Blue Giant

Blue Giant, Shinichi Ishizuka, Glénat, 2018.

 

Dai Myamoto est un lycéen passionné de Jazz. Il apprend le saxophone en autodidacte en reproduisant les notes de ses jazzmen favoris. Passant des heures au bord de la rivière par tous les temps, il développe un jeu puissant et original mais très peu académique. Pourtant, son rêve n’est rien moins que de devenir le meilleur saxophoniste de jazz du monde ! Devenir une Blue Giant, une étoile du Jazz très brillante !

Avec celle folle ambition en ligne de mire, Dai va se lancer de toutes ses forces dans la musique, déménager, prendre des cours et faire des rencontres.

Après son manga Vertical sur l’alpinisme et le sauvetage en montagne, l’auteur consacre cette nouvelle série à sa deuxième passion : le Jazz (vidéo).

Qu’ajouteriez-vous au résumé ?

Qu’avez-vous pensé de ce titre ?

A vos commentaires !

Un commentaire pour “Blue Giant”

  1. Petit Erwan dit :

    Je trouve ce manga vraiment bien pour plusieurs raisons :

    -le style graphique est plutôt réaliste et réussi mais ce qui m’a surtout étonné, c’est que, même sans la possibilité de dessiner les sons, je les “voyais” quand même parce que le dessin montrait bien l’intensité mise dans chaque note.

    -les personnages quels qu’ils soient sont correctement développés ( ni trop ni pas assez) et sont (presque) tous attachants à leur manière.

    -et pour finir le thème du jazz est bien pensé selon moi car je ne crois pas que ça ait été très représenté dans le manga en général et pour moi, le jazz n’était qu’un principe de “chaos organisé” mais grâce à ce manga, j’ai compris qu’il s’agissait de “la musique de l’âme”.

Laisser un commentaire