Le LP2I crée un FabLab innovant dans sa classe du futur

En cours de rédaction

Le Lycée Pilote Innovant International a inauguré des nouvelles salles dédiées au projet Futur Classroom Lab (FCL) dans le cadre d’un projet européen d’European Schoolnet. Elles sont progressivement équipées de moyens innovants qui permettent dors et déjà de multiples expérimentations pédagogiques pour faire évoluer les pratiques vers les compétences du 21ième siècle. Par exemple, des chaises à roulettes (fournies par notre partenaire DPC) permettent d’imaginer de nouveaux scénarios pédagogiques où les élèves sont plus mobiles, des murs sont transformés en tableaux blancs géants, un système de visioconférence (offert par notre partenaire Polycom) permet de communiquer partout dans le monde. Cette classe du futur correspond à 200 m² équipés et structurés pour enseigner et apprendre autrement.

Un des espaces de cette FCL est dédié au travail créatif. Il est donc logique d’y implanter un FabLab permettant de concevoir et fabriquer des objets. Sa création est menée par une douzaine d’élèves dans le cadre d’Activités Complémentaires de Formation, encadrée par un enseignant en Sciences de l’Ingénieur. Mais le FabLab du LP2I s’adresse à tous les élèves et tout le personnel du LP2I. Tout le matériel nécessaire est mis à disposition, aussi bien les outils que les composants. Les solutions numériques modernes sont privilégiées : modélisation 3D, impression 3D, programmation de cartes électroniques de type Arduino, …

Le FabLab du LP2I ouvre ses portes une fois par semaine. Des débutants et des personnes plus expérimentées peuvent se rencontrer et faire vivre l’esprit des Makers, du Do It Yourself. C’est un nouvel espace propice à la découverte et à la création collaborative. Il peut aider les élèves à construire leur projet d’orientation dès la seconde.

Une des particularités de ce FabLab est de chercher des solutions techniques et pédagogiques facilement transférables dans la plupart des établissements scolaires, en France ou à l’étranger, en tenant compte de leurs contraintes financières, de leurs besoins pédagogiques, … L’imprimante 3D choisie est un modèle performant mais adapté aux débutants, livrée en kit pour 930 €. Les composants pour les projets sont standards et bon marché. Les logiciels utilisés sont gratuits, ouverts, et libres si possible : Onshape pour la modélisation 3D, Blockly Arduino pour la programmation, …

Un premier projet vient de commencer : concevoir et fabriquer des drones autonomes, à vocation pédagogique, et low cost. Un collège est déjà intéressé par ce projet, ainsi que deux FabLabs de Côte d’Ivoire.

Le Parc du Futuroscope est intéressé aussi pour renouveler son offre pédagogique en partenariat avec le FabLab du LP2I.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *