Leur expression de la Laïcité, le projet de l’équipe de langue.

Les professeurs de l’équipe de langue du lycée Louis Audouin Dubreuil ont demandé à leurs élèves d’exprimer ce que, pour eux, représente la Laïcité. C’est en réponse à l’horreur de l’assassinat de Samuel Paty, en octobre dernier que cette proposition a émergé. Ils ont exprimé leur ressenti de la Laïcité à travers une exposition qui a été installée au CDI. La lettre ci-dessous a été lue aux élèves comme point d’amorce de leur expression. Camus l’a adressé à son instituteur après avoir reçu le Prix Nobel de littérature, pour lui exprimer sa gratitude.

19 novembre 1957

Cher Monsieur Germain,

J’ai laissé s’éteindre un peu le bruit qui m’a entouré tous ces jours-ci avant de venir vous parler un peu de tout mon cœur. On vient de me faire un bien trop grand honneur, que je n’ai ni recherché ni sollicité. Mais quand j’ai appris la nouvelle, ma première pensée, après ma mère, a été pour vous. Sans vous, sans cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j’étais, sans votre enseignement, et votre exemple, rien de tout cela ne serait arrivé. Je ne me fais pas un monde de cette sorte d’honneur mais celui-là est du moins une occasion pour vous dire ce que vous avez été, et êtes toujours pour moi, et pour vous assurer que vos efforts, votre travail et le cœur généreux que vous y mettiez sont toujours vivants chez un de vos petits écoliers qui, malgré l’âge, n’a pas cessé d’être votre reconnaissant élève.

Je vous embrasse, de toutes mes forces.

Albert Camus

Dessin de presse de Ilhan Hoareau et Adelin Besson

Nous sommes allés interviewer l’une des professeurs et certains de ses élèves, qui préfèrent rester anonymes.

Tout d’abord nous avons interrogé la professeure sur ses motivations quant au départ du projet:  il s’agissait de rendre hommage à Samuel Paty, et de prendre le temps de faire un projet afin de réagir aux attentats. S’agissant de la laïcité en elle-même, pour cette enseignante, il s’agit d’un sujet important en France et au sein de la République. Avant de passer aux élèves, il est important de souligner que malgré le programme et le peu de temps, presque toutes les classes des professeurs de langue ont réussi à participer à l’exposition.

Au niveau des élèves, ceux-ci ont retenu l’importance de s’exprimer, et le besoin de liberté d’expression. Un élève affirme avec force :

“On ne devrait pas être tué, ni même recevoir des menaces ni même être tué, pour avoir dit ce que l’on pense”

Les élèves nous ont présenté leurs productions, certains ont dessiné, d’autres écrit un poème, une lettre à un ancien professeur ou bien écrit une phrase représentant la laïcité, pour y parvenir ils ont regardé une vidéo d’hommage à Samuel Paty de Robert Badinter, la lettre d’Albert Camus à son ancien professeur (voir plus haut), et l’article du web-journalLe Monde des ados” à retrouver ici.

Ensuite, ils se sont exprimés sur la laïcité et les religions : ils racontent qu’en France chacun peut pratiquer la religion qu’il souhaite, que sa pratique doit être privée ou dans les lieux dédiés et que chacun est libre de les critiquer, l’un d’eux ajoute même:

“La laïcité c’est de pouvoir être qui on veut, croire en ce que l’on veut, sans l’imposer aux autres.”

Pour cette même personne le moyen de lier religion et laïcité se trouve dans l’acceptation.

Pour finir, nous leur avons demandé pourquoi être venus, alors qu’ils pouvaient rester en récréation, il en est ressorti un sentiment de devoir envers les valeurs de la France, et du besoin de parler de la laïcité.

 

En conclusion la laïcité est une valeur qui touche la jeunesse et est encore très importante pour nous.

Hugo Souquet & Anouk Sensique