce dernier cas, l’icône ê en bas à droite de votre écran permet un téléchargement avec l’application par défaut.

image8

Vous pouvez alors l’enregistrer dans le dossier de votre choix (commande enregistrer sous) ….

image9

… mais en fait puisque vous avez téléchargé le fichier, celui-ci se trouve dans sdcard/download

 

(voir aussi  sur ce blog : l’article utiliser google drive pour partager des fichiers)

 

 

 

 

Créer des champs modifiables dans un pdf

Le format pdf est un format pratique pour figer des documents. Il atteint donc vite ses limites d’intéractivité !

Nous avons besoin de fournir aux élèves des documents dont la trame est figée mais dans lesquels ils peuvent insérer leurs réponses, sans risque de modifier les énoncés.

L’application Adobe Reader® , est un lecteur qui permet déjà de mettre des commentaires  mais pas de champs modifiables dans sa version gratuite.

S’il s’agit de placer des champs de texte, on peut simplement prévoir des espaces vides, dans le document d’origine avant de le convertir en pdf. Ces espaces pourront alors recevoir, dans Adobe reader® des commentaires.

IMG_20130706_200215Cet outil peut également être utilisé par l’enseignant pour annoter, en correction, un document transmis par un élève, il peut donc par ce qui suit conserver cette fonction. Les champs concernant les élèves, les commentaires, le professeur?

En utilisant Foxit reader®, on peut créer, après la conversion, via le menu Comment/textbox, des zones de textes modifiables , éventuellement pré-renseignées.

insertion de champs modifiables dans foxit reader

insertion de champs modifiables dans foxit reader

 

Ces zones modifiables le sont toujours après enregistrement et ouverture avec Adobe reader® sur les tablettes.  En ouvrant ensuite sur sa tablette le document, l’élève pourra compléter ces zones par des réponses.

En ce qui concerne les tableaux , schémas et graphiques, leur insertion à partir d’une autre application ou un autre média reste préférable. Les résultats ne sont pas toujours très heureux, comme le montre la copie d’écran ci-dessous : remplissage d’un tableau à l’aide de la fonction texte + tabulations, rendu décalé, tracé graphique au crayon manquant de précision si l’on veut faire un document propre et comportant du texte. un schéma, fait  à la main sur une feuille et pris en photo est plus rapide et de meilleur rendu.

IMG_20130706_194835Ainsi, tout en ouvrant une certaine interactivité, la trame du document professeur est conservée sans risque de destruction des consignes ou documents supports par rapport à un document entièrement modifiable.

Cela ne dispense pas bien sûr de veiller à ce que l’élève n’ait pas accès en écriture sur l’espace de stockage du document d’origine pour conserver un original avec des champs modifiables vierges.

Séance 7 avec les élèves

L’élève qui devait charger son exercice l’avait fait. Par contre, je constate que les élèves ne sont pas à l’aise pour organiser les fichiers. Le fichier n’était pas renommé avec son nom et le numéro de l’exercice.

J’ai ensuite fait un exercice sur deux suites arithmétiques et géométriques, certains les ont faits sur tablette avec le tableur de POLARIS. Par contre, même si certains sont très à l’aise, il faut beaucoup de temps pour prendre ce logiciel en main. Beaucoup d’entre eux passent plus de temps à faire le fichier qu’à comprendre les notions. J’espère donc qu’ils vont se familiariser et que cela permettra d’aller plus vite.

Divers problèmes rencontrés :

  • Certains ne peuvent pas charger leurs documents chez eux car ils n’ont pas      internet !
  • A      priori, la tablette est prévue pour ne pas se décharger sur une journée      mais certaines se déchargent vite. De plus, la tablette se met en veille trop vite, je leur ai demandé de mettre une veille plus longue car sinon, ils sont sans cesse obligés de la rallumer.
  • Des élèves expliquent que leur niveau en informatique est faible. Ils préfèrent donc leur livre et leur polycopié. Ils prévoient donc de  continuer d’imprimer leurs documents à leur frais. Ils expliquent encore que peu de professeurs l’utilisent donc, pourquoi l’emmener. Cela leur rajoute un poids supplémentaire dans leur cartable. Je leur ai donc rappelé que la présence de la tablette est obligatoire. Ils veulent que tous les professeurs mettent leurs fichiers sur la tablette.
  • Problème avec dropbox : une élève a supprimé tous les documents dans le      dossier  DEPOT LIVRE. J’ai alerté l’élève et comme j’ai fait une sauvegarde, j’ai remis tous les fichiers. Par contre, un élève avait fait en classe l’exercice sur POLARIS et j’ai pu le recevoir en 20 secondes et le modifier devant le groupe classe.

 

Présentation

Mis en avant

Ce blog est destiné à permettre à la communauté (personnels, élèves …) du LP2i d’échanger sur les pratiques liées à l’utilisation des tablettes numériques. Il fournit aussi des tutoriels (FAQ) afin de faciliter l’appropriation de ces nouveaux outils.

N’hésitez pas à poster un commentaire pour faire part de vos demandes, besoins ou envoyez-moi un courriel