PSA signe son grand retour en Iran

D’après LeMonde, après un an de négociations entre PSA et Iran Khodro, une coentreprise va se créer en Iran dans l’objectif de développer et produire des véhicules Peugeot dans le pays dès 2017. Les deux pays se sont entendus pour investir jusqu’à 400 millions d’euros d’ici cinq ans avec une partie de ces dépenses qui seront pour la recherche et le développement basée en France. Ainsi, fin 2017, 200 000 véhicules devront être produits dans la nouvelle coentreprise.

Parallèlement à cet accord, PSA tente également d’intégrer Citroën dans le pays mais les négociations sont toujours en cours. Le marché du Moyen Orient est un marché-clé pour le groupe automobile, en effet, Peugeot est la marque leader du marché dans le pays et cet accord permet la suppression des sanctions internationales contre l’Iran. Ainsi, la production de véhicules va être facilitée, moins coûteuse et donc plus rentable pour chacun. Ce marché est tellement prometteur que PSA n’est pas le seul constructeur à vouloir s’implanter dans la région, il y a également Renault, Fiat, Volkswagen. Le marché chinois se voit donc légèrement réduit pour laisser place à la région Afrique-Moyen Orient.

PSA a un objectif de vente d’un million de véhicules dans cette région, c’est pourquoi cet accord est hautement stratégique. De plus, l’entreprise prépare également une installation au Maroc et des négociations sont en cours concernant l’Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *