Taux de syndicalisation en France, un des plus bas au monde …

En France, selon l’Institut Supérieur du Travail, la France a un taux de syndicalisation se rapprochant des 7 % alors que dans certains pays européens comme la Suède il dépasse les 70% en 2007. Mais d’où pourrait venir ce taux de syndicalisation si bas ?

Pour commencer, le taux de syndicalisation en France n’a jamais été très élevé ( son maximum est aux alentours de 30 % ). Celui ci serait faible en raison dans un premier temps de la baisse progressive de la part des ouvriers depuis la fin du 20 ème siècle, car c’est eux qui sont majoritairement concernés par la syndicalisation.

Ensuite, le déclin du parti communiste serrait un autre phénomène engendrant ce taux de syndicalisation si bas, car ce sont plutôt les partis de gauche qui encouragent la syndicalisation et la lutte pour défendre les droits des salariés.

Et enfin, cela serait dû à la peur de perdre son travail. En effet, avec la mécanisation grandissante et les délocalisations qui se multiplient, les ouvriers ne sont plus en position de force par rapport au patronat.

De plus, on peut expliquer les taux de syndicalisation élevés dans certains pays par le fait que les avancées sociales et les avantages perçus par les syndiqués au cours des grèves ne sont perçus que par les syndiqués eux même ( ex : Allemagne)

3 thoughts on “Taux de syndicalisation en France, un des plus bas au monde …

  1. Oui il serait en hausse, mais à moindre mesure, le vraie problème serait toujours présent car même durant les Trentes Glorieuses le taux de syndicalisation en France n’a pas dépassé les 30 %, la France ne favorise pas la syndicalisation et même si nous ne sommes pas syndiqués en France on peut tout de même bénéficer des avantages apportés par les syndicats comme je l’ai évoqué dans le dernier paragraphe de mon article.

  2. De mon souvenir de terminale, la France n’a certes pas un taux de syndicalisation élevé mais il convient de préciser que ces syndicats en France ont une certaine puissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *