Un projet numérique participatif et collaboratif

"Ghost in the Scene" : étapes de la création du mur interactif
“Ghost in the Scene” : étapes de la création du mur interactif

Naissance

D’abord il y a une rencontre entre des personnes et plusieurs structures : l’Avant-Scène Cognac, l’artiste programmeur Philippe Boisnard, le lycée Jean Monnet, le lycée Delage, le Lisa (Lycée de l’Image et du Son d’Angoulême) et l’Adif. Sous l’impulsion de Stéphane Jouan, Directeur de l’Avant-Scène, le projet naît de créer et faire créer des œuvres numériques pour réfléchir sur la présence du numérique dans notre vie quotidienne et plus précisément sur la volatilité de l’identité à travers les réseaux. Voir la séquence vidéo de l’Adif qui retrace la genèse de ce projet.

Un printemps numérique

Puis, en avril et en mai 2015, il y a la participation active et enthousiaste des élèves de 1ère L du lycée Jean Monnet. Continuer la lecture de « Un projet numérique participatif et collaboratif »

Ghost in the Scene : un mur interactif

Création du mur interactif "Ghost in the Scene"
Création du mur interactif “Ghost in the Scene”

 

Du mythe de la caverne à Ghost in the Scene

Lors de la première rencontre entre lycéens, artiste, représentants de l’Avant-Scène et enseignants du lycée, qui a eu lieu en avril au Maco (Musée des arts et du cognac), Philippe Boisnard a donné une conférence dont la finalité était d’offrir un parcours dans l’art numérique et d’explorer la notion de fantôme, d’illusion, de réalité virtuelle. Il a établi une filiation de Platon à l’art numérique, en réutilisant le mythe de la caverne révélant l’immersion dans un monde de simulacre : les « enchaînés » sont face à une réalité virtuelle. Il y a donc une logique de l’enveloppement qui nous fait exister dans l’illusion, définie par l’artiste Philippe Boisnard comme une contamination du réel par le spectacle.

L’œuvre

 « Ce ne sont pas les trépassés qui viennent hanter, mais les lacunes laissées en nous par les secrets des autres ». Nicolas Abraham et Maria Tôrôk : L’Ecorce et le Noyau. (cités par P. Boisnard)

Work-shop/résidence au Lycée Jean Monnet de cognac : création du schéma digital interactif GHOST IN THE SCENE au théâtre de l’Avant-Scène. Continuer la lecture de « Ghost in the Scene : un mur interactif »

Les productions des lycéens

Dans les catégories  ‘Ghost in the Scene’ et ‘Créations’ sont publiés les articles des élèves relatifs au work-shop ‘Ghost in the Scene’.

Les élèves au CDILes élèves au CDI 2Phase de recherche au CDI du lycée.

 

Penser le numérique

Réflexions ? Billet d’humeur ? Texte philosophique ? Dans cette catégorie viendront s’insérer les articles de débat et de réflexion sur le projet, sur l’art et le numérique (“l’esthétique relationnelle” selon P. Boisnard), sur la notion d’identité numérique… Un espace pour penser le numérique.

Diana Frances Spencer dite « Lady Di »

Diana Frances Spencer dite « Lady Di » est née le 1er juillet 1961 à Sandrigham en Angleterre parce que le gouvernement britannique en a décidé ainsi. Diana Frances Spencer dite Lady Di qui est née le 1er juillet 1961 à Sandrigham en Angleterre est la fille cadette d’une famille de cinq enfants parce que le gouvernement britannique en a décidé ainsi. A Sandrigham en Angleterre la mère de Lady Di est une aristocrate anglaise parce que le gouvernement britannique en a décidé ainsi. A Sandrigham en Angleterre , la mère de Lady Di est une aristocrate anglaise et le père de Lady Di est le 8ème comte Spencer parce que le gouvernement britannique en a décidé ainsi. A Sandrigham en Angleterre les parents de Lady Di issus d’une famille aristocrate divorcent parce que le gouvernement britannique en a décidé ainsi. Continuer la lecture de « Diana Frances Spencer dite « Lady Di » »