Concert de dessin

Concert de dessin

Cette année au festival de la BD nous sommes allés voir le concert de dessin le jeudi 29 janvier 2015. Ce spectacle  raconte l’histoire d’un voleur qui a prit le chapeau du chanteur du groupe qui accompagne les dessinateurs. Donc le chanteur n’accepta plus de chanter sans son fameux chapeau mais il joua quand même de le musique pour accompagner les dessinateurs:

Luke Pearson, Richard Guerineau, Régis Loisel, Jimmy Beaulieu, Derf Backderf, Denis Bajram, Yao Wei et Nie Jun.

image concert de dessin

J’ai bien aimé ce concert car l’histoire était drôle, la musique allait bien avec et les dessinateurs qui avaient un coup de crayon extraordinaire.

Maxime Evenou

Le concert dessiné du festival de la BD

J’ai bien aimé le concert dessiné car il y avait des auteurs qui dessinaient une histoire.Cette histoire  se déroulait aussi en direct grâce à un personnage masqué qui courrait partout dans le théâtre et qu’on retrouvait sur le grand écran (en dessin, en film et en ombre) .Les musiciens qui accompagnaient les dessinateurs faisaient aussi partie de l’histoire.

L’histoire a commencé par un film qui montrait le personnage masqué qui rentrait dans le théâtre, puis le personnage est apparu  en vrai,  près de nous, dans le théâtre. Le personnage masqué a volé le chapeau d’un musicien et donc le musicien ne voulait pas chanter, il ne voulait jouer que de son instrumente. Les dessinateurs dessinaient l’histoire sur des feuilles et les dessins étaient retransmis sur l’écran géant.

Parfois, le personnage masqué revenait sur la scène. À la fin, le personnage masqué a perdu le chapeau dans le public et le musicien a recommencé à chanter

 

Pierrick AUGEREAU

 

 

 

 

 

 

L’exposition de Calvin et Hobbes

Le jeudi 29 matin nous sommes allés voir l’exposition  » Calvin et Hobbes « .

Nous avons découvert l’histoire du comic strip.

Calvin et Hobbes est une bande dessinée américaine de Bill Watterson. Les premiers comics strips ont été réalisés le 18 novembre 1985 et  la série s’est terminée le 31 décembre 1995.

Joshua

La BD au service du développement durable

Cadre : ateliers scientifiques pour toute les classes de sixième

Partenariat profs de sciences et documentaliste : recherche documentaire en contextualisation, lecture de bande dessinée en lien, création d’une fiche informative sur un thème en lien avec le développement durable, création d’un strip illustrant le thème .

Objectifs: faire réfléchir les élèves aux pratiques, gestes et attitudes qu’il est possible de mettre en place dans leur quotidien.

Déroulement du projet: 

Aborder la question du développement durable par la lecture de bd et l’analyse des affiches de Yann Arthus Bertrand

Réfléchir aux attitudes éco citoyennes que l’on peut mettre en place au quotidien

Recherche documentaire

Création de la fiche scientifique

Atelier théorique sur le comic strip

Création d’un strip sur le thème choisi par l’élève

Vendredi 12 décembre: visite de Mazan.

Le vendredi 12 décembre, Mazan est venu nous rendre visite. On lui a tout d’abord expliqué notre travail depuis le début de l’année: technique du tramage ainsi que du noir et blanc( le silhouettage).

Puis nous lui avons posé nos questions préparées à l’avance:

-Quelles études avez-vous fait ?

-J’ai fait 5 ans de beaux arts ( dont 3 années de BD et 1 an de beaux arts classique), cela m’a beaucoup appris. Avec mes camarades nous échangions beaucoup, ce qui me permettait de corriger mes erreurs et de m’ améliorer, .

-A quel âge avez-vous commencé le métier ?

-Eh bien, pendant mes études aux beaux arts, j’ai eu la chance de rencontrer l’éditeur ( Delcourt ) de Kheti avec lequel j’ai signé un contrat (c’est le début de ma carrière).

-Quel a été votre première bande dessinée ?

-« Le grand mal » a été ma première bande dessinée, il y a aussi une série de trois albums…

-Quel est votre BD préféré ?

-J’en ai lu plus de 1000 (il rit), mais ma préférée reste Astérix.

-Quel est votre auteur préféré ?

-Je n’en est pas…

-Qu’est ce qui vous a donné envie de faire ce métier ?

-Quand j’étais petit, je voulais devenir paléontologue, je dessinais tout ce que j’imaginais ( dino avec les mammouths), et j’échangeais mes dessins contre des billes. A force j’ai progressé en dessin.

-Êtes-vous plutôt scénariste ou dessinateur ?

-Je suis les deux, je travaille avec des personnes ou tout seul. Ma femme est auteur de bande dessinée. Au départ, je faisais des scénarios pour elle, mais maintenant c’est l’inverse.J’ai été inspiré par beaucoup d’auteurs .

Pourquoi aimez-vous le dessin ?

-Le dessin me libère, je suis un dieu pour mes personnages, je les contrôle…

-Pourquoi Mazan ?…

-En réalité je m’appelle Pierre Lavaud, comme il y en a beaucoup, j’ai pris le nom de mon grand-père.

-Avec qui aimez-vous travailler ?

-J’accepte de travailler avec des auteurs quand le dessin me plaît (ex: Lewis Trondheim…)

-Combien de temps avez-vous mis réaliser la BD » le vaillant petit tailleur » ?

– j’ai mis 2 ans, c’est normal pour une BD.

-Quelle est votre planche préférée ?

-Je n’en ai pas, chaque planche a de la valeur, il faut que toutes soient réussies pour avoir un beau rendu.

 

Après il nous a présenté ses dessins ( les fameux cahiers de brouillon ), « il faut toujours avoir une feuille sur soi »,  nous dit Mazan . » Lorsque je voyage, j’ai plein d’idées, alors je m’arrête et je dessine, cela m’arrive souvent ».

-Comment faites- vous ces dégradés de couleurs ?.

– « C’est de la peinture, de l’aquarelle plutôt, quand il y a beaucoup de peinture, c’est plus foncé, quand il y en a moins, c’est plus clair ».

IMG_0323

Mazan nous explique aussi comment il organise ses idées: il fait un « chemin de fer » pour savoir ce qui va se passer dans chaque page, il fait des cases et met son scénario dedans.

« Oooooh » général de la part de toute la classe, « c’est loooooooooooooong !!! ».

IMG_0306

-Comment faite vous cette lune à moitié effacée ?

 

-J’ai découvert que l’eau de Javel effaçait les encres couleurs, ainsi je peux réaliser une lune dans la nuit bleue.

Ensuite nous lui avons demandés pourquoi dans l’histoire du « vaillant petit tailleur » il avait choisi le chiffre sept ( dans l’histoire le vaillant petit tailleur tue sept mouche d’un coup, c’est comme ça que début l’histoire) ?

Il nous explique alors que le chiffre 7 est un chiffre magique car c’est l’alliance du 3 (divin) et du 4 (terre) mais il y a aussi d’autres significations comme: les 7 jours de la semaine, les chats et leurs 7 vies,…

Après il nous a montré le principe d’un livre (comment il est mis en page/fabriqué):

« Dans un livre, ce n’est pas plusieurs pages accrochées, mais des grandes feuilles sur lequel se trouve 8 planches devant, 8 planches derrière, elles sont ensuite pliées et mis en pages (et collées bien sûre).

-Que pensez-vous du tramage et du silhouettage ?

-J’en ai fait beaucoup pour aboutir à d’autres dessins (un peu comme un brouillon). Il rajoute aussi (en parlant du silhouettage): une ombre n’est jamais noire.

-Quel est votre rêve ?

-Mon rêve c’est…mon rêve est d’écrire ce que je vis, comme la découverte des dinosaures…!

-Vos voyages ne sont t-ils pas fatiguant et dangereux ?

-Oh vous savez, pendant mes voyages, j’ai mangé des insectes à côté de cobras qui mesuraient au moins 2 mètres…

-Aaaaaaaaaaaah !!!!!!! a-t-on crié en chœur : BERQ !!!

Il finira par nous dire que dans « c’est pas sorcier, dinosaure », il dessine dedans.

Et enfin il nous montre ses dessins et nous disons tous: WAOUH!!!!!!

Clara et Lou Anne

Après l’écriture du conte, le découpage avec Elisa à la cité

Les élèves de la sixième bd ont terminé l’écriture collective de leur conte. Après la liaison des différentes actions écrites en groupe, la relecture et les diverses corrections, c’est parti pour la transposition en bd.

La première étape, c’est le découpage.

Puis les élèves ont réfléchi à l’aspect physique des personnages du conte.

Avec Elisa, à la cité,  ils ont d’abord appris à dessiner les expressions du visages puis le mouvement des personnages.

Premiers essais et ébauche du dessin d’Alice

Nous sommes tous Charlie

Ce matin , les élèves de la classe bd ont rendu un hommage dessiné aux victimes de l’attentat  dans les locaux de Charlie Hebdo.

🙁