Des résultats mitigés pour les “midterms” aux Etats-Unis

source: https://www.ft.com/

Les électeurs américains ont voté le 6 novembre dernier à l’occasion des élections de mi-mandat (les “midterms”) pour renouveler l’ensemble des 435 sièges de la chambre des représentants et 35 des 100 sièges du Sénat.Comme en témoignent les résultats, le Parti Démocrate a repris de justesse la chambre des représentants, avec 15 sièges de plus que la majorité requise. Le Parti Républicain a lui renforcé sa majorité au Sénat avec un gain de 2 sièges.

Pour les républicains leurs résultats sont bien meilleurs que prévus : non seulement ils ont gardé le Sénat mais y ont aussi gagné des places. Ce maintien au sénat va leur permettre de continuer à faire des nominations judiciaires et peut être même approuver un nouveau juge à la Cour suprême.

Pour les démocrates, même si cette non-victoire du Sénat contredit la « vague bleue » qu’ils avaient prédite, leur prise de la majorité à la chambre des représentants va néanmoins leur permettre de ralentir les républicains dans l’avancement de leur agenda politique, mais sans nécessairement avancer le leur (celui des démocrates) : en effet, pour faire passer leur législation, les démocrates devront compter sur le Sénat, et donc le Parti Républicain.

Mais cette victoire à la chambre des représentants leur permettra de lancer des enquêtes sur le président actuel Donald Trump, notamment sur sa campagne et ses relations avec la Russie, et voire même d’envisager des potentielles procédures d’impeachment (procédure du système judiciare des Etats-Unis qui vise à destituer notamment le président).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *