“La chute de Constantia” : avis contrastés d’Angèle, Lucie et Louise

La chute de Constantia

“La chute de Constantia est une œuvre de Yannis Makridakis racontant l’histoire de Constantia recevant une lettre de Yannis, son gendre. ​Il faut savoir que l’histoire se déroule à Istanbul et que le contexte compte pour beaucoup dans ce huis-clos. Effectivement, Constantia est grecque et elle apprend avec horreur, lors de la lecture de la lettre, que son gendre est turc, ce qui fait resurgir les souvenirs des conflits historiques entre ces deux peuples. ​Ce roman a la particularité de mêler le côté touchant des personnages à l’humour, je pense en particulier aux échanges des commères Vanguelia et Constantia. ​A noter que ce roman comporte de nombreuses phrases assez longues donnant un rythme particulier et intéressant au récit. Avec cette étonnante manière d’évoquer une réalité, Yannis Makridakis nous offre un nouveau point de vue sur ces faits marquants.  Un roman que je conseille vivement.”

Angèle R., 1ère L, LJM, 10/2017

 

“Pour ma part, j’ai eu du mal à m’identifier aux personnages à cause de la rancune qu’ils se portent à travers tout le livre. De plus, la généalogie compliquée de Yannis n’arrange pas la compréhension de l’histoire. Il est difficile de s’y retrouver dans la famille du gendre. Cependant, le côté comique des deux amies commères est intéressant mais l’utilisation de très longues phrases empêche une lecture facile et fluide.”

Lucie S., 1ère L, LJM, 10/2017

 

“La forme de racisme que porte Constantia à son gendre Yannis est la principale raison qui a fait que je n’ai pas pu terminer ma lecture, même si l’histoire était intéressante, cela m’a pour le moins déstabilisée.”

Louise A. , 1ère L, LJM, 10/2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *