Qui est sur le trône ?

Teedjy, l’élève de seconde 4 nous a présenté Le trône de fer de George R.R Martin . Le roi , Robert Baratheon , perd mystérieusement son bras droit ce qui engendre une suite de péripéties plus sombres les unes que les autres.

Le roman, adapté en série télévisée, est une mine de personnages, plus atypiques les uns que les autres. Autour de combats toujours plus sanglants les uns que les autres, la conspiration et les alliances stratégiques permettent aux plus intuitifs de sortir leur épingle du jeu.

Ce tome 1 n’est que le premier d’une longue série, serez-vous curieux de défier les familles du monde des Sept Couronnes?

Le futur s’invite chez vous !

Andréa, jeune adolescente de 16 ans, croque la vie à pleines dents, quand un jour elle fait la rencontre de Pénélope, une fille étrange qui semble avoir des ennuis et soit disant venir du futur. Perturbée et intriguée Andréa va venir à son aide. Ce que vous ne savez pas c’est que celle-ci détient un terrible secret. Que cache Pénélope  ? A vous de le découvrir…

Par Chloé Robert, 10/02/16

La mort vous parle !

Mme Ponchon nous a présenté La voleuse de livres de Markus Zusak.

Liesel est une petite fille confiée à une famille d’accueil à l’aube de la seconde guerre mondiale, en Allemagne Nazie. Suite à la mort de son frère, elle vole le livre tombé de la poche d’un homme : Le manuel du fossoyeur. Illettrée, cette dernière apprend à lire grâce à son père adoptif, Hans, peintre et contre toute idéologie du nazisme, et doit mener une nouvelle vie, en commençant par se faire de nouveaux amis, comme Rudy. L’arrivée d’un jeune homme juif dans la vie de la nouvelle famille de Liesel bouscule tout.

Un roman raconté par une Mort touchante :

« -Je peux être aimable. Affable. Agréable. Et nous n’en sommes qu’aux « A ». Mais ne me demandez pas d’être gentille. La gentillesse n’a r à voir avec moi.

-Et puis…

Et puis il y a la Mort.

Moi, la narratrice. »

Un livre enthousiasmant: Le quatrième mur (2013) de Sorj Chalandon, présenté par Léonie, 1ère L2.

Le Quatrième mur ( 2013 ) est un roman de Sorj Chalandon, écrivain et journaliste français né en 1952, qui a longtemps travaillé pour le journal Libération, et qui publie aujourd’hui dans Le Canard enchaîné. En tant qu’écrivain, il a notamment publié Une promesse en 2006 et Mon traître en 2008. Le Quatrième mur, quant à lui, a reçu, entre autres, le Prix Goncourt des lycéens en 2013 ou encore le Prix Le Choix de l’Orient, la même année. Ce roman nous parle avant tout de la guerre, de sa violence et de son impact sur l’Homme, mais il nous conte également l’utopie de son protagoniste, ainsi que son amour pour le théâtre et pour la littérature, en général.
Le Quatrième mur, c’est l’histoire de Georges, éternel étudiant en Histoire dans les années 1980, militant d’extrême gauche pour la défense des palestiniens, entre autres, mais qui connaît la révolte et non la guerre, et surtout metteur en scène amateur à ses heures perdues. Le Quatrième mur, c’est l’histoire d’une rencontre entre cet homme, et Samuel Akounis, un réfugié grec, juif et metteur en scène, qui va apprendre à Georges sa fascination pour la pièce Antigone, de Jean Anouilh, et qui va confier à celui-ci la tâche de poursuivre son projet fou : monter cette pièce à Beyrouth, au Liban, en pleine guerre civile, en choisissant un acteur de chaque communauté, et en les réunissant autour d’un projet commun, qui donnera lieu à une unique représentation, une trêve poétique. Si Samuel a eu cette idée c’est, comme il le dira  »pour donner une chance à des ennemis de se parler ». Alors, pour faire plaisir à son ami malade, George se rendra là-bas, et se retrouvera confronté à la guerre, aux tensions entre les communautés, et il se retrouvera ainsi changé à jamais.
C’est pourquoi Le Quatrième mur est également le récit de cette cruauté, de cette violence qui s’empare de l’homme en temps de guerre, et qui ne le quitte plus ensuite. C’est le récit de cette fatalité, de cette fin connue d’avance, mais qui bouleverse quand même.
J’ai personnellement beaucoup apprécié ce roman. J’en ai aimé l’utopie et la poésie, ainsi que ce décalage entre la guerre et le projet improbable des deux hommes. Je l’ai trouvé rempli d’émotions, qui parviennent d’ailleurs jusqu’à nous, lecteurs, toutes plus contradictoires les unes que les autres. En un mot, j’ai trouvé ce roman bouleversant. Finalement, d’un point de vue plus pragmatique, ce livre a également, il me semble, une valeur informative, puisqu’il m’a beaucoup appris sur la situation du Liban à l’époque de l’histoire, notamment.

Camille, élève de TL2, nous conseille La guerre des elfes d’Herbie Brennan

Paru en 2004 ce roman d’héroic-fantasy vous plongera dans la vie de Henry, jeune garçon dont les parents se séparent, dont la sœur est insupportable et dont la vie s’approche de l’enfer sur terre. Mais Henry s’occupe de Mr Fogarty, un vieil homme paranoïaque qui croit aux aliens et aux elfes. Or un jour, par un hasard étrange, Henry rencontre Pyrgus, un Elfe. C’est le début d’une fantastique épopée au pays des Elfes qu’il faut sauver de la guerre et de l’emprise du maléfique Lord Black Noctifer. Là-bas Henry rencontre Bleu, princesse du Royaume, courageuse et intelligente mais aussi des personnes moins recommandables comme le démonologue Sulfurique et son acolyte Blafardos.
Saluée par les critiques comme par d’autres auteurs cette série en cinq tomes va vous éblouir tant par l’imagination de l’auteur que par le style et l’histoire.

Un avion sans elle de Michel Bussi, présenté par Camille, élève de TL2.

 

Le prix Maison de la presse a été décerné à ce roman publié en 2012, magnifique ouvrage très poétique qui raconte l’histoire de cette libellule tombée du nid qui cherche ses origines.
Suite au crash d’un avion, deux familles se disputent une petite fille rescapée, bébé solitaire:est-elle Lyse-Rose ou Emilie ? Le juge tranche, elle sera Emilie Vitral. Mais qui est-elle vraiment ?
Son amour incestueux la tourmente, ses origines la perturbent, son désir de connaissance va la pousser vers la plus terrible et tragique des aventures. Un jeu de piste dangereux, un thriller mené tambour battant par un de nos génies du policier français. Un avion sans elle vous transporte dans un univers particulier, doux et violent à la fois, qui va vous émouvoir et vous surprendre.

Trois hommes, une femme et la maladie de Stockholm

Les Somber Jann, de Havendaean raconte l’histoire d’Engie, une jeune fille vivant dans une banlieue tranquille. Tout se passe pour le mieux jusqu’au jour où trois frères et leur famille emmènagent en face de chez elle. Un beau jour, Engie se retrouve séquestrée par l’un d’eux.

Mais qui sont réellement les frères Somber Jann ?

Eva nous a présenté une autre façon de lire grâce à une application sur smartphone et tablette ainsi qu’ordinateur : Wattpad.

Une enfance détruite

L’autobiographie de Tom Guénard, Plus fort que la haine,  est une immersion dans son enfance douloureuse et malheureuse. Abandonné à l’âge de trois ans par sa mère, il oscillera entre familles d’accueil et maisons de correction.

Dès les premiers mots lus, Loane a su captiver la classe:

« Elle ne m’embrasse pas, elle ne me dit pas « au revoir ». Rien, pas un mot. La femme s’éloigne. Elle portes des bottes blanches… J’ai trois ans et ma mère vient de m’attacher à un poteau électrique sur cette route de campagne qui ne mène nulle part. »

Une blague de trop

Tom, seconde 5, nous présente Carrie de Stephen KING.

Adolescente discriminée, rejetée, détestée par ses camarades, Carrie souffre des moqueries dont elle est victime à l’école. Sa mère, fanatique, n’arrange en rien la vie de la jeune fille qui subit des maltraitances régulières.

Une plongée dans le fantastique par un maître du genre !

 

Le harcèlement scolaire tue !

Laora, élève de seconde 4 nous a présenté un livre de Nora Fraisse, Marion 13 ans pour toujours, l’histoire de sa fille Marion qui s’est suicidée suite au harcèlement scolaire qu’elle subissait.

Elle écrit ce livre pour que chacun tire une leçon de sa mort. Elle essayera malgré les obstacles de comprendre réellement tout ce qui lui est arrivée.