Un projet numérique participatif et collaboratif

"Ghost in the Scene" : étapes de la création du mur interactif
“Ghost in the Scene” : étapes de la création du mur interactif

Naissance

D’abord il y a une rencontre entre des personnes et plusieurs structures : l’Avant-Scène Cognac, l’artiste programmeur Philippe Boisnard, le lycée Jean Monnet, le lycée Delage, le Lisa (Lycée de l’Image et du Son d’Angoulême) et l’Adif. Sous l’impulsion de Stéphane Jouan, Directeur de l’Avant-Scène, le projet naît de créer et faire créer des œuvres numériques pour réfléchir sur la présence du numérique dans notre vie quotidienne et plus précisément sur la volatilité de l’identité à travers les réseaux. Voir la séquence vidéo de l’Adif qui retrace la genèse de ce projet.

Un printemps numérique

Puis, en avril et en mai 2015, il y a la participation active et enthousiaste des élèves de 1ère L du lycée Jean Monnet. « Num.e.Litt », c’est leur idée. Le titre trouvé pour ce blog mais aussi les réseaux sociaux gérés par les lycéens (Facebook, Twitter, Instagram), car cet intitulé affirme l’association entre la littérature et le numérique. Pour mener à bien leur participation dans le projet, ils sont placés le temps d’un workshop sous la direction artistique de Philippe Boisnard et encadrés par leur professeur de français, Adeline Perriot, leur professeur de philosophie, Serge Commagnac, l’animateur culturel Jérôme Defrain et Valérie Boutrois, professeur documentaliste.

Philippe Boisnard va d’abord proposer aux élèves un parcours dans l’art numérique, les faire réfléchir sur les relations entre individus et numérique et plus précisément sur la notion d’identité à l’ère du numérique. Sur trois jours, il va organiser le travail de chacun pour aboutir à la création d’une œuvre numérique collective, un mur interactif dans les locaux de l’Avant-Scène à Cognac : Ghost in the Scene. Cette création est la première étape du projet d’art numérique. A la fin de l’été, le public pourra découvrir et participer à l’œuvre Spectre d’identité (titre provisoire) dont la première aura lieu pendant le festival Coup de Chauffe à Cognac (4, 5 et 6 septembre 2015). Voir l’article du journal Sud-Ouest du 3/07/2015 : L’identité au coeur des arts de la rue.

 V.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *