Julien Schroder nous offre cette interview de Sébastien faite au lendemain de l’arrivée de la Yukon Quest. Sébastien revient sur les moments forts de sa course et livre ses impressions.
Merci à Julien Schroder de nous donner l’opportunité d’entendre Sébastien nous parler de sa course.

Suivez l’actualité de Sébastien Dos Santos Borges sur son site

Un petit mot pour vous informer que le départ de la Yukon Quest, à laquelle participe Sébastien Dos Santos Borges, aura lieu demain, samedi 4 février, à 20h00, heure française. Cette course de 1 600 kilomètres devrait durer entre 10 et 14 jours selon les conditions météorologiques.

M Christophe Touron et l’équipe pédagogique

Si vous le souhaitez, vous pourrez suivre cette course, notamment la performance de Sébastien et de ses chiens, sur les sites suivants :

Sans oublier le compte Facebook de Sébastien Dos Santos Borges

 

 

 

 

 

 

 

Veuillez cliquer ci-dessous, afin de découvrir la séquence réalisée en classe de 6ème, en Géographie, en lien avec le projet Grand Nord :

Activité étude de cas le Nunavik

Veuillez cliquez sur le lien, ci-dessous,  afin de consulter les réalisations des élèves de 6ème en Anglais LV1 inspirées par les aventures de Sébastien Dos Santos Borges dans le Grand Nord :

Travaux en Anglais LV1

Jeudi 8 septembre avec ma classe nous sommes allés à Brion étudier les chiens du nord. On a fait une longue cani-randonnée. Vous découvrirez comment va se dérouler la rencontre entre les chiens et la classe de 6èmeC. Lors de notre sortie à Brion, nous avons rencontré les chiens nordiques. Les animateurs ont donné les consignes de sécurité pour mettre un harnais.

Ensuite nous sommes rentrés dans les boxes pour leur installer leur harnais

et nous sommes partis en cani-randonnée. Mon chien s’appelait « Chaussette » il était têtu, marchait vite , s’arrêtait fréquemment. Je me souviendrai de cette belle journée.

siberian-huskies-dangerous-dog-breed-728x437

Les Inuits partent souvent pour aller chasser. Ils dorment sous une tente dans la neige. Bien sûr ils partent avec leurs chiens qui eux dorment dehors attachés aux arbres.

Les chiens sont habitués et dressés pour vivre ainsi. Les Inuits chassent pour manger. La peau des animaux est chaude d’un côté et de l’autre côté la peau nous rafraîchit. Les inuits chassent des renards, des cerfs, des écureuils, des ours, des chevreuils, des yacks. Les trappeurs sont des hommes qui vivent dans la forêt, dehors le plus souvent. Ils ont un métier c’est de chasser pour ensuite vendre la fourrure et gagner de l’argent. Mais parfois ils gardent la fourrure pour se réchauffer l’hiver et se rafraîchir l’été. Au mois de novembre quand les animaux ont leur plus beaux poils c’est là qu’ils vont chasser !

Lucie

LES RACES DE CHIEN

DE TRAINEAU

– Le Husky de Sibérie

Origine :

De la Sibérie ,il était élevé par une tribu:Tchuschkis. Puis il fut introduit en Alaska en 1909 par un marchand de fourrures qui leur fit traverser le Détroit de Béring . Il fut d’abord méprisé en raison de sa taille relativement petite et de sa fine élégance. Il conquit ses lettres de noblesse en faisant la preuve de sa robustesse et de sa rapidité, lors de courses particulièrement éprouvantes.

Aspect Général :

Chien de travail de taille moyenne, à la démarche légère et vive. Ses allures sont élégantes. Il remplit avec efficacité sa fonction de chien de trait, en tirant une charge à une vitesse modérée sur une grande distance. Il allie puissance rapidité et endurance. Un sujet en bonne condition a une musculature ferme et bien développée et ne présente pas d’excès de poids.

Caractère :

Coureur de grands fond, adapté aux climats très froids, c’est un athlète de haut niveau qui est capable de parcourir près de 100kms par jour, en tirant une charge voisine de 50kg , par des températures approchant les -50 C . C’est aussi un excellent ami de l’homme, sérieux, courageux et très intelligent, noble et réservé. Il est doté d’un sacré caractère, sait ce qu’il veut et l’obtient.

Cet ”enroué” (traduction littéral du mot ” husky” est doté d’un instinct de chasse remarquable et très fugueur.

-Le Malamute d’Alaska

Origine :

Le Malamute tire son nom des ”Malhenuits”, tribu esquimau habitant le golfe de Kotzebue et dont le nom signifie ”A les hommes vivants là ou il y a de grandes vagues” le Malamute d’Alaska est apparemment le seul chien indigène d’Amérique.

Aspect Général :

Le plus puissant et le plus robuste des chiens de traîneau. Doté d’une ossature forte, d’une fourrure très épaisse, il ressemble un peu à un ”gros nounours”. Mais il est un grands sportif et un entraînement régulier en fera un athlète accompli. Surnommé ”locomotive des neiges” il est moins à l’aise en vitesse pure qu’en randonnée ou en course de longue distance.

Caractère :

Chien de traîneau, il est avant tout un chien de meute et s’il est amical envers l’homme, il n’en est pas de même avec les autres chiens du même sexe sur qu’il essaiera d’étendre sa domination. Il est d’une grande intelligence mais aussi d’une grande intelligence mais aussi d’un caractère très affirmé. Affectueux, loyal, fidèle, le Malamute d’Alaska est un chien très facile à vivre.

-l’ Esquimau du Groenland

Origine :

Issu du chien Esquimau du Groenland, il a été le compagnon des chasseurs migrants des confins de la Sibérie pour s’établir au Groenland. Dans ses veines coules du sang de loup. Autrefois les esquimaux attachaient les chiennes en chaleur à quelques distances de leur campement afin qu’elles soient couvertes par des loups. Ce chien fait son apparition en Europe en 1913 lors de la construction du chemin de fer de la Jungfrau pour transporter des marchandises sur une piste enneigée de 34kms. Mais c’est lors de multiples expéditions polaires qu’il travailla sa réputation

Aspect Général :

Ce sportif polaire massif donne une impression de force. Ce grand et beau chien à la fourrure épaisse, qui tient du loup boréal, et est d’une vigueur et d’une résistance étonnantes. Bâti pour le travail et l’endurance.

Caractère :

De caractère rude, habitué aux conditions de vie difficiles, il n’est en aucun cas un chien d’appartement. Fugueur, il retrouve son instinct de chasseur après avoir pris le large. Chien de meute, il a besoin d’autorité .il se montre cependant très doux et sociable envers l’homme.

TRAPPEUR

D’après le dictionnaire Larousse, le trappeur est un chasseur de l’Amérique du Nord, qui traque les animaux à fourrure et vend leurs peaux et pour la manger, il fait attention de pas l’abîmer par des coups de feu ou des pointes de flèches.

Nous sommes partis à BRION pour découvrir les chiens de traineau puis on nous a expliqué ce qu’est la vie d’un musher et d’un trappeur aussi nous avons fait de l’attelage. Le musher s’appelait Fred

Puis on a pris le pique-nique et il nous a montré des instruments de chasse; Le temps que les autres faisaient du VVT attelé, nous avons fait du lancer de couteau. On avait des (couteaux,une hache et des shurikan) puis l’autre groupe est venu car c’était à nous de faire du VVT attelé puis nous sommes partis. C’était à l’autre groupe de poser les questions et Fred leur a montré les instruments de chasse. Enfin, nous sommes partis pour rejoindre l’autre groupe, nous avons pris le goûter et nous sommes allés au collège et nous sommes rentrés chez nous.


Le Shuriken

Le shuriken est une arme japonaise qui s’appelle l’étoile

Ninja . Le matière est de fer ou papier. Le papier est pour l’origami, le fer est pour combattre. Le fer se plante dans

le bois, le papier ne se plante pas du tout dans le bois. Les

shuriken peuvent donc avoir plusieurs formes, mais ces

formes sont simples, l’essentiel étant d’avoir une arme de combat efficace et non une belle arme, Les shuriken étaient fabriqués dans des bouts de métaux inutilisables.

Lancer de shuriken

Nous somme allés à Brion pour découvrir un centre de chiens de traîneaux.

J’ai été intéressé par les armes des trappeurs : une hache,des couteaux,shuriken

et des armes de poing des pièges .

Ce sont des armes pour chasser.

Les couteaux servent à couper la viande.

Le shuriken est une arme japonaise et c’est une arme de combat.

J’ai lancé des armes qu’on ne voit pas tout les jours comme le shuriken,

le couteau de chasse.