Neil Gaiman, L’Océan au bout du chemin

Neil-Gaiman-3-Sm« J’ai gardé de ma propre enfance un souvenir vivace… Je savais des choses terribles. Mais je savais qu’il ne fallait pas laisser voir aux adultes que je savais. Ca les aurait effrayés. » est une citation de Maurice SENDAK.
Avant même que l’histoire ait commencé, l’auteur nous glisse un indice sur ce qui suit. L’océan au bout du chemin de Neil Gaiman est un livre énigmatique. En effet, l’ensemble du récit est difficile à comprendre : le narrateur est un petit garçon passionné de lecture. Il développe une imagination débordante, si bien que l’imaginaire et la réalité se confondent, il est donc difficile de distinguer l’un de l’autre. L’imaginaire laisse part au surnaturel, créant un monde atypique. Parallèlement, une grande cruauté ainsi qu’une injustice constante rendent la vie du petit garçon difficile. La dimension mystérieuse de ce livre incite le lecteur à continuer de découvrir l’univers fantastique du narrateur.

Aline G ; Clhoé R ; Sarah V ; Orlane B ; Steacy F ; Océane G ; Corentin L ; Margo G ; Marie P ; Axelle R. 1L, LJM, 11/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *