Rencontre avec Davide Enia, racontée par Lola

davide enia

Jeudi 09 novembre, la librairie Le Texte Libre proposait au public une soirée appelée “Le Rouge & l’Encre” consacrée au festival des Littératures européennes, à ses auteurs et à leurs oeuvres ainsi qu’aux multiples activités proposées dans le cadre du festival. Au programme, vin rouge et partage de lectures et d’émotions, avec un invité de marque, l’auteur résidant Davide Enia, venu pour nous parler de son livre intitulé Sur terre comme au ciel, traduit de l’italien par Françoise Brun. Un roman décrit comme “musclé” par les personnes présentes, où se retrouvent trois hommes, un grand père, un père et un fils, qui s’unissent dans leur passion commune qui est la boxe. L’auteur a expliqué qu’écrire un livre était pour lui comme produire un film, qu’il était important que les mots permettent au lecteur de s’imaginer la scène, ce qui explique la découpe, le rythme et la combinaison des mots qualifiés de “physiques” dans son œuvre, qui n’en reste pas moins très poétique d’après les personnes présentes. C’est avec un homme décontracté, ouvert et heureux de venir nous parler de son livre que nous avons donc pu partager un court moment. Également acteur, Davide nous a confié qu’il allait aussi jouer son oeuvre sur les planches. Après son départ, de nombreux autres livres ont étés présentés, ainsi que les expositions à voir à la Salamandre pendant la durée du festival. Une rencontre qui m’a donné d’avantage envie de m’investir dans le festival, où j’ai hâte de pouvoir interviewer les différents auteurs présents.

D’autres informations sur la page Facebook de la librairie.

Lola Legras–Wilmart, Terminale L, 11-2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *