Quand la littérature nous sauve, par Aline et Clhoé

enfants

Dimanche 20 novembre, nous avons assisté à la Salamandre, dans le cadre du festival des Littératures Européennes de Cognac, à une conversation intitulée « Chemin d’écriture, chemin de vie » à laquelle participait l’auteur espagnol Ricardo Menéndez Salmón, auteur de Enfants dans le temps. Son ouvrage nous présente l’histoire d’un couple détruit par la mort prématurée de leur enfant. Les deux protagonistes vont se réfugier l’un dans le langage, grâce à son métier d’écrivain, l’autre dans le silence, ce qui le mènera à sa perte. Pour l’auteur, ce livre montre comment l’amour peut passer d’un refuge réconfortant à une cause de douleur supplémentaire dans une épreuve déjà traumatisante qu’est la perte d’un être cher. Il voit donc la littérature comme un remède à tous les maux, capable de consoler ceux qui souffrent et de donner un sens à la vie des hommes. Cet entretien nous a beaucoup touchées parce qu’il était en contradiction avec le thème abordé, plutôt sombre, alors que l’auteur nous expose sa vision emprunte d’espoir et montre la littérature comme un moyen de s’en sortir, ce qui n’est pas un point de vue partagé régulièrement.

Aline G. et Clhoé R. , TL, LJM, 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *