Le sommeil chez les Français un enjeu de santé à prendre au sérieux

Le sommeil d’une manière générale est un état naturel d’une personne qui dort, caractérisé essentiellement par la suspension de la vigilance et le ralentissement de certaines fonctions. Il est vital chez les êtres humains. Nous passons près d’un tiers de notre vie assoupie. Cependant ce sommeil peut être facilement perturbé par de nombreux facteurs. D’après sante.lefigaro en 2019 une étude menée par Santé Publique montre que pour la première fois les Français dorment moins de 7 heures par nuit ce qui représente la durée minimale recommandée pour une bonne récupération.

L’attrait des écrans, le travail décalé, ou encore le tabagisme participent au manque de sommeil de la population Française. Selon santepubliquefrance les Français dorment en moyenne 6 heures et 42 minutes par nuit. Ce manque de sommeil influence notre santé et peu entrainer des risques d’obésité ou de diabète, des cancers ainsi que des accidents. En France, 1 français sur 3 est concerné par des troubles du sommeil. De quoi affirmer, encore plus fermement, l’importance d’une bonne nuit.

Selon santepubliquefrance le travail de nuit est directement mit en cause. Le nombre de travailleurs de nuit habituels et occasionnels en France est passé de 3,3 millions (15 % des actifs) en 1990 à 4,3 millions (16,3 %) en 2013. Ce travail de nuit n’est pas anodin pour la santé. En effet un rapport de l’Anses ( Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail ) a mis en évidence qu’il augmente significativement le risque de maladies métaboliques, cardio-vasculaires, d’accidents, et pour les femmes, de troubles lors de la grossesse et de cancer du sein.

Mais le travail de nuit n’est pas le seul facteur qui entraine une perte du sommeil, les écrans participent aussi à cette dégradation. Surexposé à la lumière des villes et des écrans notre horloge biologique s’est déréglée  En effet la taille des écrans des appareils électroniques a fortement diminué. Prendre ces appareils au lit est devenu possible et ne fait qu’augmenter l’omniprésence des écrans dans notre vie quotidienne. La lumière bleue ou lumière artificielle émise par les écrans bloque la production de mélatonine, qui vient perturber la qualité de notre sommeil et par conséquent le diminue.

Cette diminution du sommeil n’est toutefois pas propre à la France. Que ce soit aux États-Unis, au Brésil, en Chine ou encore en Australie, le résultat est le même, la proportion de dormeurs en manque de sommeil ne cesse d’augmenter et ce à cause de nouvelles technologies qui ne cesse d’augmenter ou avec la consommation de tabac qui est aussi un facteur majeur sur notre manque de sommeil.

Cependant les chercheurs spécialisés dans le sommeil, avancent plusieurs suggestions pour remédier à ce problème. Parmi elles, la promotion de la sieste ( 20 à 30 min ), la prise d’horaires de travail décalés (début de la journée de travail un peu plus tardive), le télétravail ou encore le recul du début des cours pour les lycéens et les étudiants. La Sophrologie est aussi un bon moyen pour se détendre et ainsi récupérer son sommeil grâce à un travail de respiration.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *