Scandale Volkswagen : on demande réparation

7004821

Suite à une initiative de Ségolène Royal, ont eût lieu des examens aléatoires dans l’industrie automobile sur la pollution des véhicules, dont le compte rendu a été fait ce jeudi 1er octobre même.

Cependant, ces examens ont amené à une découverte de fraude importante, qui pourrait s’élever à plus de 30 millions d’euros. En effet, Volkswagen percevait ces dernières années des aides publiques pour avoir produit des véhicules présentés comme propres*, alors qu’en réalité les résultats des tests étaient tronqués. Le bonus écologique s’élèverait à 1 million d’euros par véhicule, les services de la Ministre étant en train d’évaluer l’étendue de cette fraude.

Le problème étant qu’on ne peut donner de nombre précis de véhicules concernés, bien qu’en tous les cas, Volkswagen aura de grosses indemnités à payer non seulement à la France mais également à d’autres pays comme l’Espagne ou encore l’Australie qui réclame 687 000 euros pour chaque moteur truqué. S’ajouteront à cela des réclamations de victimes de la fraude, associés à des ONG écologiques et l’AVIFA**, pour motif de «pratique commerciale trompeuse, publicité mensongère, escroquerie, mise en danger de la vie d’autrui.» notamment.

Volkswagen va donc devoir réduire ses dépenses pour ne pas chuter face à ces réclamations, gelant les embauches et diminuant les services dans ses usines. Leur image en aura également été affectée par cet évènement, la confiance de leurs consommateurs se détériorant.

*Véhicule propre : Véhicule peu polluant.

** Avifa : Association des victimes internationales de la fraude automobile

Sources : Lefigaro.fr

2 thoughts on “Scandale Volkswagen : on demande réparation

  1. Je trouve ton article pertinent. Mais penses tu que si l’entreprise Volkswagen réduit ses dépenses elle va toujours pouvoir répondre ou satisfaire les besoins de sa clientèle ?

    • Je pense qu’une grande entreprise comme Volkswagen avait prévu les dépenses au cas où des tests aient lieu, ils devront sans doute réduire leur marge mais ça n’empiétera pas sur leur capacité à satisfaire leur clientèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *