Réseaux sociaux : les têtes blondes

14H30 15H20

Les enfants sont de plus en plus actifs sur les réseaux sociaux électroniques (dispositifs de communication ayant pour vocation de créer et maintenir des liens sociaux), tels que Facebook.
Qu’y font-ils ?
Qu’en disent les pédo psychiatres ?
Que peut faire l’école pour accompagner ces nouvelles pratiques ? y a-t-il des activités, des ressources, qui permettent d’apporter aux élèves de 7 à 12 ans des informations et une formation utiles ?

Un exposé d’Eric Deveyneix, conseiller pédagogique TICE en Charente, des échanges d’expériences.

Toute cette problématique est du domaine 2 du B2I.

En Charente on met en place un défi internet départemental concernant un champ disciplinaire (cette année l’histoire) qui propose des situations permettent de valider les items du B2I. Exemple : Un collègue a eu l’idée de reconstituer ce qui aurait pu être le profil et les pages Facebook d’un poilu mettant à jour des informations de son incorporation à sa mort (le poilu Léon Gendre). On peut ainsi faire prendre conscience qu’involontairement des informations stratégiques auraient été dévoilées.

Pour éduquer des enseignants utilisent Twitter dans leur enseignement (école de Burie par exemple). On crée un compte pour la classe (CE2) et cela sert de support pour éduquer à l’usage prudent des médias numériques tout en travaillant l’expression.

L’usage de Snapchat peut être recommandé pour échanger des messages éphémères : l’application a l’avantage d’auto-détruire les messages automatiquement, et donc de limiter les traces qui pourraient être regrettées. Mais il faut avoir conscience qu’il est techniquement possible de conserver certaines de ces photos et d’en détourner l’usage. Rien de ce qui est diffusé via internet n’échappe à cette règle.

L’académie met à disposition des enseignants des outils (blogs …) qui sont d’une grande protection pour les utilisateurs notamment en cas de piratage du site (la fermeture du blog peut être immédiate), et permettent d’initier aux bonnes pratiques de  médias numériques.

L’utilisation du proxy académique est une sécurité de premier niveau indispensable et obligatoire pour les écoles de l’académie. L’accompagnement et la surveillance ne sont pas toujours faciles avec les solutions nomades et l’entrée des appareils personnels connectés, cela rend la nécessité éducative encore plus importante.

Il faut conseiller aux collègues le site Internet sans crainte avec les personnages Vinz et Lou.

Le “permis internet” a été créé par la gendarmerie et une compagnie d’assurance, le discours est alarmiste et non éducatif.

En savoir plus :

Les twittclasses
Des ressources pour éduquer les élèves de 7/12 ans (le support utilisé lors de l’atelier).
L’avis et les conseils de Serge Tisseron (conférence)

 

Webclasse

10H00 10H50

Comment construire une extension spatio-temporelle de la classe ?

Pour faire lire, écrire et participer pendant et entre les cours, Thierry Dolbeau, professeur de lettres histoire au lycée professionnel du Dolmen, utilise des outils simples à installer et à utiliser :
– un agrégateur de liens (symbaloo)
– une plate-forme de blogs (wordpress)
– un service de stockage en ligne (box.com)
– un réseau social privé (diaspora)
– un traitement de texte en ligne (Mopad)

Pour en savoir plus :
Sur le site pédagogique de l’académie.

 

Réseaux sociaux : les adolescents

15H30 16H20

Les adolescents sont de plus en plus nombreux à utiliser des réseaux sociaux électroniques (dispositifs de communication ayant pour vocation de créer et maintenir des liens sociaux), tels que Facebook, Twitter, Myspace.
Qu’y font-ils ?
Que peut-on faire au collège et au lycée pour accompagner ces nouvelles pratiques ?
Y a-t-il des activités, des ressources, qui permettent d’apporter aux élèves de 13 à 17 ans des informations et une formation utiles ?

Un exposé de Bernard Usé, accompagnateur des médias pour l’éducation du réseau Canopé.
Le témoignage d’Isabelle Kesler, documentaliste au lycée Maurice Genevoix, qui a mis en place avec les élèves une activité utilisant Twitter.

– Voir l’article Des adolescents, des médias sociaux, des enseignants