La santé au travail

D’après le journal le Parisien sur la santé au travail, la pénibilité recule, mais pas la fatigue nerveuse. Dans cet article, Malakoff Médéric qui est est un groupe paritaire de protection sociale français, affirme d’après une étude menée en ligne sur 3 500 salariés français du secteurs privé que les salariés en 2018 sont plus satisfaits pour ce qui est des fonctions physiquement fatigantes au travail.

54% des salarié jugeaient leurs fonctions physiquement fatigantes en 2009 contre 48% en 2018. De plus 73% des personnes salariées sont confiantes pour leur avenir professionnel en 2018 alors qu’en 2012, 64% des personnes l’étaient.

En revanche, 35% des salariés en 2018 déclarent avoir du mal a concilier travail et vie privée contre 29% en 2012. De même que 29% des salariés estiment être engagés dans leur métier, alors que 36% l’étaient en 2012.

Cette étude doit amener les employeurs à revoir leur méthode, pour mieux accompagner les salariés et ainsi baisser la pression psychologique des salariés afin qu’ils soient plus efficaces et donc plus productifs dans leur travail ce qui générera une externalité positive dans ces entreprises.

Par exemple certaines entreprises créant des logiciels informatiques laissent une journée de repos aux salariés, étant donné que ces personnes sont passionnées par ce domaine, il peut arriver qu’un salarié durant cette journée crée des nouveaux logiciels plus efficaces.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *