Lycéenne et bénévole pour Coup de chauffe

DSCF6575

 ‘Maibaum’

 

Mon expérience de bénévole au festival Coup de Chauffe 2015

Cela fait la deuxième année que je suis bénévole pour le festival Coup de chauffe. L’année dernière en immersion totale dans le milieu des arts de la rue car j’étais avec une seule compagnie, Les 3 Points de Suspension, et avec deux de mes amies, dont Honorine G. avec qui j’ai renouvelé l’expérience cette année. Nous devions faire partie intégrante du spectacle, ce qui était une expérience très enrichissante, surtout pour nous qui nous projetons dans le milieu théâtral dans l’avenir. Cette année fut très différente de l’année dernière car nous étions au poste de « accueil compagnies » ce qui signifie accueillir une compagnie (dans notre cas deux), la suivre le long du festival et l’aider si besoin. Le samedi nous devions nous occuper de la compagnie Scène Musicale Mobile, qui n’a malheureusement pas pu venir en raison d’un acrobate blessé en répétition. La compagnie Qualité Street a donc été appelée au dernier moment pour les remplacer. Nous n’avons pas été déçues du tout car le couple qui compose la compagnie était très agréable, s’intéressait à nous et avait l’air content que l’on soit là. Malgré leur enthousiasme nous n’avons pas été d’une grande aide car ils n’avaient pas besoin de nous pour le montage ou autre chose.

Guider le public

Nous avons donc décidé de distribuer des programmes dans la rue, expérience très enrichissante d’un point de vue social car nous avons rencontré des centaines de personnes, certaines agréables et d’autres un peu moins évidemment. Le souci qui persistait surtout était celui du plan, qui, à l’avis du public, était incompréhensible et mal fait… nous leur avons donc expliqué comment le lire et tout s’est bien passé ensuite (du moins je l’espère…).

Une expérience enrichissante

Nous avons d’ailleurs été trop sollicitées puisque nous n’avons même pas pu voir correctement et en entier le spectacle de notre compagnie, La Beauté du Monde, apparemment extrêmement drôle. Le dimanche, nous avons suivi une autre compagnie, celle de Jordi Gali avec son spectacle Maibaum, un spectacle de danse silencieux pendant lequel les artistes tissent pendant trois heures et réalisent ainsi une sculpture gigantesque. Cette compagnie était composée de cinq personnes, dont le chorégraphe Jordi. Ils étaient très jeunes, très compréhensifs à notre égard, et ils nous ont donné de nombreux conseils. En somme l’expérience de bénévole au festival Coup de chauffe est vraiment très enrichissante.

Manon C., Tale L, LJM, septembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *