Atelier Minami Manga du collège Curie à Niort

L’atelier manga du collège Curie de Niort se réunit tous les mardis au CDI pour parler manga, mais aussi pour découper, agrapher, coller, dessiner…avec la complicité de Mme Jean Bart, prof d’arts plastique, les élèves ont créé des masques pour une photo de famille en papier découpé !

Le thème du concours d’affiche (la forêt) nous a inspirés pour ces photos en plein air…

Ranma 1/2

Ranma 1-2, Rumiko Takahashi, 1988.

Ranma 1/2 c’est l’histoire de 2 familles, les Tendô et les Saotomé (Ranma et son père). Genma Saotomé et Soun Tendô son ami, ont conclu l’accord de fiancer leurs enfants à leur insu. Akané et Ranma sont donc déclarés fiancés afin que Ranma succède à Soun à la tête du dojo.

 

Tout irait pour le mieux si Ranma ne se transformait pas en fille et si son père ne se transformait pas en énorme panda, le tout au contact de l’eau froide ! C’est au cours d’un voyage en Chine, que Ranma et son père tombent dans une source magique. Depuis, ils sont victimes d’une malédiction et se transforment dès qu’ils sont mouillés.

 

C’est une histoire pleine de suspense, avec l’arrivée du personnage de Ryôga et d’effets comiques.

Ce shōnen cultissime a remporté un succès mondial et a été adapté en dessin animé.

Son auteure est une mangaka majeure qui a été célébrée au dernier festival de la BD d’Angoulême.

 

 

Qu’ajouteriez-vous au résumé ?

 

Qu’avez-vous pensé de ce titre ?

 

A vos commentaires !

 

C. Mondésir

Des outils pour cette nouvelle édition…

 

tableau de prêts en pdf

 

livret minami 2020 en pdf

 

livret minami 2020 en odt

 

Merci Laëtitia et Marie-Laure pour ces outils : n’hésitez pas à partager les vôtres ici !

Good morning little briar rose

Good Morning Little Briar Rose, Megumi Morine, Akata, 2017.

Tetsu est un jeune homme qui ne souhaite pas aller à l’université après le lycée. Afin de prouver à son père qu’il est capable de rentrer dans la vie active rapidement, celui-ci commence a travailler en parallèle de ses cours comme employé de maison pour une riche famille qui habite un manoir au sommet d’une colline.

 

En travaillant pour la famille Karasawa, Tetsu s’engage a respecter une règle bien étrange : ne pas se rendre près de la petite maisonnette dans le jardin car la jeune fille de la famille y vit, sans pouvoir en sortir.

 

Par un concours de circonstances et malgré l’interdiction, Tetsu va finalement croiser la jeune, belle mais bien triste Shizu. Tetsu avait vraiment tout planifié, mais devant elle, il ne peut rester indifférent et brave alors l’interdit !

 

Au fil des rencontres, une relation commence à se nouer et ils vont devenir proches. Il va découvrir les raisons de cet enfermement mais aussi les secrets de la jeune fille. Mais qui est-elle vraiment ?

 

 

Qu’ajouteriez-vous au résumé ?

 

Qu’avez-vous pensé de ce titre ?

 

A vos commentaires !

 

J. Bourguet

Skyhawk

Sky Hawk, Jiro Tanigushi, Sakka, 2002.

« Où que nous soyons… notre destin semble être de nous battre. »

 

Hikosaburô et Manzô sont deux samouraïs exilés aux Etats-Unis au temps de la conquête de l’Ouest.

 

Les deux japonais trouvent asile dans la tribu Oglalas en sauvant une indienne et son très jeune enfant poursuivis par des chasseurs de prime.

 

Impressionné par la technique de combat des deux samouraïs, le chef de la tribu, Crazy Horse, leur demande d’apprendre le Ju-Jitsu à ses hommes.

 

Les deux hommes vont rapidement se lier d’amitié avec les Oglalas, Hiko devient Sky Hawk et Manzô devient Wind Wolf.

 

Alors que les deux japonais ont enfin trouvé une famille, la menace des hommes blancs, venus conquérir les terres sacrées des indiens, pèse sur ce nouvel équilibre. Sky Hawk et Wind Wolf se jettent corps et âme dans cette bataille, devenue la leur, pour la liberté.

 

Avec Sky Hawk, Jirô Taniguchi nous offre un western impressionnant dans lequel le mélange de culture devient la clé de la survie. Le Bushido japonais et le code d’honneur amérindien se mêlent dans une symbiose parfaite autour d’une même quête : la liberté.

 

 

Qu’ajouteriez-vous au résumé ?

 

Qu’avez-vous pensé de ce titre ?

 

A vos commentaires !

 

 

Clara Jaumes, élève de 1ère , lycée Palissy (Agen)

Dr Stone

Dr Stone, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat, 2018.

L’histoire commence à notre époque, nous faisons la connaissance de deux personnages : Taiju et Senku.


Alors que Taiju va avouer ses sentiments à Yuzuriha, la fille qu’il aime, une étrange lumière verte recouvre le ciel et change toute l’humanité en pierre.

 

Quelques siècles plus tard, Taiju se libère de sa coquille de pierre. C’est alors qu’il retrouve son ami Senku lui-même libéré quelques mois auparavant. Seulement la nature a repris le dessus et l’homme est retourné à l’âge de pierre. Alors les deux protagonistes décident de recréer l’humanité à partir de zéro tout en faisant face à de nouveaux dangers.

 

 

Qu’ajouteriez-vous au résumé ?

Qu’avez-vous pensé de ce titre ?

A vos commentaires !

 

Hajar, 2nde, Lycée Palissy (Agen)

Blue Giant

Blue Giant, Shinichi Ishizuka, Glénat, 2018.

 

Dai Myamoto est un lycéen passionné de Jazz. Il apprend le saxophone en autodidacte en reproduisant les notes de ses jazzmen favoris. Passant des heures au bord de la rivière par tous les temps, il développe un jeu puissant et original mais très peu académique. Pourtant, son rêve n’est rien moins que de devenir le meilleur saxophoniste de jazz du monde ! Devenir une Blue Giant, une étoile du Jazz très brillante !

Avec celle folle ambition en ligne de mire, Dai va se lancer de toutes ses forces dans la musique, déménager, prendre des cours et faire des rencontres.

Après son manga Vertical sur l’alpinisme et le sauvetage en montagne, l’auteur consacre cette nouvelle série à sa deuxième passion : le Jazz (vidéo).

Qu’ajouteriez-vous au résumé ?

Qu’avez-vous pensé de ce titre ?

A vos commentaires !

Magus of the Library

Magus of the Library, Mitsu Izumi, Ki-oon, 2019.

Partez à la découverte d’un monde de Fantasy où Shio, petit gamin sans ressources se réfugie dans la lecture. Il passe son temps plongé dans les romans et les récits d’aventures extraordinaires pour échapper à son quotidien de misère et au harcèlement de ses camarades.

Il rêve de s’échapper de son village et de découvrir la capitale Afshak où la grande bibliothèque rassemble tous les ouvrages et les connaissances du monde.

Ce manga aux riches décors de style orientalisant nous entraîne dans un monde où le livre est protégé comme un précieux héritage et peut-être parfois un objet magique…

Voir la bande annonce du manga par l’éditeur.

Pour en savoir plus sur l’auteur Mitsu Izumi.

C. Jourdan

 

Qu’ajouteriez-vous au résumé ?

Qu’avez-vous pensé de ce titre ?

A vos commentaires !

Lancement du concours d’affiches pour la 9ème édition – La Forêt

Cette année encore le prix Minami Manga est doté d’un concours de dessins ouvert à tous (pas besoin de participer à la lecture des titres et au vote).

 

 

Les dessins qui remporteront le plus de suffrages dans les deux catégories (6e-4e et 3e-lycée) serviront d’affiches pour la prochaine édition du prix et seront présentées lors de la rencontre-délibération de clôture les 16 et 17 avril prochain à Angoulême.

 

 

Les meilleures compositions seront récompensées par des lots.

 

 

 

 

Le  règlement :

 

  • Privilégier les couleurs vives pour passer l’épreuve du scanner.

 

  • Techniques, support et matériel libres.

 

  • Les créations doivent être absolument originales (pas  de personnages déjà existants !).

 

  • Faire figurer obligatoirement et en bonne place la mention suivante sur l’affiche :

 

  • ” Prix Minami Manga –  9ème édition – 2020-2021″

 

 

Cette année le concours est doté du thème suivant :

 

La forêt

 

 

 

Attention à bien respecter ce thème tout en continuant comme les années précédentes à privilégier l’univers du livre et de la lecture…

 

 

Les participants concourront dans deux catégories : 6e-4e et 3e-lycée.

 

  • Un participant peut proposer plusieurs dessins.

 

  • Plusieurs élèves peuvent collaborer sur une seule composition.

 

Les dessins devront impérativement être communiqués au plus tard le :

 

vendredi 13 mars 2020 à 17h00

 

pour être soumis au vote du jury.  Les œuvres doivent être impérativement scannées pour simplifier leur diffusion.

 

Deux méthodes pour les déposer :

 

  • Les envoyer par mail en pièces jointes avant la date butoir, déjà scannées (plus haute qualité possible) : minami.manga@ac-poitiers.fr

 

  • Me les faire parvenir par courrier à l’adresse suivante, Christophe DURUPT – CDI collège Jean Rostand, 7 rue des Arènes, 47700 CASTELJALOUX (pour que je puisse les scanner).

 

N’oubliez pas de faire figurer les noms, prénoms et niveaux des élèves pour chaque œuvre ! (pas sur le recto de l’affiche : soit au dos, soit dans le nom du fichier scanné)

 

 

Bon courage à tous les artistes !

 

 

 

 

 

Isabelle Bird, femme exploratrice

Isabella Bird, femme exploratrice, Taiga Sassa, Ki-oon, 2017.

Isabella Bird, une exploratrice anglaise, ayant réellement existé, part à la découverte du Japon, à la fin du XIXème siècle. Ce pays apparaît très mystérieux aux yeux des européens à cette époque.

C’est au travers des lettres, qu’Isabella écrit à sa sœur, que nous allons embarquer dans son incroyable voyage.

Cette femme audacieuse et aventurière a pour objectif d’atteindre le territoire des Aïnous, une terre quasi inexplorée. Elle réalise qu’elle va alors avoir besoin d’un interprète pour s’adapter à ce nouvel environnement, elle choisit le mystérieux M. Ito.

Choc culturel assuré traité avec finesse et humour.

E. Fagot-Dehez

Qu’ajouteriez-vous au résumé ?

Qu’avez-vous pensé de ce titre ?

A vos commentaires !