web 2.0

To your Eternity

To Your Eternity, tome 1, de Yoshitoki OIMA, Pika, 2017

Une force divine est lâchée sur la terre, elle a le pouvoir de s’incarner dans tout objet ou être vivant sans que l’on en sache la raison. Changée en pierre, en mousse, en loup, puis en homme, cette puissance immortelle va rencontrer un jeune homme abandonné par les siens, puis une fillette désignée pour un sacrifice ultime. Dans chacun de ses corps, cet être surnaturel va renaître à la vie sous l’effet d’une « stimulation ». Et cette stimulation s’apparente étrangement à ce que nous pourrions appeler une émotion…

Yoshitoki Oima est aussi la mangaka auteure de la série « A Silent Voice » gagnante de notre prix Minami en 2016. Ce premier tome est un récit d’aventures très mystérieux qui donne à réfléchir sur le paradoxe de notre nature. Il mêle à la fois des personnages très sombres incarnant la violence et la cruauté de la mort à des personnages très purs et sensibles incarnant la force de la vie.

M-E Asselin

Qu’ajouteriez-vous au résumé ?

Qu’avez-vous pensé de ce titre ?

A vos commentaires !

 

8 commentaires pour “To your Eternity”

  1. ZuperMagicalSentoki dit :

    J’ai beaucoup aimé ce manga, il est très touchant et l’histoire est très originale! Les personnages sont attachant et leurs histoires émouvantes à pleurer. ;-; Je donnerais un 17/20…

  2. MARCLAY Maxence dit :

    J’aime ce manga car j’ai aimé l’idée du loup et du garçon qui se transforment. J’ai surtout aimé le personnage du garçon qui veut reconstruire son village, retrouver ses racines, renouer avec son enfance et avec tout ce qui lui est familier.

  3. T-O dit :

    Une très très belle histoire avec un personnage principal des plus intriguant. J’ai hâte de voir l’évolution de cette créature étrange et si le passage avec le petit garçon aura une quelconque influence sur la suite du récit.

    J’ai également beaucoup apprécié le style graphique, très beau et détaillé, passant de personnages charmants à une nature resplendissante. Le passage où la créature parait décomposée est également très bien détaillé et rajoute au style du manga, qui n’a pas peur de perdre son lectorat dans des scènes un peu gores.

    Je lui donne donc un 17 / 20.

    Collège l’Ouche des Carmes

  4. Erwan dit :

    Ce manga m’a extrêmement plu car il est très mystérieux. Il a réussi à me faire pleurer car la mort du chien-loup et du petit garçon étaient extrêmement tristes.
    Le personnage principal m’a plu car il peut se métamorphoser en une chose, mais je trouve que dans le manga la personne qui l’a envoyé sur Terre est très méchante, car elle ne lui a pas donné d’émotions.

    La note que je donne est 20/20.

    Collège l’Ouche des Carmes

  5. erika5° dit :

    “To Your Eternity”

    Ce manga est top, je l’aime bien. Les dessins sont bien, il est passionnant et l’histoire est belle. Les personnages principaux sont attachants. Quand ils veulent tuer la petite March, c’est triste mais elle réussit à s’enfuir donc c’est bien. Au début de l’histoire, le petit garçon est tout seul et il veut retrouver sa famille et son village donc c’est triste.

    Je lui donne un 20/20 collège l’Ouche des Carmes

  6. Mirai dit :

    C’est un très beau manga, autant pour son graphisme que pour son écriture : l’histoire est dure et belle à la fois. Les dessins arrivent à retranscrire parfaitement les émotions des personnages, ce qui va de pair avec l’histoire puisque “il” a besoin de ces “stimulations” que sont les sentiments. Ce manga est génial même s’il ne bat pas “Dédale” (<3). Je lui donne un 19 sur 20.

  7. Leanne Bckng dit :

    C’est une histoire très touchante, émouvante et originale, je n’avais pas encore lu un tel manga !
    L’auteure de cette histoire est restée dans un thème assez touchant, comme dans son dernier manga également qui a remporté Minami Manga il y a deux ans ( « A Silent Voice » – 7 volumes, terminé ) en montrant le cycle de la vie, mais aussi en donnant un sens particulier auquel nous pouvons être nous-même confronté dans la vie de tous les jours : celui de vivre malgré les obstacles, les tristesses, et apprendre à vivre avec les absences douloureuses…
    Les graphismes sont très jolis : c’est d’ailleurs le dessin qui m’a fait penser à Silent Voice (les traits du visage étaient les mêmes ), et donc qui a attisé ma curiosité à chercher ce lien entre les deux histoires.
    J’ai beaucoup aimé les différentes expressions de l’être en forme de loup, mais aussi la progression de ce dernier au fil du tome, son apprentissage sur Terre. J’ai été particulièrement touchée à la fin, à la dernière page, quand il a appris son premier mot; de ce fait, j’ai vraiment envie de lire la suite rien que pour suivre sa progression encore et encore, et ce pendant une éternité.

Laisser un commentaire